Comment imaginez-vous le deuxième opus?

En rapport avec les thèmes abordés sur le savoir des anciens

Re: Comment imaginez-vous le deuxième opus?

Message par bramapoutre » 23 Mars 2015, 01:31

D'un point de vue mathématique on se confronte à l'infini. Nous avons un archétype,le cercle.Le cercle est une forme proportionnée,cad que le rapport entre ses parties est constant quel que soit sa taille.Cet avantage s'accompagne toutefois d'un inconvénient,car les possibilités de taille sont infinies,il est dés lors impossible de repérer le cercle unité puisque tous le sont potentiellement,c'est pourquoi il faut choisir.
Dans LRDP,surtout pour les prochains opus,il me faudra bien distinguer les constantes mathématiques des constantes physiques,car même complémentaires ces 2 savoirs sont différents puisque leur contraintes ne sont pas absolument identiques.
D'aprés Jacques Grimault,si j'ai bien compris,l'assertion "les Anciens connaissaient le métre." ne repose pour l'instant que sur la congruence des occurrences de constantes physiques,ce qui veut dire que ces occurrences ne sont pas à prendre dans n'importe quel ordre,mais qu'elles apparaissent et s'enchainent de façon logique pour delivrer une signification d'ensemble,donc une explication globale,d'où le terme de concaténation.
Le registre Métrologie,s'il existe,sera certainement le plus fascinant,or même si JG fait bien la distinction entre Mathématique pure et Metrologie,il ne souffle mot sur cette derniére,il ne fait qu'insister,mais sans en devoiler la forme,sur la congruence semble-t-il trés spécifique des occurrences remarquables dont finalement il n'a livré jusqu'ici que trés peu.
En tout cas,même si au final la forme et le sens de cette congruence démontre la connaissance du métre chez les anciens,rien ne dit pour le moment qu'elle révélera aussi la façon dont ils ont procédé pour l'élaborer,ce qui serait terriblement frustrant,car là est l'essentiel pour estimer leur technologie,même si on peut toujours inférer qu'elle etait de haut niveau en demontrant que leur savoir mathématique et physique etaient trés elevées,cela ne dira rien de précis sur la technologie qu'ils en ont effectivement tiré,alors que connaitre leur Metrologie nous éclairait grandement sur ce point important.

Dés lors que vous conditionnez mathématiquement votre unité de longueur au cercle unité,elle sera en rapport avec les identités et les propriétés du cercle.
Métre et coudée ont mathématiquement même origine,c'est pourquoi ils communiquent si facilement.Le métre = 2Pi/2Pi,et la coudée = 2Pi/12,donc dans ce systéme 2Pi sera structurellement autant en relation avec lui même qu'avec 12,et par là même Pi avec 6. Si donc j'ai X coudées/Y coudées,cad X(Pi/6)/Y(Pi/6),le resultat sera necessairement,par definition,proportionnel à X/Y et donc en rapport avec des multiples,des racines,des puissances ou des fractions de Pi/6,et ceci ne deviendra remarquable que si ces rapports sont entiers ou rendus par une constante mathémathique ou physique,et cela d'autant plus si c'est frequent et ordonné de façon logique pour signifier du sens philosophique ou d'autres vérités.Tel est bien ce que JG semble avoir partiellement demontré quoique entiérement suggéré,je m'attend donc à un développement plus poussé de cette hypothése on ne peut plus pertinente compte tenu des elements déjà avancés.

En somme l'etude mathematique des pyramides revélerait une congruence hautement significative d'occurrences particulières,remarquables et fréquentes,faisant donc corps et portant même esprit et pareil mémoire. Je pense que c'est ça que dit et commence à montrer Jacque Grimault.Le premier opus a delivré le contenant,les autres vont sans doute y verser le contenu. Cela ne devrait plus tarder maintenant.Quoiqu'il en soit recolter des données n'a jamais suffit,ce qui importe c'est leur corrélation,l'articulation qui révéle la figure,le sens,les conséquences et la portée sur nos sens et notre esprit,notre entendement et nos philosophies,car de là decoule notre vision,nos comportements,nos actes et nos projets,notre etat d'âme et de sentiment le plus intime certes,mais justement par là même le plus essentiel,et c'est bien l'Homme qui doit changer,quoi d'autre pourrait bien être visé? La simple révélation d'un cataclysme universel et cyclique auquel rien n'echappe? Ah oui,et pourquoi faire?
Monsieur Garnier Malet a certainement raison,l'energie de nos pensées actes et sentiments se reflétent et nous reviennent de façon cyclique dans les manifestations variables de l'ordre universel.Il existe un rapport subtil entre l'Homme et l'energie naturelle,un rapport qu'on peine à retrouver,d'où nos problémes présents et avenirs si rien ne changent,donc il faut changer,c'est à ça que doit servir une révélation,sinon ça n'en est pas vraiment une,c'est juste un moment de distraction,peut-être une catharsis.
bramapoutre
 
Message(s) : 1205
Inscription : 05 Juin 2013, 01:05
A remercié: 356 fois
Remercié: 293 fois

Re: Comment imaginez-vous le deuxième opus?

Message par bramapoutre » 13 Février 2016, 15:29

Salut,
Alors que Jaques Grimault et Patrice Pooyard pensent boucler le deuxiéme episode lrdp fin 2016,il se trouve qu'une collaboration entre plusieurs institutions scientifiques a en Oct 2015 lancé un projet qu'elle éspére voir aboutir elle aussi fin 2016.
Scan Pyramids est un projet qui consiste à radiographier les pyramides par 2 techniques.La premiére est une analyse infrarouge,et la seconde l'analyse des muons du rayonnement cosmique aprés qu'ils aient traversé les pierres des pyramide,opérations dejà effectué par le passé mais le materiel s'est amélioré.


http://www.scanpyramids.org/?lang=fr

http://www.sciencesetavenir.fr/archeo-paleo/archeologie/20151216.OBS1481/egypte-premier-succes-pour-les-muons-dans-l-exploration-du-coeur-des-pyramides.html
bramapoutre
 
Message(s) : 1205
Inscription : 05 Juin 2013, 01:05
A remercié: 356 fois
Remercié: 293 fois


Re: Comment imaginez-vous le deuxième opus?

Message par Jo.R » 16 Février 2016, 00:54

ViveLRDP a écrit :Si nous sommes ici, c'est que nous avons apprécié la révélations des pyramides. Mais en dépit de ses qualités, ce film attise la curiosité -dans un sens, c'est ça qui est bon, car nous pensions que tout ce qu'il y avait à savoir avait été découvert- et nous frustre quelque peu.

Du coup, je me suis dit que nous pourrions échanger nos espérances quant au deuxième opus, ce que nous nous attendons à voir, etc.

Si le deuxième opus sort en DVD, je serai ravi d'investir dans les deux premiers en tous cas, car la qualité basse de youtube, ça gâche quand même un peu!


Bonjour à tous !

Pour répondre à votre intrigue je vous partage un sommaire que j'ai réalisé à partir des petites déclarations de Jacques Grimault et Patrice Pooyard concernant les sujets traités dans le deuxième opus, L'Équateur Penché :

- Datation géologique du Sphinx
- Mystères de l'Île de Pâques, dimensions, démonstration géologique de son taillage...
- Géoglyphe de Paracas, langage métrologique...
- Nazca, mystères des pistes et géoglyphes, ligne péru-bolivienne reliant deux mines...
- Bolivie, Tiwanaku...
- Etc.
- Langage géologique de l'Équateur penché...
- Rationalité des nombres rationnels...
- Langage des artefacts ou technismes...
- Dimensions dans le Cosmos en coudée et en constantes...

D'après ce que j'ai pu décelé les cinq premiers sujets sont dans l'ordre chronologique dans le prochain film, quant aux restes des sujets j'ignore dans quel ordre ils seront abordés, mais ils seront abordés.
Jo.R
 
Message(s) : 37
Inscription : 31 Janvier 2015, 01:01
A remercié: 4 fois
Remercié: 6 fois

Précédent

Retour vers Questions/réponses diverses



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)