Sur le déplacement des blocs de pierre

Re: Sur le déplacement des blocs de pierre

Message par thierry632 » 15 Janvier 2014, 18:19

Bonjour,
Avant de poster il est de bon ton de prendre le temps de lire les articles proposés.
http://www.egyptos.net/egyptos/pharaon/grand-voyage-obelisque-de-la-place-de-la-concorde.php
Avatar de l’utilisateur
thierry632
 
Message(s) : 469
Inscription : 19 Mars 2013, 19:14
A remercié: 42 fois
Remercié: 127 fois

Re: Sur le déplacement des blocs de pierre

Message par Akottoka » 10 Juillet 2014, 12:48

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/c ... 000952.jpg

"En Inde, les monuments mégalithiques datent du IIe millénaire av. J.-C. jusqu'à la moitié du Ier millénaire av. J.-C..

Les dolmens les plus à l'est, en Corée, sont du Ier millénaire, et au Japon du VIIe siècle av. J.-C. au IIe siècle av. J.-C.. En Mongolie, les pierres de cerf sont datées de la fin du IIe millénaire av. J.-C. et du début du Ier millénaire av. J.-C.

En Indonésie, la production à partir de carrières de mégalithes, parfois très décorées, faisait encore partie des traditions culturelles de l'île de Nias au siècle dernier. Il y avait des statues de pierre, des bancs de pierre pour les chefs et des tables en pierre pour exercer la justice. Des mégalithes étaient aussi nécessaires à la commémoration de défunts de la noblesse afin qu'ils puissent rejoindre leurs pieux ancêtres dans l'au-delà. L'érection d'une telle pierre préludait à un festin rituel. La photo ci-contre présente une de ces pierres rituelles, tirée (vers 1915) sur une pente. L'histoire locale veut que 525 personnes aient, en trois jours, érigé cette pierre dans le village de Bawemataloeo7." Wiki.
On leur donnera à tous un morceau de vérité, il ne tient qu'à eux d'apprendre les uns des autres...
Akottoka
 
Message(s) : 611
Inscription : 24 Mars 2013, 02:55
A remercié: 262 fois
Remercié: 182 fois

Re: Sur le déplacement des blocs de pierre

Message par Akottoka » 20 Mai 2015, 23:58

Ils avait des éléphants à disposition ? Ils auraient pu appeler une tribu qui domestiquent des éléphants pour tirer les lourdes charge. Pareil pour les menhirs, devaient bien rester quelque éléphant sauvage. Ca aurait été bête d'avoir des bestiaux pareil sous les yeux sans se dire qu'il pourrait mettre sa force à contribution. A l'heure du tout mécanique automatisé on n'y pense de moins en moins. Aujourd'hui encore pour certains paysan le boeuf est pour eux un tracteur. :idea:

mais y a pas de cimetière d'éléphant connu dans l'coin des pyramides... je cherche.

http://www.cosmovisions.com/elephantsChrono.htm

A ceux qui cherchent... pour les mayas, faut pas confondre "tapir" espèce découverte presque en même temps que certains artefact précolombien et "éléphant" reconnu à tord sur des sculptures en amérique, car à cette époque les deux infos ont pris des chemins différents et ne se sont pas croisées, laissant l'archéologue penser/matérialiser des éléphants, car c'est la seul image que son esprit pouvait projeter sur ce qu'il voyait, l'illusion de sa réalité étant réduite à ce qu'il connaissait au moment de sa découverte.
On leur donnera à tous un morceau de vérité, il ne tient qu'à eux d'apprendre les uns des autres...
Akottoka
 
Message(s) : 611
Inscription : 24 Mars 2013, 02:55
A remercié: 262 fois
Remercié: 182 fois

Re: Sur le déplacement des blocs de pierre

Message par issa » 29 Septembre 2015, 22:35

Je n'ai pas vu cette vidéo sur le forum donc je l'a poste. Elle traite de la méthode qu'aurait utilisée les égyptiens pour déplacer les blocs et les empiler avec des outils d'époques. Pour moi il y a beaucoup à redire sur cette démonstration comme par exemple le degré de pente qui n'est pas du tout pris en compte, le poids et les dimensions des blocs qui différent tous, les blocs de granites évidemment avec la pente et leurs poids, quid des pyramides qui ne sont pas à proximité de points d'eau ... Ce qui est très marrant ce sont les commentaires, les gens sont très élogieux du travail sans avoir pris la peine de vérifier la possibilité de la démonstration. En gros c'est du style " voila comment on fait les égyptiens pour ériger les pyramides. J'ai encore du temps avant de croire aux extra-terrestres!!!". On nous crache dessus car nous admettons les faits présenté sans LRDP comme probable car vérifiable et les mêmes qui nous crache dessus admettent une vidéo de 8 mn probable, sans vérifications. Incroyable!!!

Voici la vidéo:

https://youtu.be/Sti28N8xB40
issa
 
Message(s) : 18
Inscription : 19 Mars 2013, 18:44
A remercié: 0 fois
Remercié: 7 fois

Re: Sur le déplacement des blocs de pierre

Message par KAMISAN » 16 Octobre 2015, 21:22

Il peut y avoir une réponse ici : constructiondepyramides.fr de Jean Kuzniar, travail établi à partir d'objets de musées, dont la véritable utilisation des berceaux oscillants
KAMISAN
 
Message(s) : 44
Inscription : 16 Octobre 2015, 12:44
A remercié: 0 fois
Remercié: 2 fois

Re: Sur le déplacement des blocs de pierre

Message par de raphelis » 17 Octobre 2015, 07:14

Merci Issa
Trés trés interressante theorie, l 'eau a été évoqué pour l 'acheminement des blocs, mais le hic reste que les gravats qui devraient exister des carrieres d'ou les blocs ont été extraits n'existent pas; Donc .............probleme !!
Il devrait y avoir des collines de debris , des tonnes de residus , mais RIEN :?:
Marie De
de raphelis
 
Message(s) : 63
Inscription : 04 Août 2015, 19:47
A remercié: 0 fois
Remercié: 15 fois

Re: Sur le déplacement des blocs de pierre

Message par KAMISAN » 19 Octobre 2015, 23:58

Pourquoi des montagne de déchets ? La coupe des blocs se fait principalement par martelage du matériau : le résultat c'est du sable, à priori ça manque pas sur place. Ensuite le cul du bloc est scié jusqu à la légère couche d'argile qui sépare les couches géologiques du chantier , encore du sable. Le bloc est manipulé par leviers à partir des trous pratiqués dans la saillie sciée : Il existe encore des blocs en place dans les carrières présentant l'intégralité de la préparation ! (voir photo du site constructiondepyramides ). Dernier point, il est attesté que certains vides sont remplis de déchets de tailles diverses (il n'y a pas que la découpe des blocs, il y a aussi du fignolage)

Sur le transport lui même : usage (dans le sens correct) des berceaux oscillants, voir sur youtube
KAMISAN
 
Message(s) : 44
Inscription : 16 Octobre 2015, 12:44
A remercié: 0 fois
Remercié: 2 fois

Re: Sur le déplacement des blocs de pierre

Message par CrillonLeBrave » 21 Octobre 2015, 13:08

Bonjour Kamisan,

Je poste ici ma question qui concerne un post récent où vous décriviez votre propre expérience de levage de pierre et de l'expérience d'un chercheur, mais, vous avez posté beaucoup ces derniers jours, je ne remet pas la main dessus.

Quel serait selon vous l'encombrement de la machine que vous décrivez, m3 & surface au sol pour le déplacement de deux blocs de pierres qui font chacun entre 70 et 80 tonnes, posés à la verticale et dont la surface fait entre 8m50 et 9m20 de haut, 4.5 à 5m d'épaisseur et 70cm de large ? peut-il être envisagé sur une pente très aigue, entre 30 et 40°, de terre ?

Merci d'avance
Avatar de l’utilisateur
CrillonLeBrave
 
Message(s) : 175
Inscription : 10 Mars 2014, 11:52
A remercié: 0 fois
Remercié: 77 fois

Re: Sur le déplacement des blocs de pierre

Message par patrice » 25 Janvier 2016, 19:48

Je mets ici le lien vers le site de J Kuzniar sur le déplacements des blocs de pierres. Cela peut il etre crédible? Je n'en sais strictement rien. J Grimault a t il déjà parlé de Jean Kuzniar? Ou quelqu'un a t il un avis dessus? Ce type est vraiment passionné. et meme si c'est peut etre faux (?), c'est autre chose qu'un JP Adam:
http://www.constructiondepyramides.fr/f ... _cadre.htm
patrice
 
Message(s) : 216
Inscription : 17 Avril 2013, 20:12
A remercié: 27 fois
Remercié: 66 fois

Re: Sur le déplacement des blocs de pierre

Message par Aurel » 31 Janvier 2016, 20:11

bonjour à tous.
bonjour Patrice j'avais déja vu ce site internet que tu as mis en lien, quand j avais découvert LRDP ! bluffé par ces systèmes ingénieux de levage de pierres.
Par contre je trouvais quelques imprécisions ou plutôt à mes yeux des impossibilités , je me place en tant que charpentier compagnon je fais des immeubles et des charpentes assez complexe depuis un certain temps.
Ce qui m'intriguais c'était sa méthode de pose des ´cordeaux' et sa mise en place pour tenir l'arrête constante sur plus de 180 mètres de long .
Personnellement un cordeau je ne le tire pas plus de 20/25 metre entre deux points à cause de la perte de precision du au manque de tension, aux éléments (le vent ...) à son propre poid ou il a tendance à s'affaisser ou à la pluie aussi !( la vous me direz il ne pleut pas bcp en Égypte mais c'est un autre débat en relation avec l'âge de construction bref )

En plus il faut donc tenir ça sur les 4 arrêtes et les tendrent à une hauteur de plus de 140 m (leurs points de rencontre étant le sommet de la pyramide) on le voit très bien sur sa maquette mais donc ça implique un gigantesque échafaudage en bois de plus de 140 m de haut ! Comment tenir son niveau et son aplomb ,sa stabilité ? Un échafaudage en bois ca n'est pas stable du tout (même en métal ou alu de nos jours ça reste instable ) et surtout à cette hauteur ci !Supportant les mêmes contraintes que les cordeaux (vent,soleil... Le bois ça travail )

Je me suis dis Peut être que ce sont les cordeaux qui en jouant sur la tension règle alors le poteau central ca me parais dur à faire pour obtenir quelque chose de précis sans parler des légers renfoncements aux apothemes.
En relisant sont site je remarque qu'il dit : "Les diagonales seront vérifiés avec des éléments rigides, les cordeaux ne sont pas fiables". Hein ? Donc pleins de maquettes et des cordeaux mais tout compte fait on utilise des éléments rigides selon lui ? Lesquels? Peut être une règle de cuivre ou de granite assez longue et calibrée pour pouvoir mesurer l'angle de pente des arrêtes sur plusieurs assises( j'imagine la .. Je ne sais pas ) il n en dit pas plus .

Le traçage de l'épure de plan de la pyramide sur une étendue de sable avec des cordeaux de 230 m de long ca me parais un peu hasardeux pour un bâtiment où le final est quasi parfait (ca n'engage que moi et mon expérience :D ) . (Aujourd'hui on trace nos épures sur une dalles ou plancher assez plan pr permettre une prise de mesure .)
De plus je trouve qu'il évite le point qui m'intrigue bcp en ce moment le pavage de basalte que l'on peut voir dans gizeh2005 le livre ou film comment faire ca sans l'utilisation d'un géopolymere. Et bien d'autres points non détaillés. 8-)
Aurel
 
Message(s) : 47
Inscription : 20 Janvier 2016, 23:09
A remercié: 13 fois
Remercié: 20 fois

PrécédentSuivant

Retour vers Conception et construction : Pourquoi, comment, quand, qui ?



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron