origine des amérindiens

origine des amérindiens

Message par albator » 18 Mai 2014, 17:45

http://www.lemonde.fr/sciences/article/2014/05/16/un-squelette-vieux-de-13-000-ans-leve-le-voile-sur-l-origine-des-peuples-des-ameriques_4419689_1650684.html
Article du monde

Les scientifiques l'ont baptisée Naia, du nom d'une nymphe de la mythologie grecque. Datant de 12 000 à 13 000 ans, le plus vieux squelette humain du continent américain a été découvert dans une grotte sous-marine du sud du Mexique, a annoncé l'Institut mexicain d'anthropologie et d'histoire (INAH), mercredi 15 mai. L'analyse ADN des ossements de cette jeune femme met fin au débat sur les origines des Amérindiens.
Cette découverte exceptionnelle remonte à mai 2007 dans la péninsule du Yucatan. Un groupe de plongeurs archéologues explore le réseau de rivières souterraines le plus grand du monde, près de la ville de Tulum dans l'Etat de Quintana Roo. Au détour d'un tunnel subaquatique, long de plus de 1 200 mètres, ils aperçoivent une énorme grotte immergée. « On a tout de suite su que le lieu était unique par sa profondeur et son obscurité », raconte Alberto Nava, un des plongeurs qui ont baptisé le site « Hoyo Negro » (« trou noir »).

Au fond de la grotte, situé à 40 mètres sous la surface de la mer, ils découvrent les fossiles de 26 sortes de mammifères, dont un tigre à dents de sabre et un gomphothère, animal de la famille des éléphants, avant d'apercevoir les restes de Naia. « Quel choc, quand j'ai vu son crâne intact, avec ses dents et les orbites noires de ses yeux », confie M. Nava.

« Quel choc, quand j'ai vu son crâne intact, avec ses dents et les orbites noirs de ses yeux », a confié M. Nava.
Les scientifiques supposent que cette femme, âgée de 15 ou 16 ans, serait venue chercher de l'eau dans la grotte, avant d'y tomber, mourant sur coup. « A l'époque, le lieu n'était pas immergé puisque le niveau de la mer était plus bas de 120 mètres, explique Pilar Luna Erreguerena, sous-directrice de l'INAH, qui a dirigé ce projet spéléologique. Depuis la fin de la dernière période glaciaire, il y a dix mille ans, la montée des eaux a inondé les grottes du Yucatan. »

ORIGINE GÉNÉTIQUE D'ASIE

Durant plusieurs années, une équipe internationale et pluridisciplinaire, réunissant des chercheurs américains, canadiens, danois et mexicains, a planché sur l'analyse de ces restes humains et animaliers. Les résultats de leurs travaux viennent d'être publiés dans la revue américaine Science.

Le squelette de Naia a été découvert dans une immense grotte sous-marine à 40 mètres sous la surface de la mer. Le squelette de Naia a été découvert dans une immense grotte sous-marine à 40 mètres sous la surface de la mer. | AP/Roberto Chavez Arce
La datation des ossements au radiocarbone et les analyses d'ADN mitochondrial extrait de la pulpe d'une des molaires de Naia, révèlent que son origine génétique est asiatique. « Cela prouve que les premiers occupants des Amériques sont venus de Sibérie en traversant la bande de terre reliant l'Asie et l'Alaska, aujourd'hui immergée sous le détroit de Behring », assure Mme Erreguerana. Mieux, cette découverte confirme le lien entre ces Paléoaméricains et les Amérindiens contemporains.

La question a longtemps alimenté le débat entre les archéologues car la morphologie faciale des plus anciens squelettes trouvés sur le continent, datant de 12 000 ans, ne ressemble pas à celle des actuels Amérindiens. Ces derniers ayant un visage moins long et moins étroit que ceux des premiers occupants des Amériques. « Les restes des Paléoaméricains, qui étaient des nomades peu nombreux, sont rares et souvent en mauvaises conditions de conservation, explique Mme Erreguerana. D'où l'importance de la découverte du squelette complet de Naia, en parfait état de préservation grâce au mélange d'eaux douce et salée des rivières souterraines du Yucatan. »

LES INDIENS DESCENDENT BIEN DES PREMIERS AMÉRICAINS

Outre une datation précise, son analyse anatomique et génétique révèle que le crâne de Naia possède des caractéristiques similaires aux Amérindiens contemporains. « Cela écarte l'hypothèse que les Indiens d'aujourd'hui ne seraient pas les descendants des premiers Américains », précise José Concepción Jiménez, chercheur en anthropologie physique. Ainsi, les peuples originelles des Amériques sont tous venus par le détroit de Behring, et non pas d'Eurasie par la mer pour certains. « Leurs différences morphologiques sont liées à l'évolution génétique qu'ont connue les Amérindiens au cours des milliers d'années passés sur le continent, pour s'adapter aux conditions climatiques de la région », souligne M. Jiménez.

Le mystère ne s'arrête pas là. « La découverte du génome complet de Naia nous permettra de déterminer si les maladies génétiques des Mexicains contemporains viennent, ou non, des premiers occupants du continent, de l'époque préhispanique ou du métissage lié à la colonisation espagnole », précise M. Jiménez. Autre défi de poids pour l'INAH : protéger des pilleurs le site et une partie des fossiles restés dans la grotte d'Hoyo Negro.

Frédéric Saliba (Mexico, correspondance)


La génétique excluait une origine européenne
Quelques mois avant l'annonce de la découverte de Naia au Mexique, l'étude du génome d'un jeune garçon qui vivait dans le Montana il y a presque 13 000 ans tordait le cou à l'idée selon laquelle la civilisation Clovis, à laquelle il appartenait, serait venue d'Europe. C'est la ressemblance des outils lithiques clovis avec les pierres taillées solutréennes présentes sur le Vieux continent qui avait suscité cette hypothèse. Publiée dans Nature le 13 février, l'analyse de l'ADN de Anzick-1, ainsi que l'enfant a été baptisé, confirme qu'il était d'ascendance asiatique, ayant une plus grande proximité avec les Sibériens qu'avec les Eurasiens. Son génome, proche de celui des Amérindiens modernes, devrait permettre de mieux comprendre la succession de peuplements des Amériques via le détroit de Béring.
Ne pensez pas qu'il faille réfléchir pour être heureux.
albator
 
Message(s) : 562
Inscription : 05 Avril 2013, 23:35
A remercié: 260 fois
Remercié: 127 fois

Re: origine des amérindiens

Message par albator » 18 Mai 2014, 17:47

il n'est pas dit que cela soit si simple.
cela remet en outre en cause les croyances amérindiennes (au moins une) pour lesquelles leur origine remonterait à 80 000 ans.

Cependant, n'y a t il pas plusieurs souches possibles ?
D'autres part, ce n'est pas parce que le reste humain identifié remonte à 13000 ans qu'il n'y avait pas de vie humaine auparavant sur le continent.
Dernière édition par albator le 18 Mai 2014, 22:28, édité 1 fois.
Ne pensez pas qu'il faille réfléchir pour être heureux.
albator
 
Message(s) : 562
Inscription : 05 Avril 2013, 23:35
A remercié: 260 fois
Remercié: 127 fois

Re: origine des amérindiens

Message par bramapoutre » 18 Mai 2014, 22:00

Le quatriéme principe de la philosophie hermetique(principe de polarité)énonce que tous les paradoxes peuvent être conciliés.C'est là une indication encourageante tant qu'au resultat que peut produire le rapprochement des théses officielles et des anomalies,notamment en anthropologie.A cet egard et dans le prolongement des infos rapportées par Albator,je souhaiterais attirer son attention,et la vôtre,sur le site de Hueyatlaco au Mexique,sur les questions qu'il posa et les polémiques qu'il suscita.

"IL EXISTE DANS LA COMMUNAUTE SCIENTIFIQUE UN FILTRAGE DES CONNAISSANCES QUI NE LAISSE PAS PASSER LES ELEMENTS DERANGEANTS...IL SEMBLE AUSSI QU'IL Y AIT DES CAS DE SUPPRESSIONS PLUS DIRECTS.

http://www.inmysteriam.fr/oopart/des-outils-vieux-de-250-000-ans-decouverts-a-hueyatlaco-au-mexique.html
http://vgterrien.files.wordpress.com/2013/11/lhistoire-secrete-de-lespece-humaine-michael-cremo.pdf
bramapoutre
 
Message(s) : 1205
Inscription : 05 Juin 2013, 01:05
A remercié: 356 fois
Remercié: 293 fois

Re: origine des amérindiens

Message par yannick123 » 18 Mai 2014, 22:22

Merci pour les liens.
dans l'article:

"Les découvertes anormales de Hueyatlaco ont débouché sur des vexations personnelles et des déboires professionnels avec, dans le cas de Virginia Steen-McIntyre, la perte de subvensions, d’un emploi, des moyens mis à sa disposition et de sa réputation. Cet exemple illustre remarquablement les mécanismes sociaux de suppression des données en paléoanthropologie, avec tout ce que cela suppose de conflit et d’amertume"

Avec tout ce qu'il y a de plus laid et mesquin chez l' humain. On en viendrait presque à espérer que le mécanisme de l'équateur penché ne s'active pas pour que ces gens là disparaissent. Enfin bon, il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain et il vaut mieux se concentrer sur les aspects positifs...
yannick123
 
Message(s) : 75
Inscription : 18 Avril 2014, 23:27
A remercié: 22 fois
Remercié: 19 fois

Re: origine des amérindiens

Message par julien » 18 Mai 2014, 23:09

Le fait que ce soit le plus ancien squelette retrouvé ne veut pas dire qu'il n'y en a pas d'autres plus anciens.
Nous ne sommes pas dans un cadre de site funéraire ou de nécropole où les squelettes se trouvent à la pelle.
Ce genre de découvertes se font par hasard, comme c'est le cas ici. Combien de Lucie ou d'Idaltu a -t-on dans quelles condition ? Sans oublier que ces découvertes sont récentes.
L’absence de découverte n'est donc point synonyme d’inexistence d'hominidés beaucoup plus anciens encore. Au mieux, ça permet remettre certaines idées reçues à leur place.
Avatar de l’utilisateur
julien
 
Message(s) : 242
Inscription : 19 Mars 2013, 18:12
A remercié: 1 fois
Remercié: 59 fois

Re: origine des amérindiens

Message par dauphin35 » 17 Juillet 2014, 13:17

Bonjour à tous,
Julien a bien décrit la problématique : de décennies en décennies, d'autres squelettes seront retrouvés, qui reculeront l'âge de l'occupation humaine sur le continent américain. Mais pour le moment, force est de constater que les découvertes se sont pas légions.
L'autre problème, majeur, c'est que bien des découvertes se font au hasard. Quelle incroyable restriction !
De mon côté, je réfléchis à résoudre cette question : comment faire pour ne pas chercher au hasard, mais en se rendant directement sur la cible. Vaste question, mais on déborde largement du cadre de ce post. Donc je m'en tiendrais là.
Cordialement,
Fabrice BIANCHIN
http://fabricebianchin.wordpress.com/
dauphin35
 
Message(s) : 10
Inscription : 11 Juillet 2014, 09:04
A remercié: 3 fois
Remercié: 3 fois

Re: origine des amérindiens

Message par KAMISAN » 20 Octobre 2015, 20:38

Manque la référence à L' homme de Kenneweek :

Découverte
Le squelette fut mis au jour à la suite d'un éboulement de la rive de la Columbia. Il fut retrouvé le 28 juillet 1996, lors de la course annuelle d'hydroglisseurs, par deux jeunes spectateurs qui avaient trébuché sur ce qu'ils ont pris initialement pour un « galet rond » et qui était en fait un crâne humain.

Jim Chatters, le paléoanthropologue local convoqué sur les lieux, constata aussitôt que le crâne, manifestement ancien, présentait des caractères « caucasoïdes » comme les Européens. Il décida alors de fouiller plus avant et d'extraire les 350 fragments du squelette plus ou moins complet appartenant à un même individu. L'os du bassin réservait une surprise : une pointe de lance en pierre taillée, presque entière, y était restée enfoncée. Elle serait la cause la plus probable de la mort de l'individu.


Les datations par le carbone 14 ont permis d'établir que l'homme de Kennewick a vécu entre 9 200 et 9 600 BP. Cela fait de ce squelette l'un des quatre plus vieux découverts en Amérique.

Caractère « caucasoïde »[modifier | modifier le code]
Les observations anatomiques ont révélé que cet homme aurait les caractères physiques caucasiens et non amérindiens, notamment un crâne dolichocéphale. Pour certains, cette découverte remettrait en cause la théorie du peuplement asiatique du continent américain : la colonisation du « Nouveau monde » serait plus complexe qu'il n'y paraissait.

Son découvreur le décrit ainsi : « C’est le seul [squelette] aussi complet et aussi vieux aux États-Unis. Il appartenait à un homme d’une quarantaine d’années à la face étroite, au menton proéminent. Il n’avait pas une vie paisible. Il crispait souvent la bouche et pleurait sans doute beaucoup… »3. Selon ses analyses, cet homme ne ressemble pas aux autres hommes peuplant la région à cette époque : visiblement, son anatomie est de type « caucasoïde », c’est-à-dire proche de celle des Européens, et non « mongoloïde » comme celle des Asiatiques et des Indiens d'Amérique.

Les recherches sur l'ADN mitochondrial des Amérindiens d'une tribu du Nord-Est des États-Unis conduites par le chercheur américain Douglas Wallace (université Emory à Atlanta), ont appuyé cette hypothèse. Elles dévoilent en effet qu'il existe une souche ouest-européenne remontant à environ 15 000 ans, ce qui prouverait qu'une vague migratoire d'humains en Amérique provient d'Europe.
KAMISAN
 
Message(s) : 44
Inscription : 16 Octobre 2015, 12:44
A remercié: 0 fois
Remercié: 2 fois


Retour vers Histoire officielle et passé réel



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron