le pyramidion

le pyramidion

Message par samir » 01 Décembre 2015, 18:35

Bonjour;

J'ai découvert une méthode pour la quadrature du cercle, et le résultat rejoint ce qui est dit dans le film.
https://tube.geogebra.org/material/simple/id/2194787
samir
 
Message(s) : 29
Inscription : 31 Octobre 2014, 12:22
A remercié: 3 fois
Remercié: 1 fois

Re: le pyramidion

Message par Tamon » 02 Décembre 2015, 11:43

Bonjour,

La quadrature du cercle nécessite la construction à la règle et au compas de la racine carrée du nombre π, ce qui est impossible en raison de la transcendance de π.

On ne peut pas résoudre un problème insoluble. Lindemann à démontrer en 1882 que π n'est pas algébrique, autrement dit qu'il est transcendant ; qu'en conséquence, on ne peut construire à la règle et au compas un segment de longueur π et donc, que la quadrature du cercle est impossible.
Le temps se moque de tout, mais les pyramides se moquent du temps !
Avatar de l’utilisateur
Tamon
 
Message(s) : 51
Inscription : 07 Août 2013, 20:01
A remercié: 9 fois
Remercié: 29 fois

Re: le pyramidion

Message par samir » 02 Décembre 2015, 19:11

Salut,
Pour cette construction, je trouve:
Le coté de la base du pyramidion = la racine carrée de (1.45 carré + 0.6 carré) = 1.5692354826475216;
et je trouve:
π = la racine carrée de (2.9 carré + 1.2 carré) = 3.1384709652950432 = la racine carrée de (9.85) = la racine carrée de ( 2.2192341021172147 carré + 2.2192341021172147 carré).

si 2 * Pi * R = 2 * 3.1384709652950432 * R = 6.2769419305900864 * R = 40;
alors: R = 40 / 6.2769419305900864 = 6.372529878771661152.
6.372529878771661152 * 1000 = 6372.529878771661152
et la valeur moyenne de R, actuellement admise est: 6 371 km
Dernière édition par samir le 04 Décembre 2015, 19:15, édité 5 fois.
samir
 
Message(s) : 29
Inscription : 31 Octobre 2014, 12:22
A remercié: 3 fois
Remercié: 1 fois

Re: le pyramidion

Message par Etrange » 03 Décembre 2015, 01:19

Tamon a écrit :Bonjour,

La quadrature du cercle nécessite la construction à la règle et au compas de la racine carrée du nombre π, ce qui est impossible en raison de la transcendance de π.

On ne peut pas résoudre un problème insoluble. Lindemann à démontrer en 1882 que π n'est pas algébrique, autrement dit qu'il est transcendant ; qu'en conséquence, on ne peut construire à la règle et au compas un segment de longueur π et donc, que la quadrature du cercle est impossible.


Bonjour,

vous avez tout à fait raison. Toutefois il ne faut pas s'arrêter à cette impossibilité théorique pour construire Pi ou la cadrature du cercle, on y arrive très bien ! Samir est sur la bonne voie, bien qu'il me semble qu'il cherche à construire non pas une quadrature (égalité de surface entre un cercle et un carré), mais une égalité de périmètre.

Car il est aussi difficile de mesurer 1 par exemple que de mesurer Pi. Je veux dire par là que tracer physiquement 1,00000000 est aussi difficile que tracer Pi arrondi à 3.141592653.

La vérité est qu'il n'existe et n'existera jamais aucun logiciel capable d'une définition permettant de tracer 1 ou Pi exactement. J'ai essayé sur Géogébra, mais ce logiciel ne discrimine plus rien dès qu'on trace pi par règle et compas avec 10 décimales exactes. Sur ce logiciel c'est la limite, mais tous les autres logiciels auront aussi une limite.

Tout dépend de la précision qu'on recherche et donc surtout de l'utilité pratique de cette précision. Au mieux, l'acuité visuelle à 10 cm de la feuille de dessin permettra de discriminer 2 points lumineux espacés de 0.033 mm, si on admet la possibilité de marquer de tels points. Entre une construction parfaite et une autre approchée, une précision à 5 décimales semble suffisante pour que l'erreur ne puisse pas être décelée à l'oeil nu si cette construction est de l'ordre du mètre. A l'échelle du périmètre de la Terre (environ 40 000 km), utiliser un Pi à 10 décimales donnerait une erreur de l'ordre du millimètre sur le dessin de son rayon.

Pour moi, la principale leçon qu'on retire à tenter de tracer pi ou la quadrature, c'est sentir la nature insaisissable de cette transcendance de Pi : parfois, après beaucoup d'efforts, on croit enfin le tenir, mais immanquablement il s'échappe lorsqu'on y regarde le plus près qu'on peut. On palpe alors concrètement combien ce nombre n'a rien de comparable avec le tracé de Phi ou de racine de 2. C'est pourquoi j'encourage Samir à poursuivre ses efforts, d'autant qu'il existe des solutions très approchées, très astucieuses, simples et élégantes géométriquement. Il faut juste les trouver, sans surtout penser que c'est impossible.
Avatar de l’utilisateur
Etrange
 
Message(s) : 191
Inscription : 18 Décembre 2014, 16:57
A remercié: 83 fois
Remercié: 31 fois

Re: le pyramidion

Message par samir » 03 Décembre 2015, 23:30

Les pyramides montrent que les égyptiens maîtrisaient très bien l'astronomie, et qu'ils savaient quasiment tout à son sujet; les points étaient choisis de façon qu'ils coïncident parfaitement avec les centres des étoiles et ce là signifie qu'ils avaient aisément la possibilité d'accéder au moins jusqu'au centre de la galaxie et d'avoir accès facile à l'information qu'ils ne prenaient pas la peine d'aller la rechercher ailleurs, et on ne peut pas savoir la réelle portée de leurs techniques, qui était vraisemblablement considérable, je vais même à dire qu'ils pouvaient voir notre présent, qui était pour eux un future lointain et ne leur concernait pas immédiatement, leurs incroyables avancées, leurs conféraient une suprématie sur les autres peuples et ils faisaient de leurs mieux pour perdurer.
samir
 
Message(s) : 29
Inscription : 31 Octobre 2014, 12:22
A remercié: 3 fois
Remercié: 1 fois

Re: le pyramidion

Message par Etrange » 04 Décembre 2015, 04:23

Merci Samir pour ce rappel.

Je suis un peu hors sujet mais mon esprit a continué sur la lancée de mon post précédant.

Etrange a écrit : Tout dépend de la précision qu'on recherche et donc surtout de l'utilité pratique de cette précision. Au mieux, l'acuité visuelle à 10 cm de la feuille de dessin permettra de discriminer 2 points lumineux espacés de 0.033 mm, si on admet la possibilité de marquer de tels points. Entre une construction parfaite et une autre approchée, une précision à 5 décimales semble suffisante pour que l'erreur ne puisse pas être décelée à l'oeil nu si cette construction est de l'ordre du mètre. A l'échelle du périmètre de la Terre (environ 40 000 km), utiliser un Pi à 10 décimales donnerait une erreur de l'ordre du millimètre sur le dessin de son rayon.


En considérant la valeur du pouvoir séparateur maximal de l'oeil, on peut se demander effectivement quelle valeur approchée de pi était nécessaire pour bâtir la grande pyramide de manière à ce qu'on ne puisse distinguer la moindre erreur à l'oeil nu par rapport à une pyramide bâtie exactement sur Pi.

Cette erreur théorique est de 59,009 mm en hauteur.

L'œil sépare des détails de 0,33 mm à 1 m, ou de 3,3 mm à 10 m, ou de 3,3 cm à 100 m, etc.,
Comme 59/0.33= 178.9, un homme avec une excellente vision devrait donc se tenir à moins de 178 mètres du haut de la pyramide.

Mais comme l'apothème mesure 186.5 mètres, il en résulte que l'erreur est totalement imperceptible par un homme au sol à l'extérieur de la pyramide.

L'utilisation d'un pi plus précis que 2 décimales (3.1428 pour la GP au lieu de 3.1416) aurait ainsi été totalement inutile pour construire la grande pyramide, absolument personne ne pouvant voir la différence avec l'utilisation d'un pi plus précis.
Avatar de l’utilisateur
Etrange
 
Message(s) : 191
Inscription : 18 Décembre 2014, 16:57
A remercié: 83 fois
Remercié: 31 fois

Re: le pyramidion

Message par samir » 04 Décembre 2015, 14:10

Bonjour Etrange,
Merci à toi également pour ton ouverture et ta volonté d'échange et d’exploration.
La question de précision me taraude moi aussi, et je n'ai aucune idée de ce que tu évoque comme pouvoir séparateur de l’œil, chose qu'on est loin de nier la grande importance; mais tu sais, même les millionièmes de millimètre qui sont invisibles à l’œil nu pour de petites longueurs, peuvent provoquer des écarts décisifs dans le rapport des pyramides avec les étoiles.
samir
 
Message(s) : 29
Inscription : 31 Octobre 2014, 12:22
A remercié: 3 fois
Remercié: 1 fois

Re: le pyramidion

Message par Etrange » 04 Décembre 2015, 20:55

samir a écrit :Bonjour Etrange,
Merci à toi également pour ton ouverture et ta volonté d'échange et d’exploration.
La question de précision me taraude moi aussi, et je n'ai aucune idée de ce que tu évoque comme pouvoir séparateur de l’œil, chose qu'on est loin de nier la grande importance; mais tu sais, même les millionièmes de millimètre qui sont invisibles à l’œil nu pour de petites longueurs, peuvent provoquer des écarts décisifs dans le rapport des pyramides avec les étoiles.


J'essaie simplement de chercher la vérité. A mon petit niveau, tout en devant lutter contre le froid réductionnisme dans lequel j'ai baigné des années et qui coupe les gens du merveilleux.

Le fait que la GP, telle qu'elle nous apparaît aujourd'hui, semble bâtie sur un Pi précis à 2 décimales, n'enlève rien à la forte probabilité que les anciens connaissaient PI bien plus précisément. Mais déjà c'est une base concrète pour remettre en question les théories officielles qui voudraient que cette connaissance ne soit apparue que bien plus tard dans l'histoire. Jusqu'où allait leur savoir et peut-on le retrouver, c'est là toute la question. J'attends avec impatience les prochaines indications de JG.
Avatar de l’utilisateur
Etrange
 
Message(s) : 191
Inscription : 18 Décembre 2014, 16:57
A remercié: 83 fois
Remercié: 31 fois

Re: le pyramidion

Message par samir » 06 Décembre 2015, 15:40

Etrange a écrit :
samir a écrit :Bonjour Etrange,
Merci à toi également pour ton ouverture et ta volonté d'échange et d’exploration.
La question de précision me taraude moi aussi, et je n'ai aucune idée de ce que tu évoque comme pouvoir séparateur de l’œil, chose qu'on est loin de nier la grande importance; mais tu sais, même les millionièmes de millimètre qui sont invisibles à l’œil nu pour de petites longueurs, peuvent provoquer des écarts décisifs dans le rapport des pyramides avec les étoiles.


J'essaie simplement de chercher la vérité. A mon petit niveau, tout en devant lutter contre le froid réductionnisme dans lequel j'ai baigné des années et qui coupe les gens du merveilleux.

Le fait que la GP, telle qu'elle nous apparaît aujourd'hui, semble bâtie sur un Pi précis à 2 décimales, n'enlève rien à la forte probabilité que les anciens connaissaient PI bien plus précisément. Mais déjà c'est une base concrète pour remettre en question les théories officielles qui voudraient que cette connaissance ne soit apparue que bien plus tard dans l'histoire. Jusqu'où allait leur savoir et peut-on le retrouver, c'est là toute la question. J'attends avec impatience les prochaines indications de JG.

Oui, le sujet est très émouvant et très intriguant, la géométrie avec l'astronomie avec l'électronique avec l'alchimie, la physique, la magie,... c'est bien merveilleux!
et la quête est très pénible, patientons.
samir
 
Message(s) : 29
Inscription : 31 Octobre 2014, 12:22
A remercié: 3 fois
Remercié: 1 fois

Re: le pyramidion

Message par samir » 06 Décembre 2015, 15:54

J'ai une chose qui ressemble particulièrement à la constellation d'Orion:
https://tube.geogebra.org/material/simple/id/2233145
samir
 
Message(s) : 29
Inscription : 31 Octobre 2014, 12:22
A remercié: 3 fois
Remercié: 1 fois

Suivant

Retour vers Conception et construction : Pourquoi, comment, quand, qui ?



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité