Conférence: Jacques Grimault à Rouen

Conférences... liens divers sur les pyramides et autres

Re: Conférence: Jacques Grimault à Rouen

Message par Salamandre » 15 Juin 2015, 16:15

Jcpo a écrit :Dark side of the moon est un canular qui a pour but de prouver l'importance des images dans la manipulation de l'opinion. Les personnes interviewés n'y sont pas au courrant que c'est un canular etc... C'est très très étrange et je me dis que si ça n'avait pas été présenté tel quel ça n'aurait jamais pu être diffuser a la TV...

On est ok la dessus et sur le concept. Mais je ne me souviens pas qu'ils disent que les interviewés ne savaient pas. (mais si ils savaient, ils méritent TOUS une palme d'or car leur jeu d'acteur est sans faille... ahhh mais ce sont pour la plupart des menteurs professionnels...)

Sinon, ce qui me turlupine un peu c'est la gestion de la prise de vue sachant que l'appareil utilisé est un Hasselblad 500 EL Data, il à intérêt à être conçu pour fonctionner en tout automatique (et je ne sais pas de quand datent les premiers automatiques, surtout chez Hasselblade où il me semble qu'ils sont tous manuel - même pour rembobiner le film) car la manipulation de ce genre d'appareil avec des gants demande un certain doigté (et pas question de faire de réglage de la mise au point car il semble qu'il n'avait pas de prisme pour contrôler les photos prises - celà dit avec un grand angle, il est difficile de louper une photo surtout si il est réglé avec une ouverture genre f16 ou f22 ou f32)

• Je me demande aussi quel était le film utilisé (Kodak j'imagine à l'époque) et à quel iso il était réglé et le temps d'exposition des photos et combien de pellicules ils ont dans leu inventaire VS le nombre de photos ramenées / publiées / réussies...
• Avaient t ils des déclencheurs à distance ? Car sur ce type d'appareil photo le déclencheur est minuscule et avec des gants...
• J'aimerai bien voir la position de l'appareil sur le scaphandre aussi car selon moi, il devrait pointer légèrement vers le bas (donc il faudrait compenser en se penchant en arrière pour faire une photo aussi bien cadrée - et on peut savoir si elle à été recadrée en comptant les croix noires sur les photos...)
• Enfin, la ligne noire d'horizon au fond me semble étrange je ne saurait pas dire pourquoi.
• Tout semble aussi très droit.
Salamandre
 
Message(s) : 52
Inscription : 07 Octobre 2014, 20:53
A remercié: 18 fois
Remercié: 0 fois

Re: Conférence: Jacques Grimault à Rouen

Message par julien » 15 Juin 2015, 18:19

Ce que je trouve étonnant, c'est la résistance des pellicules et de l’électronique aux températures extrêmes de la lune (entre moins 230° et plus 130 degrés celsius) avec une moyenne de moins 77.
Pour le froid, je n'ai aucune idée comment réagit une pellicule, mais pour la chaleur, je me demande bien...D'autant plus pour l'astronaute d'Appolo 16 avec son gant percé et son petit doigt qui fait coucou.
Mais peut-être ne sont-ils sortis que lorsque la température était à échelle humaine ! Mais en avaient-ils ce temps ?
Avatar de l’utilisateur
julien
 
Message(s) : 242
Inscription : 19 Mars 2013, 18:12
A remercié: 1 fois
Remercié: 59 fois

Re: Conférence: Jacques Grimault à Rouen

Message par piphipi » 15 Juin 2015, 20:21

@julien et Salamandre

Il suffit de chercher:

Les Hasselblads ont été modifiés et étaient fixé sur leurs poitrines. Leurs réglages optimisés pour les conditions de luminosité de la lune. Un système à été rajouté pour permettre la visée malgré le casque des scaphandres.
Les pellicules sont aussi documentées.
L'électronique n'a pas à supporter ces températures si elle est soustraite aux rayons directs du soleil et isolée, ce qui a été fait.
Il n'y a pas d'air sur la lune donc pas de transmission de chaleur par convection, elle se fait uniquement par rayonnement.

De quel ligne noir parlez-vous? sur quelle photo?

NSSDC Report 70-06 , Apollo 11 Lunar Photography , April 1970
https://www.hq.nasa.gov/alsj/a11/a11nssdc70-06.html
https://www.hq.nasa.gov/alsj/a11/

Appareil Photo modifié:
https://www.hq.nasa.gov/alsj/a11/a11-hass.html

Détail du scaphandre équipé de l'appareil photo
http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/ap ... ?page=a7lb
piphipi
 
Message(s) : 284
Inscription : 06 Janvier 2014, 21:37
A remercié: 128 fois
Remercié: 53 fois

Re: Conférence: Jacques Grimault à Rouen

Message par julien » 16 Juin 2015, 18:25

Vous voulez donc dire qu'une pellicule photo soumise à 130° ne peut fondre ou au moins être fortement détériorée sous prétexte qu'il n'y a pas d’atmosphère ?
Concernant le froid, tout le monde a déjà pu constater des dysfonctionnements électroniques - n'ayant rien à voir avec les rayons du soleil - en hivers et par grand froid. Je vous conseille de choisir quelques objet électroniques, de les mettre un bout de temps de le congélateur et observer ce que ça fait. Imaginez dix fois plus froids encore.
Je pense que la pellicule est le point faible. Et je serai étonné que les modifications apportées à l'appareil pour supporter les variations thermiques puissent être suffisantes. Il faudrait un vrai système de refroidissement pour ces températures extrêmes.
Avatar de l’utilisateur
julien
 
Message(s) : 242
Inscription : 19 Mars 2013, 18:12
A remercié: 1 fois
Remercié: 59 fois

Re: Conférence: Jacques Grimault à Rouen

Message par piphipi » 16 Juin 2015, 19:23

@julien
Ce qu'il faut comprendre, c'est que les objets qui ne sont pas directement soumis au rayonnement direct du soleil ne sont pas chauffés. Avec quelques précautions , avec un boitier peint avec une peinture argentée, pour renvoyer le rayonnement, la température de l'appareil et celle de la pellicule reste dans la limite acceptable. Un objet sans contact physique avec un autre se mettra doucement en équilibre thermique l'environnement, mais l'appareil photo était fixé sur la poitrine de l'astronaute et se maintenait à la température du boitier de commande du scaphandre.
http://sterileeye.com/2009/07/23/the-ap ... d-cameras/
extrait:
"Hasselblad 500 EL Data Camera. Photo by Hasselblad.

... This camera had to work in the extreme conditions of space, with vacuum and temperatures varying from 120° C in the sun to minus 65° C in shadow. The camera was painted silver to make it more resistant to the variations in temperature. Conventional lubricants had to be eliminated as they would boil off in the vacuum of space. It was fitted with a Zeiss Biogon ƒ/5.6 / 60 mm wide-angle lens and a polarizing filter, which reduces reflections."

Il y a aussi le problème d'accumulation d'électricité statique du aux frottements lors de l'avancement de la pellicule. L'appareil a été aussi modifier pour tenir compte de ce problème. Voir (4) sur
https://www.hq.nasa.gov/alsj/a11/a11-hass.html
Extraits:
"... The Data Camera, like the other two 500ELs, was a modified standard 500EL camera but differed from the others in several ways:

(1) The Data Camera was fitted with a so-called Reseau plate. The Reseau plate was made of glass and was fitted to the back of the camera body, extremely close to the film plane. The plate was engraved with a number of crosses to form a grid. The intersections were 10 mm apart and accurately calibrated to a tolerance of 0.002 mm. Except for the larger central cross, each of the four arms on a cross was 1 mm long and 0.02 mm wide. The crosses are recorded on every exposed frame and provided a means of determining angular distances between objects in the field-of-view.

(2) The Data Camera was fitted with a new Zeiss lens, a Biogon f-5.6/60 mm, specially designed for NASA, which later became available commercially. Careful calibration tests were performed with the lens fitted in the camera in order to ensure high-quality, low-distortion images. Furthermore, the lens of the camera was fitted with a polarizing filter which could easily be detached.

(3) The Data Camera was given a silver finish to make it more resistant to thermal variations that ranged from full Sun to full shadow helping maintain a more uniform internal temperature. The two magazines carried along with the Data Camera also had silver finishes. Each was fitted with a tether ring so that a cord could be attached when the Lunar Module Pilot lowered the mated magazine and camera from the lunar module to the Commander standing on the lunar surface. The exposed magazines were hoisted the same way.

(4) The Data Camera was modified to prevent accumulation of static electricity. When film is wound in a camera, static electricity is generated on the film surface. Normally, this electricity is dispersed by the metal rims and rollers that guide the film, and by the humidity of the air. In a camera fitted with a Reseau plate, however, the film is guided by the raised edges of the plate. As glass is a non-conductor, the electric charge that builds up at the glass surface can become so heavy that sparks can occur between plate and film - especially if the camera is used in a very dry environment or in vacuum. Sparks cause unpleasant patterns to appear on the film and can be a hazard if the camera is used in an atmosphere of pure oxygen. To conduct the static electricity away from the Reseau plate in the Data Camera, the side of the plate facing the film is coated with an extremely thin conductive layer which is led to the metallic parts of the camera body by two contact springs. Contact is effected by two projecting silver deposits on the conductive layer. The Reseau plate, or register glass, is not a new development in photography. What is most remarkable, however, is that the group of Hasselblad staff working on NASA camera projects in collaboration with Carl Zeiss was successful in applying the idea to a small camera - like the Hasselblad 500EL Data Camera. This camera is not only useful in space photography, it is particularly suitable for all kinds of aerial photography. The special cameras produced in the past for aerial photography were large and intended for a large negative-format - frequently meaning high prices. The Hasselblad 500EL Data Camera with its Reseau plate produced a small and comparatively low-cost camera which gave satisfactory results in aerial photographic work.
"
piphipi
 
Message(s) : 284
Inscription : 06 Janvier 2014, 21:37
A remercié: 128 fois
Remercié: 53 fois

Re: Conférence: Jacques Grimault à Rouen

Message par julien » 16 Juin 2015, 21:36

la température de l'appareil et celle de la pellicule reste dans la limite acceptable. Un objet sans contact physique avec un autre se mettra doucement en équilibre thermique l'environnement,

Je ne sais pas ce qu'on appelle acceptable, car si la pellicule morfle, la qualité de la photo doit se faire ressentir. Il faudra que je demande à mon oncle, qui est photographe professionnel depuis 40 ans, ce que les fabricants préconisaient comme limite. J'ai rien trouvé sur la toile.
Pour le reste, la théorie du vacuum, est acceptable dans son principe. En pratique, avec de tels extrêmes, j'en sais rien.

En ce qui concerne la vidéo Appolo 16, avec le petit doigt qui fait coucou, ça fait assez insolite. Pas de debunkage ? Erreur d'optique ? Fake ?
Avatar de l’utilisateur
julien
 
Message(s) : 242
Inscription : 19 Mars 2013, 18:12
A remercié: 1 fois
Remercié: 59 fois

Re: Conférence: Jacques Grimault à Rouen

Message par piphipi » 17 Juin 2015, 10:40

@Julien
L'histoire du Gant "percé" d'Apollo 16.
Image

Il serait percé? Et bien non, le bout de doigt qui apparaît "sous la déchirure" est tout simplement le bout du vrai gant, même texture, forme et couleur que sur les autres doigts.
La déchirure? N'est pas une déchirure.
Sur les autres doigts on observe le couvre gant qui ne va pas jusqu'aux bouts des doigts. Il est replié sous lui même, formant une sur-épaisseur et libérant ainsi le bout des doigts, sans doute pour leur préserver un peu de sensibilité.

- Détail des gant:
http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/ve ... ilsuit.jpg
http://www.nasa.gov/images/content/2750 ... 26x170.jpg

*** Sérieusement, croyez-vous que l'épaisseur "du tissu déchiré" aurait été suffisante pour protéger les doigts de l'astronaute? ***
*** De plus, pensez-vous réellement que les auteurs des soit disant images truquées serait assez c... pour laisser passer ce film, surtout avec les soit disant remarques (concernant le gant) de l'astronaute?"***

- Le commentaire du site cité plus haut http://cluesforum.info/viewtopic.php?f= ... &start=480
est trompeur: Je cite:
Astronaute: "See that right there Tony",
La terre: "Yep sure do"
A: "Did you see what I held just in front of the camera Tony?"
T: "Yea we sure did there".
A: "Outstanding Charlie, I thought you had the ball on that ah, opening, or that birdshit, ah, pee's."

La discussion dans le journal de la NASA
http://history.nasa.gov/alsj/a16/a16.th ... ml#1222240
[John heads for the mortar package carrying the UHT.]
122:24:57 Duke: Did you see what I held just in front of the camera, Tony?
122:25:00 England: Yeah, we sure did.
122:25:04 Duke: It was a solid piece of glass - spherical - and part of it's broken away, but it really (is the) most unique piece of glass I've ever seen in all the samples. I think.
[Fendell pulls back on the zoom and we see John going past the Central Station to get a piece of equipment.]
122:25:23 England: Outstanding, Charlie. I thought you had the ball on that OPS (the 'red apple')...(correcting himself) or that purge key.
122:25:33 Duke: No, it's a solid piece of glass!
122:25:37 England: Fantastic. (Pause)
[We get a glimpse of Charlie's shadow as he heads for the Central Station.]
Video Clip ( 2 min 47 sec 0.7 Mb RealVideo or 25 Mb MPEG )
122:25:42 Duke: And it was right out here by the drill. (Pause)
[In looking at the video again, I finally picked out the glass sphere. It is about two to three centimeters across. Charlie held it between his thumb and forefinger and it is very difficult to see against the dark background of his very dirty fingers. Charlie collected the glass sphere at 121:53:10 just after he dropped the rammer-jammer down the core hole. According to the Apollo 16 Voice Transcript Pertaining to the geology of the landing site by N.G. Bailey and G.E. Ulrich, this is sample 60095, which weighs 46.6 grams. The glass sphere is shown is NASA photo S72-39426. It arrived in Houston more or less in the condition Charlie described and was probably created in the South Ray impact.]
[John has picked up the base he will put under the Mortar package. Charlie joins him.]
...
"
L'échantillon a été ramené sur terre c'est l'échantillon S72-39426. Voici ses photos
http://www.lpi.usra.edu/lunar/samples/a ... mple=60095
une des photos.
http://www.lpi.usra.edu/lunar/samples/a ... -39421.jpg

Si vous est bon en anglais, vous pouvez écouter le son de la vidéo, ce n'est pas évident.

Je vous rappelle mon post qui cite un lien qui prouve sans contestation possible que les images vidéo transmise en direct (retard maxi quelques minutes) ont bien été prise sur la lune:
viewtopic.php?f=10&t=2596&start=40#p20380

On reconnaît sur la terre enregistrée au moment de la transmission, les formes des nuage.
Ces formes comparées à celles enregistrées simultanément par les satellites météo de l'époque, prouvent de façon indiscutable la présence des astronautes de Apollo 11 et des suivant sur la lune.
http://history.nasa.gov/afj/pdf/clouds- ... e-moon.pdf
Début des analyse des photos prises par la mission Apollo 11 en page 160
L'analyse de l'image transmise en direct est pages 196 et suivantes.

Edit: J'oubliais: http://www.apollo-history-and-hoax.com/ ... index.html
piphipi
 
Message(s) : 284
Inscription : 06 Janvier 2014, 21:37
A remercié: 128 fois
Remercié: 53 fois

Re: Conférence: Jacques Grimault à Rouen

Message par davidgag » 17 Juin 2015, 16:41

La Russie propose son aide aux USA pour retrouver des vidéos d’exploration lunaire

Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international ... z3dKJZqzDN

Le représentant du Comité d'enquête russe a ironisé sur l’ingérence des Etats-Unis dans les affaires de la FIFA, en proposant son aide pour retrouver la vidéo perdue d’une expédition sur la Lune.
Les enquêteurs russes sont prêts à aider leurs collègues américains à résoudre le problème d'une vidéo perdue, a estimé mardi le représentant officiel du Comité d'enquête russe, Vladimir Markine, lors d'une interview pour le quotidien russe Izvestia.
"On peut les aider en lançant une enquête internationale sur une pellicule disparue, celle qui avait été effectuée par des astronautes sur la Lune. Ou bien sur les 400 kilos prélevés sur la Lune, que personne n’a jamais vus. Non, nous n’affirmons pas que le vol n'a pas eu lieu et que tout a été tourné dans un studio. Simplement, tous ces matériaux scientifiques et même culturels constituent un héritage et leurs disparition constitue une perte pour nous tous", a lancé M.Markine.
Il y a quelques années, la NASA a déclaré avoir perdu la version d'une vidéo d'une célèbre expédition de Neil Armstrong, premier homme à avoir posé le pied sur la Lune.
Cette réaction ironique constitue une réaction à l’intervention des Américains dans les récentes affaires liées au football et à la FIFA.
*******

C'est quand meme ballot , de perdre 13000 bandes vidéos du plus grand exploit de l'humanité :!:
Certaines ont été retrouvées mais on n'a preferé enregistrer pardessus ou les démagnétiser
http://www.lemague.net/dyn/spip.php?article6402
http://www.npr.org/templates/story/stor ... =106637066

Avec un peu de chance on peut les trouver dans un McDO , et ce n'est pas une blague !
http://news.nationalgeographic.com/news ... eo-ap.html
Seul un imbécile regarde le doigt pointé vers le ciel.
Avatar de l’utilisateur
davidgag
 
Message(s) : 59
Inscription : 19 Mars 2013, 17:46
A remercié: 136 fois
Remercié: 34 fois

Re: Conférence: Jacques Grimault à Rouen

Message par julien » 17 Juin 2015, 21:50

C'est bien dommage, car les originaux qui ont été égaré auraient pu être exploités en tant que preuve ultime de la présence de l'Homme sur la lune.
Pas de découpage, meilleur définition et surtout vérifier la vitesse de défilement.

Perdre autant de bandes relève effectivement de l'exploit, d'autant plus que la première série égarée correspondait au volume d'une pièce entière.
Ils sont cons, c'est américains. Le Pentagone qui paume 3 milliards et qui récidive régulièrement à égarer d'importants stocks d'armes et des blindés au moyen orient, pour vous dire :P Dans ce pays de démesure, tout est possible :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
julien
 
Message(s) : 242
Inscription : 19 Mars 2013, 18:12
A remercié: 1 fois
Remercié: 59 fois

Re: Conférence: Jacques Grimault à Rouen

Message par julien » 17 Juin 2015, 21:54

Image

On dirait tout sauf des gants. Pour les âmes sensibles, n'agrandisseusez pas cette image...
Sans déconner, elle devrait être classée X :oops:
Avatar de l’utilisateur
julien
 
Message(s) : 242
Inscription : 19 Mars 2013, 18:12
A remercié: 1 fois
Remercié: 59 fois

PrécédentSuivant

Retour vers Photos, vidéos, liens internet



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)

cron