PI et PHI dans la pyramide, du hasard ? :)

PI et PHI dans la pyramide, du hasard ? :)

Message par fanthomas » 04 Juillet 2016, 00:27

Bonjour !

Je discute régulièrement de LRDP avec des amis et à force de discuter de ce sujet, je commence à me demander si - finalement - il ne serait pas possible que tout les rapports de proportions intégrant PI et PHI soient le fruit du hasard.
Je précise que ce n'était pas mon point de vue initial sur la question, il n'y a pas longtemps j'étais le premier à dire qu'il était impossible et impensable de mettre tout ça sur le dos du hasard, mais a bien y réfléchir ça ne me parait plus si impossible que ça.

Je pars du principe qu'une coudée mesure 0.5236 cm, c'est à dire PI / 6 ou PI - PHI² , comme exposé dans LRDP .

Commençons par la fin, je ne sais pas comment ils ont déterminé la coudée et même si je suis quasi amoureux de la relation PI - PHI² , il n'est pas exclu qu'ils aient pris cette mesure au hasard.
Oui, je sais, le hasard a bon dos, mais dans ce cas précis je ne parle pas du tout de la pyramide mais uniquement de la coudée et autant il y a , d'après Jacques Grimault, 150 occurences de PI ou de PHI dans la pyramide, autant pour la coudée il n'y a que 2 rapports géométrique. Ca tombe pile juste, c'est impressionnant, mais avec seulement 1 occurence de PI et 1 occurence de PHI, le hasard n'est plus absolument impossible.

Le truc, c'est qu'à partir du moment ou on a la coudée, tout les rapports géométrique contenus dans la pyramide peuvent apparaitre naturellement sans avoir besoin d'aucune conception particulière.
En effet, tout les multiples de 3 coudées donneront un rapport lié à PI :
3 coudées -> PI / 2
6 coudée -> PI
12 coudée -> PI x 2
30 coudée -> PI x 5
etc...

Pas besoin de connaitre PI pour le trouver partout, il suffit d'utiliser la coudée et sur un édifice aussi grand, il est certain qu'on trouvera un grand nombre de rapport jouant avec PI car la pyramide mesure "plein de coudée" de long sur "plein de coudées" de haut.

Idem avec PHI , à partir du moment ou on sait que 5 coudées forment le nombre d'or au carré, chaque multiple de 5 coudées pointera vers le nombre d'or sans même avoir besoin de chercher à créer ces rapports géométrique.

Idem pour le mètre car la coudée exprime PI en mètre, et puisqu'on utilise la coudée partout dans la pyramide, il est tout à fait logique de trouver des points de correspondance en mètre partout dans la pyramide, sans effort de conception particulier

Vous voyez ce que je veux dire ?

Ce qui est donc impressionnant, ce n'est pas de trouver plein de rapports géométrique pointant vers PI, PHI ou le mètre dans la pyramide car il n'aurait finalement pas pu en être autrement à partir du moment ou on utilise la coudée comme unité de mesure, ce qui est impressionnant, c'est la coudée en elle même. Tout les rapport géometriques de la pyramide découlent de cette simple coudée...

Je ne prétend pas que la coudée a forcément été défini au hasard, je n'en sais rien du tout - et je dois dire que je serais déçu si c'était le cas - mais en tout cas on ne peut pas dire "il y a plein de rapport avec PI/PHI/mètre dans la pyramide et ça ne peut pas être le hasard" alors qu'en fait, à partir du moment ou on utilise la coudée, il est absolument certain qu'on trouvera ce genre de rapport, même en emboitant les pièces de la pyramide au hasard (à condition d'utiliser la coudée comme unité de référence)

Voilà voilà ! C'était mes 10 cents ! :)
Dernière édition par fanthomas le 05 Juillet 2016, 04:07, édité 2 fois.
fanthomas
 
Message(s) : 46
Inscription : 17 Juin 2015, 20:09
A remercié: 3 fois
Remercié: 3 fois

Re: PI et PHI dans la pyramide

Message par Lafla » 04 Juillet 2016, 01:46

Bonsoir,

mmh, à peine arrivé sur le forum, tu tapes là où ça fait mal 8-)

Tu as expliqué très simplement une question qui est souvent soulevée par les spécialistes concernant LRDP : le fait que les 153 relations trouvées par JG dans la GP ne sont certainement pas toutes indépendantes et qu'un certain nombre d'entre elles découlent de la relation fondamentale entre pi/6, phi²/5 et 0,5236. Puisque les dimensions sont un nombre entier de coudées, il suffit de trouver des combinaisons de dimensions qui sont multiples de 5 coudées ou 6 coudées pur faire apparaître pi ou phi comme par magie.

Là où je suis moins d'accord avec toi, c'est sur le hasard. La relation fondamentale qui lie pi, phi, coudée et mètre est pour moi l'une des seules qui ne peut pas en toute vraisemblance être le fruit du hasard, pour celles qui s'en déduisent en revanche, on peut se demander selon le cas.
Euler : e^(iπ)+1=0 ; Gauss : ∫e^(-t²)dt=√π ; Stirling : (n/e)ⁿ.√2πn/n!=1+ε(n)
1 = (1/φ)² + (1/φ)³ + ... + (1/φ)ⁿ + ...
Avatar de l’utilisateur
Lafla
 
Message(s) : 326
Inscription : 05 Novembre 2015, 13:38
A remercié: 10 fois
Remercié: 176 fois

Re: PI et PHI dans la pyramide

Message par fanthomas » 05 Juillet 2016, 02:25

"Là où je suis moins d'accord avec toi, c'est sur le hasard"

Moi à non plus, à vrai dire, je ne pense pas que ce soit un hasard hein !
Mais en toute objectivité, 1 occurence de PI, 1 occurence du nombre d'or et 1 occurence du mètre ne font que 3 occurences et c'est moins énorme que 150 et donc ça augmente considérablement la part potentiel du hasard

En fait, si on y réfléchie bien, la seule chose vraiment incroyable, c'est la présence du mètre parce que sinon, dire qu'une coudée représente 1/6 de la distance d'un cercle n'est pas une idée plus absurde que de choisir le 1/10 000 000 ème du quart de méridien terrestre, sauf que le diamètre de ce cercle là fait exactement 1 mètre.

Ce n'est que parce qu'il y a le mètre qu'on trouve PI et PHI. Avec un cercle de 1.123 mètre on ne trouverait plus PI et PHI donc finalement, la seule chose vraiment incroyable c'est la présence du mètre (qui peut être facilement produite sans faire aucun calcul, simplement en fixant une corde autours d'une roue (d'un mètre de diamètre en l'occurrence), et en la repliant telle manière qu'on obtienne 6 segment égaux. Pas besoin de mathématique de fou, la coudée correspond approximativement au segment de corde qu'on obtient en enroulant cette corde autours de son avant-bras , cette distance aurait pu être trouvé comme ça, ça ne me parait pas absolument impossible - ce n'est qu'un postulat -

Je me fais l'avocat du diable, je peine à penser que ça pourrait être du hasard mais ça ne me parait plus absolument impossible comme ça l'a été les premières dizaines de fois ou j'ai vu LRDP :)
fanthomas
 
Message(s) : 46
Inscription : 17 Juin 2015, 20:09
A remercié: 3 fois
Remercié: 3 fois

Re: PI et PHI dans la pyramide, du hasard ? :)

Message par Jcpo » 05 Juillet 2016, 09:10

Salut,
Nous sommes d''accord sur le fait que des sommes ou soustractions de mesures donnant le nombre d'or ou pi découlent de la détermination de la coudée.

Néanmoins en plus des opérations :
hauteur + demi-coté = 261,8 mètres soit 100 phi² mètres
hauteur – demi-coté = 31,416 mètres soit 10 pi mètres


Il y a ces opérations qui ne dépendent pas de la coudée mais des dimensions du bâtiment :

demi-périmètre / hauteur = pi (en proportions : 22/7)
demi-périmètre / hauteur totale = phi² (en proportions : 55/21)
Image
La critique est aisée mais l'art est difficile.
"Dieus ne samble pas a l'enfant qui s'apaie pour un baubel."
Avatar de l’utilisateur
Jcpo
 
Message(s) : 1220
Inscription : 19 Mars 2013, 23:05
Localisation : 69
A remercié: 524 fois
Remercié: 416 fois

Re: PI et PHI dans la pyramide

Message par Numérobis » 05 Juillet 2016, 12:02

fanthomas a écrit :"Là où je suis moins d'accord avec toi, c'est sur le hasard"

Moi à non plus, à vrai dire, je ne pense pas que ce soit un hasard hein !


Définissez "hasard" et vérifiez ! Prenez une unité de mesure sur 4 décimales, tirée au hasard, (10 000 possibilités entre 0,0000 et 0,9999), des dimensions de pyramides tirées elles aussi au hasard, avec 3 chambres dotées de 3 couloirs y menant là aussi déterminées "au hasard" sur le fondement de nombres entiers de l'unité de mesure choisie...

Et vérifiez avec cette pyramide construite au hasard, avec 3 chambres et 3 couloirs si vous trouvez des relations numériques remarquables partout : si oui, alors on peut conclure que les relations numériques peuvent être dues au hasard, si non on pourra supposer que ce n'est pas le cas (sous réserve d'une autre démonstration qui démontrerait que l'on peut encore trouver des relations remarquables).

En science il ne faut pas "penser que", mais vérifier ses hypothèses. Sous un tableur quelconque il existe des fonctions permettant de tirer des nombres au hasard telles que RANDOM() ou ce genre de fonction.
Numérobis
 
Message(s) : 123
Inscription : 18 Avril 2016, 12:41
A remercié: 0 fois
Remercié: 5 fois

Re: PI et PHI dans la pyramide, du hasard ? :)

Message par Tamon » 05 Juillet 2016, 14:00

Bonjour,

Replacons les choses dans leurs contextes. Si les "spécialistes" nous disent que c'est du hasard c'est parce qu'ils supposent que les batisseurs ne connaissaient pas Pi et Phi. Voici le premier argument , le second étant qu'à partir de la pente choisi (apparement pour des raisons de commodités ?) on en déduit des approximations de Pi et Phi.

Voir par exemple : https://fr.wikipedia.org/wiki/Observati ... h%C3%A9ops

Pour ma part, j'étudie actuellement les possibles arguments permettant de démontrer ou non la volonté des batisseurs. Trouver des petits détails pertinants... Par exemple, voici une chose toute simple. En utilisant les approximations de la coudée k = 0,5236, de Pi = 3,1416 et de Phi² = 2,618

La hauteur de la GP = 280k = 56 x Phi²
La hauteur totale de la GP = 336k = 56 x Pi

"Le hasard fait bien les choses". Dit-on...

En ce qui concerne la coudée, je montrerai prochainement (dans le prochain opus ;) ) qu'il ne s'agit pas seulement d'une unité de mesure mais bel et bien d'un nombre réel qui n'est ni égale à Pi/6 ou Phi²/5 ou même Pi-Phi² et que ces nombres (les vrais) Pi et Phi par exemple ne donnent que des approximations également, des pistes à suivre menant à autre chose... Bien sur, quand certains verront ce nombre et à quoi il est lié, ils diront que c'est impossible que les "batisseurs" le connaissaient et nous non. Je n'en dis pas plus, je presenterais tout ça des que possible.

Pour revenir sur le sujet, Démocrite à dit "Tout arrive par hasard et par nécessité". Par nécessité il faut entendre le mot "determination"... Ce qui signifit, d'une certaine manière, que le hasard ne fait pas tout. Par conséquent il est (ou "doit-être" plutôt, si c'est le cas) possible d'attribuer certaine caractéristiques de la pyramide au hasard faute de preuves et d'autre à une volonté. Reste à trouver l'évidence, la preuve...
Le temps se moque de tout, mais les pyramides se moquent du temps !
Avatar de l’utilisateur
Tamon
 
Message(s) : 51
Inscription : 07 Août 2013, 20:01
A remercié: 9 fois
Remercié: 29 fois

Re: PI et PHI dans la pyramide, du hasard ? :)

Message par Lafla » 05 Juillet 2016, 17:45

Je crains que la question du hasard dans cette Grande Pyramide ne puisse pas être discutée en toute objectivité tant que le problème ne sera pas en toute objectivité bien posé. Et là, ça demande déjà énormément de travail, un peu comme le socle sur lequel la GP est construite, et comme le responsable du viaduc de Millau je dirais que je ne saurais même pas par où commencer.

Prenons la question "je lance trois fois une pièce de monnaie, quelle est la probabilité d'obtenir trois fois pile ?" (réponse 1/8 = 12,5 %), ici la question est "je construis une pyramide, quelle est la probabilité d'y trouver 153 relations intéressantes ?" On va lister une petite partie de ce qu'il faudrait préciser avant de chercher la réponse.

Première étape : "Je construis une pyramide". Pour une pièce de monnaie j'ai clairement deux résultats possibles et équiprobables, pile ou face, ici combien y'en a t-il et quelle est la probabilité de chacun ? Il est probable que ma pyramide fasse 100 ou 200 mètres de haut, mais il est moins probable qu'elle fasse 8000 mètres de haut, du coup jusqu'où est-ce que je peux aller ? Combien peut-elle avoir de faces, 4,5,6,7,8 ? est-ce que le sommet doit être dans l'alignement du centre de la base ou pas ? Concernant l'agencement intérieur, est-ce que je dois prendre chaque paramètre (longueur, largeur, hauteur, inclinaison des couloirs) au hasard ? Est-ce que je dois m'en tenir à un plan semblable ou est-ce que je peux le faire à ma sauce ? Est-ce que je peux ajouter une cloison avec une porte dans une des chambres ? ou une chambre inclinée à 30° comme l'équateur penché ? Les couloirs arrivent au sol des chambres, est-ce que je peux envisager de les faire arriver au plafond ? Jusqu'où est-ce que je peux aller sous terre ? si je dépasse l'une des faces, est-ce que j'ai le droit de construire un petit rajout ? etc etc...

Bref, tant que notre "univers" au sens probabiliste, c'est-à-dire l'ensemble des résultats auxquels on pouvait s'attendre, n'est pas correctement détaillé, on ne peut se lancer dans aucun calcul. Et même si vous arrivez à délimiter un univers, on viendra sans doute vous poser la question "pourquoi vous autorisez ceci et pas cela ?" et vous demander de justifier les choix que vous avez été obligés de faire.

Deuxième étape : "J'y trouve N relations intéressantes". Pour la pièce de monnaie je voulais obtenir trois fois pile, ici qu'est-ce que je veux obtenir ? qu'est-ce qu'une relation intéressante ? n'est-ce pas intuitif, subjectif et donc non quantifiable ? Est-ce que je n'autorise que les quatre opérations élémentaires +,-,x,/ ou est-ce que j'ajoute racines carrés, logarithmes, cosinus, etc... ? à quel niveau de précision dois-je me placer ? si je trouve 3,15 dois-je le considérer comme pi ou pas ? sachant qu'à partir d'une relation donnée je peux la transformer par des petits tours de passe-passe en d'autres relations, dois-je compter celles-ci comme de nouvelles relations ? etc etc...

J'espère que vous vous rendez un peu compte que c'est peine perdue de sortir une étude probabiliste un peu sérieuse à partir de ça...
Euler : e^(iπ)+1=0 ; Gauss : ∫e^(-t²)dt=√π ; Stirling : (n/e)ⁿ.√2πn/n!=1+ε(n)
1 = (1/φ)² + (1/φ)³ + ... + (1/φ)ⁿ + ...
Avatar de l’utilisateur
Lafla
 
Message(s) : 326
Inscription : 05 Novembre 2015, 13:38
A remercié: 10 fois
Remercié: 176 fois

Re: PI et PHI dans la pyramide, du hasard ? :)

Message par fanthomas » 05 Juillet 2016, 21:14

Bonjour !


Bonjour,

Dans la vie de tout les jours, je suis développeur d'effets visuels interactif.
J'ai l'habitude de créer des effets complexe basé sur des centaines de milliers d'éléments qui bougent en même temps, mais en fait lorsque je créé l'effet, je ne pense pas en terme de "centaine de millier d'objet", ce serait impossible de d'y retrouver, à la place je code un seul objet et lorsqu'il se comporte comme prévu, je le duplique en modifiant sa position (et je m'arrange pour que la position de l'objet influe sur sa forme de telle manière que chaque objet sera différent même si tous partagent le même algorithme, tout est basé sur une notion de proportion).

Je me permet donc d'en faire autant ici, si le pyramidion est une version à l'echelle de la grande pyramide, alors il me parait plus judicieux d'étudier le pyramidion que la pyramide, les chiffres seront plus petit et les rapport géomtrique plus flagrant. Etant donné qu'il est ici question de proportion plus que de mesure, ce qui fonctionne à l'échelle du pyramidion fonctionne aussi à l'échelle de la pyramide.


"Pour ma part, j'étudie actuellement les possibles arguments permettant de démontrer ou non la volonté des batisseurs. Trouver des petits détails pertinants... Par exemple, voici une chose toute simple. En utilisant les approximations de la coudée k = 0,5236, de Pi = 3,1416 et de Phi² = 2,618

La hauteur de la GP = 280k = 56 x Phi²
La hauteur totale de la GP = 336k = 56 x Pi

"Le hasard fait bien les choses". Dit-on..."


Là par exemple, en utilisant les chiffres de la grande pyramide, les rapports géométrique sont contre-intuitif, c'est seulement en ramenant tout au pyramidion qu'on obtient les "vrais fractions" (une fraction est valable à toutes les échelles, mais en utilisant le pyramidion, on parle directement en pourcentage, ce qui est plus simple à aborder)


On sait que le pyramidion fait 1.57 de large sur 1m de haut, et on sait que la pyramide est une reproduction du pyramidion multiplié par 280 coudées.

Déjà, on peut voir instinctivement que 280 = 560 / 2 = (56*10) / 2 ---> le nombre 56 à une signification, il s'agit de 280 / 5
De même 336 / 56 donne 6

On se retrouve avec notre rapport 5/6 qui permet de donner soit le nombre d'or au carré si on le multiplie par PI, soit la coudée si on choisit de considérer le 1/6 restant * pi , c'est à dire la même logique permettant d'obtenir la coudée.

hauteur totale -> PI
hauteur réelle -> 5/6 de PI -> phi²

EDIT -----------
ou, en utilisant le pyramidion ;
hauteur réelle -> 1
hauteur visible -> 6/5 = 1.2

ou hauteur réelle -> 5/6 = 0.833333
et hauteur visible-> 1
------------------


imaginons un autre pyramidion qui ne ferait pas 1m de haut mais phi² mètre de haut (donc 2.618 mètre), il ferait donc (1.57 * 2.618) mètre de large, c'est à dire 4.11026

Déjà, on voit que la hauteur, c'est à dire 2.618, divisé par la coudée donne exactement 5 , ce qui est normal puisque puisque phi² = 5 * (1/6 de PI)

Voyons maintenant si la valeur calculé au dessus donne également un résultat cohérent en coudée

4.11026 / 0.5236 = 7.85 <- ce n'est pas une approximations

On se retrouve donc avec un pyramidion qui fait exactement 5 coudées de haut sur 7.85 coudée de large.
C'est remarquable je trouve, à partir d'une coudée mesurant 0.5236 et de 4.11026

Alors certes, 7.85 n'est pas un nombre entier mais par contre je pense que c'était mesurable à l'époque contrairement à 0.5236 mètre

Voyons si on trouve un rapport intéressant avec le nombre d'or

7.85 / 2.618 = 2.99847211

Avec ce nombre il y a 2 solutions, soit on considère que c'est proche de la vitesse de la lumière divisée par un milliard, soit on considère que c'est extrêmement proche de 3 et personnellement je préfère cette hypothèse.

Voyons aussi ce que ça donne avec PI

7.85 / 3.14 = 2.5 <- ce n'est pas une approximation (mais PI est approximé par contre)

Or 2.5 / 3 = 5/6 = 0.8333333


Voyons maintenant ce que ça donne avec 56

7.85 * 56 = 439.6
5 * 56 = 280

Autrement dit, il est quasiment sur que ce pyramidion imaginaire à été utilisé dans la conception puisque la grande pyramide fait exactement les même dimension multiplié par 56 et dans ce cas là, on utilise pas le mètre mais la coudée pour tout faire au niveau de la pyramide
(mais on en a besoin pour créer le vrai pyramidion existant...)


Après, pourquoi ont ils choisi de multiplier les proportions par 56 plutot que par 55 ou 57, je ne sais pas, les relation géométrique auraient fonctionné avec n'importe quelle valeurs puisqu'on multiplie des proportions qui sont valable à toutes les échelles.

EDIT : ils ont peut être choisi 56 pour contenir la fraction 5/6 dans le sens ou si on retire la barre de fraction, on a 56. Cela n'implique aucun moyen de calcul complexe (en tout cas, je ne vois pas - là tout de suite - pas d'intêret particulier à 56, pas plus que 55 ou 57, hormis cette sorte de "jeu de mots" avec les nombre.

Par exemple, choisissons aux hasard un chiffre, disons 123456

multiplions le par 7.85 pour obtenir sa largeur, ce qui nous donne 969 129.6
multiplions le maintenant par 5 pour obtenir sa hauteur, ce qui nous donne 617 280

Et amusons à vérifier ce que je viens de dire

969 129.6 / 617280 = 1.57 <- ce n'est pas une approximation !

Donc non, la taille du batiment aurait pu être n'importe laquelle si on utilise le pyramidion construit en coudée (et pas en mètre) que j'ai évoqué plus haut.

EDIT : désolé si mon argumentation est un peu brouillon. Contrairement à mon premier message, je l'ai improvisé pendant que j'étais en train de l'écrire. je ne connaissais pas le rapport 7.85 coudées x 5 coudées avant de commencer à écrire, j'espère que c'est assez clair malgré tout
Dernière édition par fanthomas le 05 Juillet 2016, 23:52, édité 4 fois.
fanthomas
 
Message(s) : 46
Inscription : 17 Juin 2015, 20:09
A remercié: 3 fois
Remercié: 3 fois

Re: PI et PHI dans la pyramide, du hasard ? :)

Message par fanthomas » 05 Juillet 2016, 21:51

Quelqu'un sait il comment est calculée la plus grande hauteur visible ?
J'aimerais voir comment s'exprime 5/6 ou 6/5 dans ce calcul

Merci d'avance !
fanthomas
 
Message(s) : 46
Inscription : 17 Juin 2015, 20:09
A remercié: 3 fois
Remercié: 3 fois

Re: PI et PHI dans la pyramide, du hasard ? :)

Message par fanthomas » 06 Juillet 2016, 01:08

Quant à "pourquoi auraient ils choisis une reference de 7.85 x 5 plutot qu'une autre ?"

En comptant en utilisant uniquement la coudée, il permet d'obtenir le plus petit modèle mesurable en coudée parce que si on avait pris 1 coudée de haut en référence, cela aurait donné 1.57 coudées de large, or 0.57 est plus difficile à situer avec précision que 0.85 - c'est plus facile de situer le milieu d'un dixième de coudée que de trouver les 7/10ème avec précision.

Idem si on avait pris 2 coudées de haut en référence, on obtient une largeur de 2x1.57 = 3.14, même raisonnement, c'est plus difficile de situer avec précision 4/10eme d'un segment que le milieu d'un dixième.

Idem avec 3 coudées de haut, on a 3*1.57 = 4.71, même raisonnement

idem avec 4 coudées de haut, 4 * 1.57 = 6.28

Mais dès qu'on arrive à 5 coudées, on tombe sur 7.85 qui est un multiple de 5 et qui simplifie considérablement la réalisation si on veut vraiment être précis.


Et c'est vraiment amusant car à partir de là, on peut trouver exactement le mètre en utilisant exclusivement la coudée comme instrument de mesure

1 mètre = 5 coudées / phi²
- cette version est compliqué à réaliser avec des moyen simple pour les raison évoqué au dessus, et il faut connaitre le nombre d'or puis le mettre au carré, c'est trop compliqué -

mais on peut le formuler autrement, en utilisant uniquement la coudée, sans PI ni le nombre d'or

1 mètre = 5 coudées / ( 5/6) x (6 x coudée)
= 2.618 / (5/6 * 3.1416) = 1 mètre
= 2.618 / (0.83333333 * 3.1416) = 1 mètre
= 2.618 / 2,617999999989528= 1,000000000004 mètre

EDIT : on peut le calculer d'une autre manière, beaucoup plus logique, à partir du pyramidion de 7.85 coudée x 5 coudée qui donne cette fois ci un résultat absolument juste en mètre (c'est à dire 1 , sous forme d'un entier )

1 mètre = 5 coudée / ((7.85 / coudée) / (3 coudée) )
= 2.618 / (4.11026 / 1.57)
= 2.618 / 2.618
= 1

Reciproquement

5 / 7.85 x (1.57) = 0,6369426751592357 * 1.57 = exactement 1, sous forme d'un entier

(je vous laisse imaginer la probilité de chance pour que ce calcul donne exactement 1 par hasard, en utilisant un chiffre tel que 0,6369426751592357 ; cela ne fait que valider l'hypothèse d'un pyramidion de référence exprimé en coudée plutot qu'en mètre, et que le pyramidion en mètre n'est que le modèle réduit permettant d'introduire la présence du chiffre "1" à partir du pyramidion exprimé en coudées. Le fait qu'on est pas retrouvé le pyramidion exprimé en coudée ne signifie pas qu'il n'a jamais existé - et il serait plus logique qu'il ai existé , puisque 7.85x56 = 439.6 et 5*56 = 280 - )

(en fait, ce n'est pas absolument juste car 3 coudées n'est pas exactement égale à 1.57 mètre mais à 1.5708 mètre, mais bon, c'est vraiment presque presque presque exact, cela donne en réalité 1.00050955 mètre )



Du coup, en ayant uniquement la coudée, on peut créer le pyramidion sans même connaitre le mètre. Il suffit de voir que 7.85 et 5 sont divisible par 5 et d'avoir envie de créer vraiment le modèle le plus pur mathématiquement parlant pour créer le pyramidion en mètre (qui n'exprime pas le mètre en réalité, du moins pas forcément, mais le chiffre 1 car 5/5 = 1), simplement en divisant la hauteur du pyramidion en coudée ( 5 coudées ) par les 5/6eme de 6 coudée.


EDIT ---------
on peut aussi faire le contraire et utiliser autant que possible le nombre d'or et pi avec la coudée pour trouver le mètre, question de point de vue (mais ça tombe moins juste qu'en utilisant seulement la coudée)

1 metre = (PI x coudée) / Phi
= (3,142857142857143 x 0.5236) / 1.618
= (1,6456) / 1.618
= 1,017058096415328 mètre

---------------

FINAL EDIT : Fichtre 4h34 du matin, j'y ai passé l'intégralité de ma journée ! :)
Ce sujet est décidément passionnant :D Je ne m'en lasse pas :)

---------------

je n'arrive pas à dormir du coup, et je viens de trouver un autre rapport géométrique

1 nombre en coudée, peu importe lequel, divisé par son équivalent en mètre donne systématiquement et exactement 6/3.1416

6/3.1416 = 1,909854851031322

Par exemple 123456 coudées = 123456 x 0.5236m = 64641.5616 mètres
123456 / 64641.5616 = 1,909854851031322 = 6 / 3.1416

6 / 3.1416 = 1,909854851031322

On observera d'ailleurs que (1 / (6 / 3.1416) )² = 0.5236 exactement
C'est à dire le carré de l'inverse de 6 / 3.1416 = 0.5236 = coudée

Réciproquement 6 / 3.1416 x 0.5236 = 1 <-- ce n'est pas une approximation !
- sous cette forme, ce n'est pas très impressionnant, j'aime mieux 1,909854851031322 x 0.5236 = 1 :) -

réciproquement, 1 / 1,909854851031322 = 0,5236

ou encore 1,909854851031322 x 3.1416 = 6,000000000000001

voire même, soyons fou, 1,909854851031322 / 5 = 0,3819709702062644 = 1 / 2,617999999999999

Comme vous le voyez, dès qu'on utilise un multiple de la coudée on est forcé de rencontrer PI, ou le mètre, ou le nombre d'or , sans faire d'effort de conception particulier.
Parce que la coudée est à la fois une fraction de PI, une fraction du nombre d'or au carré , que le nombre de coudée divisé par l'équivalent mètre point toujours sur 6/PI et que l'inverse de la coudée est divisable par PI ou par 6 , en sachant que (6/PI) / 5 = phi² , que 5 / phi² = 1 mètre , que le coefficient multiplicateur pour passer de la coudée au mètre divisé par 5 égale l'inverse de phi², que pi * coudé / phi ) = 1 mètre, ou que pi - phi² = coudé (comme vu dans LRDP) , et sans doute d'autre rapports que je ne vois pas là tout de suite,...

Avec toute ces imbrications localisé uniquement à l'échelle de la coudée, il est normale de voir un très grand nombre de rapport avec PI / le nombre d'or / le mètre / la division par 5 / la division par 6 / le rapport 5/6 dans la grande pyramide, sans effort de conception particulier à partir du moment ou on utilise la coudée comme unité de mesure. C'est le contraire qui serait improbable !

EDIT : cette coudée est formidable, si on la met au cube, on obtient même une 1/7 de mètre :
0.5236 x 0.5236 x 0.5236 = 0,143548584256
0,143548584256 x 7 = 1,004840089792 mètres
Dernière édition par fanthomas le 06 Juillet 2016, 11:52, édité 4 fois.
fanthomas
 
Message(s) : 46
Inscription : 17 Juin 2015, 20:09
A remercié: 3 fois
Remercié: 3 fois

Suivant

Retour vers Géométrie et mathématiques



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)