Méthodologie de Jacques et Patrice décodée

En rapport avec les thèmes abordés sur le savoir des anciens

Méthodologie de Jacques et Patrice décodée

Message par julianstouch » 25 Février 2016, 18:07

Aprés ce que j'ai pu exploré et lire, ainsi que les quelques indices diffusés subtilement par Patrice hier à Nantes, je pense avoir cerné un point clé.

Le serpent.

Puisque la conclusion n'est pas tant que le travail, je vais m’efforcer d'expliquer la route que j'ai empruntée.
Mes principales sources pour ce sujet :
- La vidéo sur les origines de la franc maçonnerie, linké sur ce forum (https://www.youtube.com/watch?v=RZtNyU0p0MU)
- L'histoire d'Enki et d'Enlil (https://fargin.wordpress.com/2013/03/28 ... uffrances/), repris et cité par Patrice
- Comparaison avec Adam et Eve et la pomme
- L'hermétisme, l'alchimie et le voyage alchimique (http://www.voyage-alchimique.com/) , repris et cité par Patrice également
- La pierre philosophale
- Tous un tas d'autres truc que j'ai lus, entendus, souvenus.

Cela a commencé avec une petit discours de la sage femme qui à fait une métaphore, concernant l'arrivé d'un deuxième enfant.
Je reprend ces propos :
"Chacun à son jardin (secret).
Quand on se met en couple, on agrandi la taille totale du jardin. La partie liant les deux est différente, composé d'élément des 2 jardin et de nouveautés
Avec un enfant, on ajoute encore une parcelle. Et on continue de tout cultiver.
Il ne faut pas laisser en jachère les jardins des parents.
Alors quand le deuxième arrive, on continue de cultiver celui de l'ainée, celui des parents, celui de la famille"

Et hier, Patrice a sous-entendu assez clairement les jeux de mots et leur signification réel, car le français est le plus proche de l'égyptien.

Alors voila ce qu'il en ai.
Le voyage, le chemin.

Jacques propose un voyage, comme celui qu'il a réalisé. Un voyage vers la connaissance
Comme pour l'alchimie. Patrice a dis que les hermétistes donnaient des informations changeantes, proposaient des chemins et chacun devait choisir le sien.
Le voyage vers la connaissance.
Enki apporte la connaissance. Enki est un serpent. Qu'est ce qui "serpente ?" : un chemin.
Le serpent est polarité et contradiction :
Il a une tete et une queue (segment, fini), mais il peut se mordre la queue (ouroboros, cercle, infini)
Il n'a pas de patte, mais il se déplace et avance.
Il doit se rechauffer sur les pierres (mort, froid, immobile) pour réchauffer son sang (vie, activité)
Il change de peau pour grandir
D'autres symboles sont très bien décrit ici : http://www.esoblogs.net/2993/la-symboli ... -freemann/

Il apporte donc la pomme de l'arbre de la connaissance, la pierre philosophale.

Effectivement, cette pierre, on la cherche. Pour la trouver, il faut de plus en plus de recherches et de connaissances.
Et quand on a la connaissance, bien sur la pierre devient inutile.

D'ailleurs, cette pierre Phi-losophale, transforme le plomb en or.
Cela m'évoque 2 expressions :
"Avoir du plomb dans la tête" : Qu'elle idée, c'est toxique le plomb. Ou une balle de fusil dans la tête cela fait mal ..
Et pour la signification = "Être réfléchi, calme et raisonnable." "faire réfléchir, rendre plus sérieux, moins distrait"
"Avoir de l'or dans les mains / au bout des doigts " : Si j'ai de l'or, je n'ai pas besoin de mes mains, je paie et j'achète.
Et si j'en ai sur les doigts, alors je ne peux rien faire ils sont durcis
Pourtant, la signification = "Être expert dans une activité manuelle et pouvoir en tirer du profit"

Cette "pierre", met du plomb dans la tête, et fait ressortir de l'or par les mains, voila son secret.
C'est de l'apprentissage et du travail.

Voila qui m'amène à d'autres mots : le "savoir-faire" = "mise en œuvre d’un savoir pratique"
Savoir (tete, plomb) et faire (main, or) en un seul mot.

Aussi, "Expérience". Il désigne carrément les 2 faces, les 2 opposés :
- l'expérience en tant que sagesse, age, la durée, connaissances acquises
- l'expérience en tant que test, découverte, instant précis, mise à l'épreuve d'une hypothèse
Ce mot est récursif : A force de faire des expériences, je me suis forger une solide experience.

Dernier mot, la "culture".
Cultiver la Terre avec ses mains, mais la culture est ce qu'on met dans la tete, notre savoir.
Ce qui est en bas, sous nos pieds, est en haut dans notre tête.
D'ailleurs, la "Terre creuse", n'est pas creuse, ca n'a pas de sens. Elle est vide. La terre vide est une terre agricole prêt à être cultiver.
"Cultiver" nous nourrit.
Pour parvenir à son centre, Jules Verne y fait un voyage.

Je ne m'étend pas plus sur les bizarrerie des mots.

Je n'évoquerai que très rapidement la graine de vie, la fleur de vie et l'arbre, qui en tant que végétal, nature, culture, peuvent décrire la géométrie, les croyances, et les mathématique.

Pourquoi Jacques nous fait faire ce voyage ?
En nous faisant miroiter une connaissance à la clé, nous avançons et parcourrons notre propre chemin.
Nous suivons le serpent, et parfois nous tournons en rond.
Nous cultivons en route pour se nourrir et améliorer nos propres connaissances.
Nous échangeons et partageons nos découvertes et nos savoir.
Je l'ai lu sur ce forum. Depuis ce film, beaucoup on ouvert leur esprit.
Et à la fin, il n'aura pas besoin de nous en dire plus, nous répondrons : "Nous avons déjà compris et nous le savons déjà."
"L'élève dépasse le maître."
Et ainsi de suite pour toujours se dépasser les uns aprés les autres.


Le serpent est aussi poison, insaisissable. Certains chemins amènent à des contestataires très virulents, des cobras.
Leur couper la tête leur en fera pousser 2 autres, tel l'hydre ou les martyres.
Il faut les ignorer, taper du pieds, faire un feu pour les éloignés, ou attendre qu'ils trouvent une proie plus facile.


Ce que font Jacques et Patrice, c'est nous faire faire le parcours initiatique, tel qu'il est décrit partout sans qu'on le vois.
julianstouch
 
Message(s) : 49
Inscription : 02 Février 2016, 17:30
A remercié: 1 fois
Remercié: 12 fois

Re: Méthodologie de Jacques et Patrice décodée

Message par Jcpo » 26 Février 2016, 10:38

Serpent est surtout annagramme de présent ! ;) C'est mon cadeau. Continue comme ça,on peu aller loins dans ce type de raisonnement.
Image
La critique est aisée mais l'art est difficile.
"Dieus ne samble pas a l'enfant qui s'apaie pour un baubel."
Avatar de l’utilisateur
Jcpo
 
Message(s) : 1220
Inscription : 19 Mars 2013, 23:05
Localisation : 69
A remercié: 524 fois
Remercié: 416 fois


Retour vers Questions/réponses diverses



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)

cron