Vivons-nous un changement de paradigme majeur?

En rapport avec les thèmes abordés sur le savoir des anciens

Re: Vivons-nous un changement de paradigme majeur?

Message par bramapoutre » 05 Juin 2014, 14:11

Ce qui va suivre doit être entendu comme l'opinion d'un chercheur de vérité,et non pas d'un savant.Le savant serait plutôt celui qui viendrait confirmer,corriger ou invalider cette opinion.Merci.

En physique on oppose trop souvent virtuel et réel,alors qu'en fait est virtuelle une réalité dont l'extrême briéveté empêche,croit-on,qu'elle est un quelconque effet sur le réel,ou la perception que nous en avons via nos sens,notre intellect,notre esprit ou nos instruments.Donc,en quelque sorte,une réalité jugée suffisament pérenne est dite réelle,sans quoi elle est virtuelle.Or,à des echelles de temps infinitesimales existent des réalités virtuelles en rapport avec l'energie du vide,laquelle fluctue entre un minima et un multiple entier de ce minima en des temps infinitesimals,et d'autant plus bref que la fluctuation par rapport au minima est importante.Peut-on exploiter cette energie? Oui.Notamment en utilisant l'effet Casimir,effet qu'on peut se representer de la façon suivante:

Deux miroirs placés en vis à vis dans le vide,sachant qu'il existe toujours un champs electromagnetique fluctuant dans ce vide.Nous rapprochons ces deux miroirs jusqu'à ce que la distance qui les sépare soit inferieur à certaines longueur d'ondes,lesquelles etant plus grandes que cette distance resterons à l'exterieur de l'espace separant les deux miroirs,alors que celles qui sont plus petites pourront y penétrer.Le bilan energetique de cette configuration aboutit finalement à une pression radiative à l'exterieur des miroirs,ce qui les rapproche d'autant plus et par la même accentue le desequilibre et donc amplifie le phénoméne,il y a rétroaction positive.
Précisons pour finir que l'effet Casimir a été observé en laboratoire depuis belle lurette,mais que l'intégration de toutes les branches de la physique tarde à se faire,ce qui bien sûr freine le développement des sciences appliqués.
bramapoutre
 
Message(s) : 1205
Inscription : 05 Juin 2013, 01:05
A remercié: 356 fois
Remercié: 293 fois

Re: Vivons-nous un changement de paradigme majeur?

Message par Spiritus » 08 Juin 2014, 01:38

Bonjour,

pour info toujours dans le cadre d'un bouleversement dogmatique, la prise de conscience passera par les médias libres pas par les officiels, concernant l'analyse du nouvel ordre mondial Pierre Hillard propose une explication historique et géopolitique sur la libre antenne de Meta TV.

http://metatv.org/ce-soir-en-direct-pie ... de-meta-tv

Cordialement
Avatar de l’utilisateur
Spiritus
 
Message(s) : 16
Inscription : 22 Avril 2014, 08:46
A remercié: 6 fois
Remercié: 15 fois

Re: Vivons-nous un changement de paradigme majeur?

Message par bramapoutre » 09 Juin 2014, 15:53

On peut dire qu'aprés l'Egypte,Sumer,l'Elam et Akkad,les Hittites l'Assyrie et Babylone,aprés les Achéménides,les Hellénes,Rome Bysance Charlemagne et Les Ottoniens,le nouvel ordre mondiale commence aux alentours de François premier et Charles Quint,et s'il commence ainsi avec les grandes decouvertes et la colonisation,il a pris son veritable essort au moment de la revolution industrielle qui se poursuit toujours.
Il serait fastidieux,et pour moi laborieux,de retracer cette histoire.C'est pourquoi je ne m'interesserais ici,et fort modestement,qu'à une seule trajectoire,celle du pouvoir.Et encore vais-je reduire celle-ci à un seul type de parcours,celui qui relie l'armée du roi à l'argent du marchand,car le noeud est bien là,dans le financement.
En effet toute entreprise a besoin d'être financée,et comme la cour du roi autant que ses armes en sont une,ce dernier chercha donc financement auprés de ses sujets,lesquels etaient trop misérables sinon recalcitrants,fripons pensait le roi.Ceci amena d'abort toutes sortes d'intrigues entre nobles et pouvoir royal,de sorte que le pouvoir des nobles egalait parfois celui du roi.Puis emergea une nouvelle classe suite aux developpements du commerce aux alentours de l'an mille,c'est d'ailleurs cette classe qui allait activement participer aux grandes decouvertes,à la colonisation,à l'esclavage,à la philosophie,à la science et à la révolution industrielle.Mais comme les nobles avant elle elle entra en conflit avec le pouvoir royal,et pour les mêmes raison,l'argent.
Que l'histoire fut longue pour renversait le roi et le traîner dans la rue jusque la guillotine,et pourtant si courte pour rendre la republique impuissante,misérable et endettée,simplement en lui derobant le pouvoir de battre et de gerer la monnaie,or tout le pouvoir est là,car point d'entreprise sans financement,et ce pouvoir est desormais uniquement entre les mains des banques,et plus précisément entre les mains d'un résau bancaire et financier hierarchisé et internationnal,lequel dicte sa loi au politique,et par là même à toutes les nations.
Reste à chercher à quelle philosophie politique,à quelle pensée economique,à quelles croyances metaphysiques le courant dominant de ce réseau se rattache réellement,et en quoi et comment le monde se met à ressembler à leurs idéaux somme toute vulgaires et,je veux le croire,finalement absolument vains,tôt ou tard caducs parceque contre nature et simplement rejetés par les vivants.
bramapoutre
 
Message(s) : 1205
Inscription : 05 Juin 2013, 01:05
A remercié: 356 fois
Remercié: 293 fois

Re: Vivons-nous un changement de paradigme majeur?

Message par Spiritus » 20 Juin 2014, 12:19

Toujours pertinentes tes analyses Brama ! perso je ne pense pas qu'il y ai une volonté ou une croyances métaphysiques derrière tout cela, ou alors celle-ci gravite autour d'un noyau aux desseins très sombres, d'un point strictement matérialiste, les marionnettistes sont déjà rassasiés par tout ce que peut leur conférer les bienfaits de l'argent, il ne reste plus qu'a satisfaire leur égo incapable d'empathie par la domination absolue et l'asservissement, le droit arbitraire de vie ou de mort sur chacun de nous (qui est déjà en place d'ailleurs) érige l’individu au statut de Dieu vivant, ce statut c'est la cerise sur le gâteau, elle est peut-être là l'ambition métaphysique ? Comme toi je suis absolument convaincu que ces ambitions sont vaines car elles ne distillent que l'injustice et ce n'est pas dans la nature de l'homme de se soumettre à ce que son "cœur" ne peut admettre.
Avatar de l’utilisateur
Spiritus
 
Message(s) : 16
Inscription : 22 Avril 2014, 08:46
A remercié: 6 fois
Remercié: 15 fois

Re: Vivons-nous un changement de paradigme majeur?

Message par tigrou91 » 20 Juin 2014, 13:04

Bonjour messieurs,

Une citation de Napoléon Bonaparte 1815 (il me semble) qui fait échos à notre histoire :

"L'histoire est une suite de mensonges sur lesquels on est d'accord ..."


Jusqu'a quand pourra-t-on admettre ces mensonges ?
tigrou91
 
Message(s) : 15
Inscription : 29 Juin 2013, 23:11
A remercié: 2 fois
Remercié: 2 fois

Re: Vivons-nous un changement de paradigme majeur?

Message par Spiritus » 25 Juin 2014, 07:42

Excellente citation, quelques fois le simple bon sens demande un certain courage, le chemin de l''honnêteté intellectuelle est souvent pénible et beaucoup moins confortable que celui de la dissidence car plus exigent, il exige un tête-à-tête avec nos consciences quelque peu désagréable et pourtant indispensable pour notre 'évolution dans tous les domaines ;)
Avatar de l’utilisateur
Spiritus
 
Message(s) : 16
Inscription : 22 Avril 2014, 08:46
A remercié: 6 fois
Remercié: 15 fois

Re: Vivons-nous un changement de paradigme majeur?

Message par bramapoutre » 29 Juillet 2014, 22:34

En vérité la dette des etats est un LEURRE,l'argent lui-même est fabriqué à partir de rien,il n'a plus de contrepartie(metal ou autre),on le crée et on le detruit à volonté,on régule sa quantité officiellement en fonction de paramètres macro-économiques tel l'inflation ou les taux d'intérêts,et par là même l'emploi et le crédit.Ce qu'on cherche c'est le contrôle des choses et des êtres,car le seul véritable probléme qui se pose aux elites c'est le contrôle des masses,le gouvernement des individus. Le politique ayant craint de se laisser debordé a pactisé avec le financier,et on parle desormais de gouvernance.
Le raisonnement est simple: Endetter les etats c'est endetter la nation,endetter la nation c'est non seulement stopper ces revendications mais encore l'obliger,l'obliger à se taire,se resigner et obéir.C'etait bien le but recherché avant même la mise au point du plan,de la conspiration de l'elite politico- financiére contre le peuple.
L'argent n'existe pas,nous le fabriquons,la dette est un leurre,un moyen de gouverner,C'EST TOUT SIMPLEMENT DU BLUFF,DU BARATIN,UN MENSONGE!!! Reveillez-vous,secouez-vous,reagissez,ouvrez les yeux,etudiez,reflechissez,raisonnez,observez,ecoutez,soyez logique,refusez la peur,soyez sensé,le politique et le financier ont partie liée pour vous spolier,vous asservir,vous contrôler,ils vous mentent en permanence,sément en vous la confusion pour mieux vous orienter,ils vous conditionnent et vous abrutissent pour mieux vous tenir,et ont créé la "dette" pour se donner les moyens de gouverner à leur guise.

Il vous faut ouvrir les yeux sur cela pour être enfin disponible et voir le reste,le plus important,les bizarreries de ce monde,l'etrangeté des sites archéologiques,les anomalies que sont les decouvertes qui ne collent pas avec les théses officielles,les témoignages de gens trés serieux sur un eventail de phénoménes inexpliqués.
Il est urgent,en ces periodes de crises généralisées,de partir à la recherche de soi-même,de l'humanité,de la Terre,de l'univers et de la vie.
bramapoutre
 
Message(s) : 1205
Inscription : 05 Juin 2013, 01:05
A remercié: 356 fois
Remercié: 293 fois

Re: Vivons-nous un changement de paradigme majeur?

Message par CrillonLeBrave » 27 Août 2014, 12:06

bramapoutre a écrit :En vérité la dette des etats est un LEURRE,l'argent lui-même est fabriqué à partir de rien,il n'a plus de contrepartie(metal ou autre),on le crée et on le detruit à volonté,on régule sa quantité officiellement en fonction de paramètres macro-économiques tel l'inflation ou les taux d'intérêts,et par là même l'emploi et le crédit.Ce qu'on cherche c'est le contrôle des choses et des êtres,car le seul véritable probléme qui se pose aux elites c'est le contrôle des masses,le gouvernement des individus. Le politique ayant craint de se laisser debordé a pactisé avec le financier,et on parle desormais de gouvernance.
Le raisonnement est simple: Endetter les etats c'est endetter la nation,endetter la nation c'est non seulement stopper ces revendications mais encore l'obliger,l'obliger à se taire,se resigner et obéir.C'etait bien le but recherché avant même la mise au point du plan,de la conspiration de l'elite politico- financiére contre le peuple.
L'argent n'existe pas,nous le fabriquons,la dette est un leurre,un moyen de gouverner,C'EST TOUT SIMPLEMENT DU BLUFF,DU BARATIN,UN MENSONGE!!! Reveillez-vous,secouez-vous,reagissez,ouvrez les yeux,etudiez,reflechissez,raisonnez,observez,ecoutez,soyez logique,refusez la peur,soyez sensé,le politique et le financier ont partie liée pour vous spolier,vous asservir,vous contrôler,ils vous mentent en permanence,sément en vous la confusion pour mieux vous orienter,ils vous conditionnent et vous abrutissent pour mieux vous tenir,et ont créé la "dette" pour se donner les moyens de gouverner à leur guise.

Il vous faut ouvrir les yeux sur cela pour être enfin disponible et voir le reste,le plus important,les bizarreries de ce monde,l'etrangeté des sites archéologiques,les anomalies que sont les decouvertes qui ne collent pas avec les théses officielles,les témoignages de gens trés serieux sur un eventail de phénoménes inexpliqués.
Il est urgent,en ces periodes de crises généralisées,de partir à la recherche de soi-même,de l'humanité,de la Terre,de l'univers et de la vie.


Bien que je sois absolument d'accord avec ton analyse, je tiens à rajouter une ou deux choses :

Si l'on s'en tient à ton exposé, on pourrait penser que toute valeur est abstraite et sans fondement logique, ce qui est en partie vrai, mais n'oublions pas que nous, créateur de richesse, créons une richesse réelle, rémunérée par une valeur abstraite.
Je peux acheter une chaise avec ma carte bleue, ça n'enlève rien au travail du menuisier.
C'est une double enculade, si j'ose dire, dans le sens ou en plus de profiter de notre absence total de bon sens de réflexion et de notre cupidité intrinsèque, les " financiers " volent également notre force de travail.

La dette est un système mafieux au delà de la production de monnaie même, je veux dire par là que même dans certains systèmes de dons-contre dons ( lire travaux de M.Mauss, essai sur le don ) le système de dette existait déjà, des royaumes se sont effondrés par l'endettement( l'épopée des Celtes, mauduit ).
En résumé, la seule chose à virer du temple, ce n'est pas la monnaie, qui n'est qu'un instrument d'échange, mais l'intention qu'on y met, les créanciers en somme.
L'intelligence est dans le coeur, pas dans la matière.

Mais sinon c'est bel est bien un leurre.
Rappelons également qu'il est techniquement IMPOSSIBLE de rembourser une dette sur la création de valeur même. Si je produit 1000 et que je te fais 1€ d'intérêt, le 1€ d'intérêt t'obligeras à m'emprunter à nouveau pour le rembourser, et ainsi de suite.
La monétisation des dettes est une véritable blague, la seule solution c'est le coup de pied au cul, le pret à taux 0 et, dans une grande mesure, une monnaie non fiduciaire, donc a valeur intrinsèque.

Salutations
Avatar de l’utilisateur
CrillonLeBrave
 
Message(s) : 175
Inscription : 10 Mars 2014, 11:52
A remercié: 0 fois
Remercié: 77 fois

Re: Vivons-nous un changement de paradigme majeur?

Message par Akottoka » 27 Décembre 2014, 21:28

La première chose qui m'a choqué en égyptologie, c'est que beaucoup de problème de construction sont résolus par des esclaves, et les incohérences architecturales ou graphiques, voir même comportemental, par la dévotion spirituelle... puis j'ai vu venir petit à petit des solutions techniques envisagées par différents chercheurs et aujourd'hui plusieurs théories du début du 19ème siècle prennent l'eau.

Avec le recul je me suis dis qu'au début du siècle, ils sortaient à peine d'une ère d'esclavagisme autorisée par "dieu" (plus ou moins selon les écoles)... Ils leur a donc semblé normal que d'autres fassent comme eux, c'était leur concept de l'époque. Au file des générations ces concepts se sont essoufflé avec la mort de certains chercheurs et l'évolution des mœurs, bien que perdure toujours l'hypocrisie respectueuse que les hommes ont entre eux (la même qui déclassifie un dossier quand les coupables sont mort, ou condamne un puissant quand celui-ci arrive à la maladie de l'âge ou encore discrédite un chercheur quand celui-ci sort du conformisme...).

Au final une "science", l'archéologie plus surement, par sa capacité à projeter son analyse contemporaine dans l'histoire, se retrouve elle-même un indicateur des limites intellectuelles de son époque...
Faudra peut-être attendre la mort de personne qui font obstacle au changement de dogme comme JPA, bien que je ne souhaite pas de mal au seigneur, pour libérer l'intellect des générations suivantes comprenant que leurs mentors étaient juste de fervent croyant...

En disant cela, je me rend compte que je ne suis toujours pas pleinement convaincu par Mr. Grimault (edit: bien que ce ne soit pas à la personne mais aux faits qu'il faille s'attacher), par contre je suis convaincu qu'il est un de ceux qui contribuent de façon positive à ouvrir encore un peu plus les yeux de la génération qui suit.
On leur donnera à tous un morceau de vérité, il ne tient qu'à eux d'apprendre les uns des autres...
Akottoka
 
Message(s) : 611
Inscription : 24 Mars 2013, 02:55
A remercié: 262 fois
Remercié: 182 fois

Re: Vivons-nous un changement de paradigme majeur?

Message par bramapoutre » 24 Mars 2015, 23:57

Gouverner consiste en grande partie à concilier les intérêts particuliers sans nuire à priori à l'intérêt général.En théorie c'est le Droit qui s'en charge,mais en pratique c'est le Pouvoir. Si le Pouvoir se met hors la Loi le Droit l'y raméne,seulement le Droit n'est pas entiérement écrit,tout au plus avons-nous un corpus fort utile de jurisprudence,mais en definitive le Droit s'invente à partir des lois,de sorte qu'un conseiller juridique avisé et habile peut sans cesse innover,car le Droit tend toujours à s'améliorer,c'est pourquoi la Loi se densifie,et par là même parfois aussi se contredit,ce que ne manquent pas d'exploiter des armées d'avocats notamment dans l'industrie et la finance,et donc le politique par voie de conséquence.
De ces quelques remarques on augure sans peine qu'une opposition depourvue de stratégie juridique aura grande peine à se faire entendre,même si elle accéde au pouvoir,car c'est le Droit ou la jurisprudence qui régit la société,la loi seule ne suffit pas,il faut encore savoir s'en servir,l'interpréter et l'articuler,c'est presque un art,ou alors ça l'est,mais quoiqu'il en soit voter des lois sans pleinement anticiper le Droit qu'on peut en tirer peut s'avérer contre productif en générant plus d'inconvénients que d'avantages,bref c'est compliqué,c'est un jeu de faux dupes qui entretient une hypocrisie généralisée,structurelle,et peut-être même finalement necessaire compte tenu de la complexité.
On s'imagine tous qu'un changement passe par un programme politique,mais c'est faux,car on ne peut jamais faire ce qu'on veut,c'est evident,les oppositions sont toujours nombreuses et trés actives,il faut donc prendre le probléme autrement,et concevoir aussi un programme juridique adapté pour neutraliser les influences malignes et perverses qui possédent actuellement le monde.Beaucoup d'ailleurs devraient être en prison,ou au chomâge,qu'ils soient encore libres ou en activité révéle un abus desormais assumé,ce qui fait peur à la nation qui n'y comprend plus rien,alors qu'en prenant conscience de la complexité de la Loi on comprend trés bien et assez vite ce flottement du Droit,nous avons besoin d'avocats avertis et determinés,une armée d'avocats libres et de journalistes intégres,il nous faut des idealistes realistes et créatifs,des vivants conscients et responsables,et une stratégie juridique puisqu'encore une fois c'est le Droit qui régis le monde,pas la politique qui elle même dépend du Droit,or le Droit est vivant,il n'a rien de figé,la Loi n'est qu'un moyen,pas une fin,mais un début qui se lie à d'autres pour concevoir le Droit auquel même le politique doit se soumettre,c'est pourquoi il est soumis,debordé et investi par une oligarchie trés au fait de cette situation dont elle est finalement responsable et bénéficiaire grâce à son habileté,sa patience,sa determination,mais aussi sa cruauté,sa cupidité,sa vénalité,sa lâcheté,sa ruse et sa duplicité,son orgueil et sa vanité.
Le monde est régit par le Droit sur une base legislative et donc légale.A chacun donc de se debrouiller pour faire valoir un Droit logique et donc incontestable.Voilà la bataille qui se produit chaque jour à tous les niveaux,il faut donc se mettre à la page,se sont les régles du jeux,tout le reste n'est que discourt et voeux pieux,qui veut la paix prépare la guerre,et la guerre aujourd'hui c'est ça.
bramapoutre
 
Message(s) : 1205
Inscription : 05 Juin 2013, 01:05
A remercié: 356 fois
Remercié: 293 fois

PrécédentSuivant

Retour vers Questions/réponses diverses



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)