Comment imaginez-vous le deuxième opus?

En rapport avec les thèmes abordés sur le savoir des anciens

Re: Comment imaginez-vous le deuxième opus?

Message par Jcpo » 27 Août 2013, 02:17

Quand on veux on peux :p sinon il faut attendre la sortie ;)
Image
La critique est aisée mais l'art est difficile.
"Dieus ne samble pas a l'enfant qui s'apaie pour un baubel."
Avatar de l’utilisateur
Jcpo
 
Message(s) : 1220
Inscription : 19 Mars 2013, 23:05
Localisation : 69
A remercié: 524 fois
Remercié: 416 fois

Re: Comment imaginez-vous le deuxième opus?

Message par eleaforever » 27 Août 2013, 14:12

et en résumé il dit quoi (je n'ai pas acces à FB là où je suis)...?
eleaforever
 
Message(s) : 44
Inscription : 27 Mars 2013, 23:31
A remercié: 0 fois
Remercié: 7 fois

Re: Comment imaginez-vous le deuxième opus?

Message par Jcpo » 27 Août 2013, 14:38

Sorry je me suis trompé d'article, c'est ici que ça se passe... https://www.facebook.com/notes/st%C3%A9 ... 2415584990
Je vous ai extrait la partie intéressante ;)

Alors que notre film était diffusé sur Internet, mais dans une version anglaise mensongère – une falsification –, je reçus une lettre très aimablement formulée d’un monsieur américain à moi totalement inconnu : Jim Alison. Il me disait, en termes très mesurés, qu’il semblait que j’aie utilisé ses propres recherches, qu’on pouvait trouver sur Internet aussi, pour élaborer notre documentaire… Pour dissiper tout malentendu, je dû lui répondre, non seulement parce que ses recherches rejoignaient en effet les miennes, mais que celles-ci les dépassaient très largement dans de très nombreux domaines. Comme l’on me demande encore presque chaque jour si je connais ces recherches, voici ma réponse, qui donc précise ces différences fondamentales : c’est en même temps l’occasion pour moi de dire



1/ que fréquemment, des découvertes sont faites presque en même temps par diverses personnes, comme si elles étaient « dans l’air du temps »

2/ que le travail de M. Jim Alison, de très haute qualité, mérite le détour

3/ que les Américains seraient bienvenus dans cette étude ouverte sur l’origine de l’Humanité, et sur son avenir

4/ qu’Alexandre N.zozo à tout faux, et démontre son incapacité rédhibitoire à comprendre qui que ce soit à quelque sujet que ce soit, « égyptologie » (il confond cette honorable profession avec polémique et controverse, avec anticléricalisme radical et règlement de comptes – si les mânes de Jean-François Champollion pouvaient témoigner, elle lui feraient instantanément une réputation de crétin, et ne l’aurait pas volée, le nabot qui distribue les bons points ici et les mauvais là-bas) et astrologie… On a compris que le talent de cet olibrius est de faire des dupes et des victimes : désolé, Machin, ta trajectoire va bientôt s’arrêter… Car si personne n’y met un terme, jusqu’où ne monteras-tu pas (Devise de Nicols Fouquet, intendant des finances – tu vas devoir t’en offrir un !)…



« Cher Monsieur Alison,



Je vous prie tout d’abord de m’excuser de m’adresser à vous en français, ma langue natale, car ma connaissance de l’anglais est très insuffisante pour vous répondre dans la votre.



M. Pooyard me fait suivre votre courrier, car je suis son informateur dans le film : comme je souhaite encore rester discret jusqu’à l’issue du film suivant, je me permets de vous répondre par son intermédiaire et vous prie de m’excuser pour cette manière de faire peu élégante.



L’ensemble des découvertes qui constituent ce documentaire ont été faites par moi entre l’âge de 15 ans, en juillet 1969, et 22 ans, en 1976, à savoir 1/ celles relatives à la grande pyramide de Gizeh (ses caractéristiques mathématiques spécifiques ; l’origine de la coudée ; la présence de trois référentiels métrologiques concaténés (mètre ; coudée ; Pi et Phi, les apothèmes rentrants, le pierre moulée, etc.) ; les différentes données à caractère scientifique que l’on y trouve ; et enfin, ce qui est le lien apparent avec vos travaux, les très nombreuses relations avec le géoïde terrestre, ce qui, de ce fait, recoupe nécessairement et en effet « une bonne partie des informations dans votre documentaire », et apparaît de ce fait « fondée sur ma recherche et mon écriture originales », ce qui n’est pas le cas en réalité) ; au grand sphinx du même site (et ses véritables fonctions – à ce sujet et tout comme vous le faites, M. Graham Hancock aurait pu laisser entendre qu’il avait découvert avant quiconque ce qui est donné à voir et comprendre dans La Révélation des Pyramides, mais il n’en est rien, bien qu’il soit toujours très près de ce que j’y explique avec autant de clarté et de simplicité que possible, en expliquant le pourquoi de l’indispensable précision, tant dans les mesures de dimensions que d’orientation, etc.)



Je suis entré en contact avec M. Pooyard fin 1999, et le documentaire La Révélation des Pyramides a été mis en œuvre en février 2000 avec lui car c’est un parfait honnête homme doublé d’un excellent professionnel (les livres, de même titre, devaient paraître en même temps que le film, soit deux tomes de 500 pages denses et peu illustrées + trois tomes luxe de 350 pages chacun + la version adolescent, d’environ 120 pages). Le pyramidion, élément qui prouve - à la fois - mes travaux et les vôtres, fut filmé par M. Pooyard à ma demande en 2005, or à cette époque, j’avais très largement dépassé l’ensemble de vos travaux (j’avais déjà plus de trente-cinq ans de recherches à mon actif) et ce qui constitue le documentaire que vous connaissez désormais, et me préoccupais simplement de trouver des preuves matérielles dans le passé de l’Egypte…



Afin de vous montrer ma bonne foi en peu de mot, je vous donne ci-après quelques éléments qui dépassent vos recherches d’assez loin – telles qu’elles apparaissent sur votre site – et qui me lavent de tout soupçons d’emprunt indélicat et de visée abusive sur votre éventuelle antériorité (et bien que cet aspect de la recherche me soit totalement indifférent) :



1/ j’ai découvert ce que j’ai appelé l’Equateur penché en 1972, en faisant une relation entre le point le plus central de la Terre – Gizeh – et le plus isolé – l’Île de Pâques, dépendante du Chili (d’où est originaire mon épouse) : la distance entre le centre géométrique de cette île et le sommet de la grande pyramide est de 16 180 km, soit Phi x 10 000 km, valeur du quart du périmètre terrestre : c’est en relevant le triangle sphérique de ces dimensions que j’ai trouvé le nord géomagnétique et son importance en tant que lien de calcul avec a/ la nature de ce que j’ai identifié comme une menace astronomique d’espèce cyclique b/ le cycle de précession des équinoxes en liaison avec ce ‘marquage’ terrestre c/ le langage mathématico-analogique utilisé par les anciens bâtisseurs d/ le lien espace-temps et la vitesse de la lumière e/ le lien avec la Lune et le reste du système solaire, qui fera l’objet du deuxième film, etc.

Le lien objectif entre l’Equateur comme axe de rotation de la Terre et l’Equateur penché m’a révélé les liens que vous avez – semble-t-il – trouvé par une autre voie - : si l’on trace une ligne horizontale marquée de 50 en 50 cm, et que l’on projette sur une ligne penchée à 17° (valeur de la bande zodiacale) les verticales issues de ces marques, des dimensions irrationnelles apparaissent :



A 0,50 correspond 0,5236…, valeur de la coudée

A 1 correspond 1,236 [soit (√5)-1)]

A 1,5 correspond Phi (1,618...),

A 2 correspond √5 (2,236... soit aussi Phi + 1/ Phi)

A 2,5 correspond Phi² (2,618....)

A 3 correspond Pi (3,14159...)

Vous comprendrez donc que si ce documentaire montre en effet une bonne compréhension de votre travail, ce n’est pas parce qu’il vous aura été emprunté et correctement analysé, mais parce qu’il l’englobe et le dépasse, étant parvenu antérieurement à la même constatation mais par un chemin très différent, qui explique et éclaire tout sur sa lancée, et, surtout, est plus lisible, car correspondant à la pensée de ses créateurs. Car en effet, si votre site et vos travaux sont d’apparence semblables à ceux exposés dans La Révélation des Pyramides, il reste une différence fondamentale et basique : j’explique entièrement pourquoi ces sites sont alignés sur cet Equateur (et pas un autre ; car il est le seul en relation avec le nord géomagnétique) ; pourquoi il s’agit de méthodes de constructions antisismiques analogues et d’orientations semblables, ce que vous ne dites pas (bien que j’aie lu pour la première fois l’essentiel de votre site cet après-midi et ne saurait le dire avec certitude) ; vous ne dites en aucun moment non plus qu’il s’agit d’un message adressé aux Terriens de notre époque, etc. Vous omettez les lignes qui joignent le site des pyramides chinoises aux sites égyptiens et mexicains ; vous ne montrez nulle part les liens mathématiques et métrologiques entre le mètre, la coudée, et les constantes naturelles et transcendantes Pi et Phi, par ailleurs sexuées… Je mets en relation les mythes et légendes du monde que rapporte l’Histoire avec l’ensemble de ce qui est dit et montré dans le film, ainsi que des visions et autres prédictions d’apocalypse (révélation, en grec), par le biais du site de Gizeh, pas vous. Je mets aussi en relation les facteurs physiques contenus dans la grande pyramide (vitesse de la lumière et vitesse de déplacement spatial d’un point à l’Equateur notamment), ce que vous ne faites pas, Etc.



Vous en êtes à l’exposé de ces découvertes, et moi à la synthèse d’un ensemble qui dépasse très largement l’Equateur penché, s’étendant sur l’Histoire, la sémantique, les sciences et les techniques etc.



Par prudence, afin d’éviter la panique et la résignation notamment, nous n’avons pas évoqué le passé de la Terre et la science de ceux qui ont élaboré et fait réaliser par leurs successeurs ce travail de messagerie…



Leur savoir est encore cependant lisible et accessible sur toute la Terre, en de très nombreux lieux, et il est très subtil, extrêmement élevé et bon.

J’ai nommé méta-machines et technismes leurs nombreux procédés mis en œuvre ici et là avec une très haute intelligence, une grande pureté d’intention et un profond respect écologique de la Nature : en voici un exemple, que personne n’a vu mais qui pourtant crève les yeux : la grande pyramide se dilate en proportion de la chaleur qu’elle reçoit du Soleil, ce qui engendre une pression sur le granite de la chambre haute et produit un piézo-courant d’intensité biologique, susceptible d’être amplifié et dirigé (ondes stationnaires). Les chambres dites de décharges sont - à l’inverse et en réalité - des chambres de charge… tout comme ce coffre que les égyptologues appellent sarcophage (mangeur de chair en grec), alors que les Egyptiens le nommaient NeB aNKH (panier de vie). A partir de là, il est possible à M. Hancock de comprendre la véritable fonction des canaux dits d’aération et leur jonction avec des étoiles particulières…



Devinez de combien d’années l’on pouvait prolonger la vie de la personne allongée dans ce coffre ? Cela se calcule avec précision, mais vous ne le croiriez pas ! Plusieurs centaines d’années ! Hélas, sans le revêtement, il est impossible de restaurer cet ‘appareil’. La science de la vie était là…

Autres ‘révélations’ ? L’angle de l’arête de la grande pyramide est exactement celui de la réfraction de la lumière dans une goutte d’eau sphérique (ce qui permet de voir l’arc en ciel) ; l’angle de l’apothème de la même grande pyramide est exactement celui de la réfraction de la lumière dans une goutte d’eau sphérique après un premier reflet (ce qui permet de voir un deuxième arc en ciel autour du premier)… L’intérêt des Egyptiens pour la lumière à des raisons d’être très concrètes ! Et pour son inverse, la matière, car la grande pyramide est l’exacte représentation géométrique et fonctionnelle d’un sel très répandu dans la nature et qui constitue de plus l’essentiel de la croûte terrestre : le sel d’alun…



Autre ‘preuve’ ? La liaison entre Angkor-Vat, Gizeh et Nazca est la description d’une loi mathématique générale d’espèce géométrique déjà exposée – mais en droites et non en courbes – dans la grande pyramide : saurez-vous la découvrir ? Elle décrit un objet mathématique unique mais qui possède trois aspects concaténés…



Dernière ‘vanité de découvreur’ : ce que vous décrivez avec tant de minutie pour la Terre se reproduit quasiment à l’identique pour le système solaire, avec les mêmes caractéristiques relativement à Pi et Phi ; l’avez-vous découvert ? Tout cela sera exposé dans le film suivant… au milieu d’autres informations encore plus percutantes et concentrées que dans le premier documentaire…

Sachez que je suis désolé de vous ravir la primauté de la découverte de l’Equateur penché, mais que je ne la revendiquerai pas, car je suis davantage préoccupé par faire connaître la nature du message qui en est l’origine, notamment compte tenu des dates que j’ai comprises, assez peu éloignées, et que je ne me soucie pas d’entrer dans l’Histoire... qui s’achève : c’est pour ces raisons que j’ai souhaité rester l’indicateur discret dans ce film ; pour conserver la paix qui seule me permet de méditer utilement et d’avancer aussi sûrement et rapidement dans divers domaines. J’admire votre travail et l’intelligence qui va avec, et vous remercie vivement pour la délicatesse avec laquelle vous avez su aborder ce difficile problème sans porter d’accusation…

Jacques Grimault




On ne peut pas en dire autant que notre futur et prochain contributeur financier au deuxième opus !

Voilà, Amis de LRDP : cela relance l’intérêt – du moins le suppose-je – pour notre prochain navet, à Patrice et à moi, et pour la recherche dans tous les domaines superficiellement et allusivement évoqués dans la lettre à M. Jim Alison - avocat – qui, lui non plus, à la lecture de cette réponse, n’a pas cru bon devoir m’accuser de quelqu’emprunt que ce soit. Il me semble m’être ici amplement disculpé…
Image
La critique est aisée mais l'art est difficile.
"Dieus ne samble pas a l'enfant qui s'apaie pour un baubel."
Avatar de l’utilisateur
Jcpo
 
Message(s) : 1220
Inscription : 19 Mars 2013, 23:05
Localisation : 69
A remercié: 524 fois
Remercié: 416 fois

Re: Comment imaginez-vous le deuxième opus?

Message par Croco » 27 Août 2013, 17:22

Ah oui!ce n'est pas le même texte que j'ai lu avant :D

Du coup, c'est plus intéressant et il offre des pistes à creuser en prime :)
Avatar de l’utilisateur
Croco
 
Message(s) : 260
Inscription : 30 Mars 2013, 13:04
A remercié: 49 fois
Remercié: 116 fois

Re: Comment imaginez-vous le deuxième opus?

Message par bramapoutre » 27 Août 2013, 22:11

Edifiant!
bramapoutre
 
Message(s) : 1205
Inscription : 05 Juin 2013, 01:05
A remercié: 356 fois
Remercié: 293 fois

Re: Comment imaginez-vous le deuxième opus?

Message par albator » 27 Août 2013, 22:53

quel talent d'écriture ; si précis et clair sans pour autant vulgariser le message.
tous ces nouveaux faits (notamment l'angle de la réfraction de la lumière) : merci
maintenant, allons rechercher quelles sont les représentations droites gizeh nazca dans la GP !
et peut être un tour sur system solaire.org ^^...

merci à vous de relayer ces messages de haut niveaux.
Ne pensez pas qu'il faille réfléchir pour être heureux.
albator
 
Message(s) : 562
Inscription : 05 Avril 2013, 23:35
A remercié: 260 fois
Remercié: 127 fois

Re: Comment imaginez-vous le deuxième opus?

Message par thierry632 » 28 Août 2013, 19:40

Bonsoir
On retrouve par ce biais Christopher Dunn: The Mighty Crystal http://www.bibliotecapleyades.net/piramides/esp_piramide_14.htm
Cordialement
Avatar de l’utilisateur
thierry632
 
Message(s) : 469
Inscription : 19 Mars 2013, 19:14
A remercié: 42 fois
Remercié: 127 fois

Re: Comment imaginez-vous le deuxième opus?

Message par eleaforever » 02 Septembre 2013, 13:48

merci pour la retranscription!

En effet, ça ouvre de sacrées nouvelles perpectives.

Quant aux propriétés electro-magnétiques, voire accoustiques de la pyramide, il me semble avoir déjà vu certaines théories en effet; idem pour le sarcophage.
eleaforever
 
Message(s) : 44
Inscription : 27 Mars 2013, 23:31
A remercié: 0 fois
Remercié: 7 fois

Re: Comment imaginez-vous le deuxième opus?

Message par albator » 02 Septembre 2013, 21:26

le sarcophage, dans Dune, on le voit depuis 1994 ^^
idem pour les autres pseudo métamachines avant autant de théries que d'illuminés qui se noient dans leur océan de suppositions et conjectures
une théorie à la Grimault, pour l'instant, j'ai pas trouvé la faille, et est démontrée ou vérifiable.
Pas le cas de tout le reste...
Ne pensez pas qu'il faille réfléchir pour être heureux.
albator
 
Message(s) : 562
Inscription : 05 Avril 2013, 23:35
A remercié: 260 fois
Remercié: 127 fois

Re: Comment imaginez-vous le deuxième opus?

Message par bramapoutre » 09 Juin 2014, 00:31

LRDP suggére que le complexe de Gizeh est une horloge astronomique construite à l'epoque où le sphinx contemplait le lever héliaque de la constellation du lion le jour de l'equinoxe du pringtemps,ce qui etait le cas il y a 12000ans,et le sera de nouveau dans 14000.
Si un deluge s'est produit immediatement aprés la construction de Gizeh,et que justement cette construction est là pour nous en prévenir,alors on a 14000 ans d'avance.N'en deplaise donc aux amateurs de catastrophes mais je ne pense pas que le second opus soit necessairement catastrophiste,et si malgré tout il l'est se sera sur d'autres points que le deluge,si tant est qu'il s'est produit il y a 12000ans.
Par contre,le premier opus nous ayant introduit aux anomalies,et ayant lié mathématiquement et physiquement une serie de sites archéologiques,ont pourrait s'attendre à ce que le second nous devoile la culture à l'origine de ce prodige,mais d'un autre coté six opus c'est long,et j'imagine que c'est sans doute à la toute fin du dernier que la boucle sera bouclée.Ne reste alors qu' à préciser le contenu du premier opus aux travers des suivants,par exemple en fournissant une explication des anomalies et des liens rapportés par le premier,explications pouvant faire intervenir différents elements de differents ordres mais tous liés aux même thémes:Le passé,l'archéologie,les civilisations,les mythologies,l'histoire et la philosophie,l'art et les sciences...
bramapoutre
 
Message(s) : 1205
Inscription : 05 Juin 2013, 01:05
A remercié: 356 fois
Remercié: 293 fois

PrécédentSuivant

Retour vers Questions/réponses diverses



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité