Article FB de Jacques Grimault du 22 aout 2014

Cette reprise, difficile, ne peut être que partielle.

Article FB de Jacques Grimault du 22 aout 2014

Message par Chris B » 22 Août 2014, 19:20

DU RIDICULE DE DEVOIR POUSSER UNE THÉORIE QUE RIEN N’ÉTAYE,
ET QUI, PAR CONSÉQUENT, S’EFFONDRE D’ELLE-MÊME :
L’affaire Philippe Lheureux…
par Jacques Grimault

Voici exposé, dans l’essai de M. Marc D'Angelo - "Regard sur l'Egypte" -, en quelques lignes bien tournées et en bref, l’essentiel de la théorie de Philippe Lheureux : « Philippe Lheureux, un technicien du bâtiment, assigne, pour sa part, à ces conduits, un rôle hydraulique. Assez spectaculaire via l'outil informatique, sa théorie soutient que les structures internes de la Grande Pyramide (depuis la Chambre souterraine en passant par les différents couloirs, la Grande Galerie, etc.) constituent un dispositif de verrouillage, avec la Chambre haute pour serrure. Ce mécanisme s'articulerait selon le principe suivant : une colonne d'eau apporte, à une cuve pleine, un surcroît de pression s'exerçant sur ses diverses parois jusqu'à en provoquer éventuellement l'éclatement, à moins que ladite cuve ne soit conçue pour que certaines de ses structures résistent mieux que d'autres et que la pression excédentaire ne trouve, par la rupture des plus fragiles, une issue prédéterminée. L'eau serait acheminée par les conduits dans la Chambre ; le plafond de celle-ci étant renforcé par les blocs superposés (il n'y aurait donc pas là des "chambres de décharge", d'après l'auteur, mais au contraire des "planchers de charge"), le sol céderait à la pression en s'affaissant, ce qui aurait pour effet de mouvoir une poutre appelée à déclencher à son tour un mécanisme de déverrouillage.
Trois points au moins nous paraissent litigieux ; sans doute y en a-t-il davantage aux yeux d'observateurs plus compétents que nous dans les domaines concernés.
Premièrement, d'après Lheureux, la Chambre "de la Reine" aurait servi de "chambre-test" ; mais où sont, dans cette chambre-là, les poutres permettant au plafond de résister plus fortement que le sol ? On ne peut, au mieux, que supposer leur existence ; aucun "échafaudage de chambres", tel que celui que l'on connaît au-dessus de la Chambre supérieure, n'a été constaté.
Deuxième difficulté : comment acheminer la quantité d'eau souhaitée jusqu'aux faîtes des conduits, à plusieurs dizaines de mètres d'altitude ?
Troisièmement, comment se fait-il que deux de ces quatre conduits censés acheminer l'eau ne débouchent ni dans la Chambre ni à l'extérieur. En outre, on peut aussi remarquer que la fonction attribuée, dans ce mécanisme hydraulique, au coffre de granit de la Chambre haute, est étrangère à son usage en tant que "fonts baptismaux" évoqué par Mme Blavatsky ; il faudrait également, pour valider cette fonction prêtée au coffre par Lheureux, renoncer à envisager qu'il aurait contenu l'Arche d'Alliance comme l'affirme Elisabeth Haïch (…). Quatrièmement, cette théorie est inconciliable avec la théorie acoustique de Christopher Dunn qui a, nous semble-t-il, davantage d'atouts dans son jeu, notamment par ses correspondances avec les observations faites à Meïdoum dans la Pyramide rouge. Le rôle de l'eau à Gizeh n'est sans doute pas négligeable, mais la théorie de Lheureux, dans son ensemble, ne cadre guère avec le fait que la Pyramide était, soit un "temple", soit une "centrale d'énergie", soit l'un et l'autre à la fois ; au lieu de renoncer à la théorie du tombeau, elle y demeure accrochée en lui adjoignant des difficultés supplémentaires, et, malgré son ingéniosité, elle s’accorde mal avec les intentions que l’on peut prêter aux bâtisseurs d’un édifice sacré, colossal et immémorial, d’une importance et d’une portée universelle.
»

Marc D’Angelo ajoute, en note de bas de page : « Signalons que la théorie de Lheureux a été démontée sur un forum par Patrick Le Goux », qu’il fait suivre de l’adresse informatique dudit démontage... Ce qui nous exonère de devoir infliger aux Lecteurs un démontage en règle mais renouvelé, proposé sans pincettes, comme on sait… car ce serait sans égards ; il est donc mieux de laisser la plume à plus tendre… Dans un récent article de Néxus (où se trouve aussi une citation de mes propos tirés du numéro 85 − mars-avril 2013 −, relativement au dogme de l'attribution de la Grande Pyramide à Khoufou-Khéops), ce même auteur fait par ailleurs allusion aux conditions douteuses de l’"apparition" des hiéroglyphes dans les chambres de la superstructure découvertes par le colonel Wise, tout comme le faisait Colin Wilson dans L'archéologie interdite : de l'Atlantide au Sphinx. C’était l’artifice utilisé par Philippe Lheureux pour se soustraire à mes critiques (changer son fusil d’épaule)… Je lui avais donc répondu, en mettant l’accent sur les seuls hiéroglyphes paraissant authentiques dans l’édifice géant, qui faisaient allusion – tout comme LRDP – au cycle de précession des équinoxes… Philippe Lheureux les esquive évidemment, ne signalant même pas qu’ils ont été récemment détruits – on se demande alors pourquoi ? – par deux jeunes Allemands accusés de vandalisme, qui ont prélevé sur cette inscription, voisine du cartouche lui-même… Puis plus rien dans la presse ! Personne n’en parle ! M. Lheureux me rétorque – changeant encore une fois son fusil d’épaule – que si sa « théorie » ne valait rien, comme je le lui affirmais, je n’y aurais « donc » pas consacré 18 pages dans la revue Atlantis (en réalité 23), dont j’étais alors rédacteur en chef… Je répondais qu’il était abusif d’écrire cela, ma contribution se limitant aux lignes suivantes, extrêmement claires et montrant les limites de mon intérêt et pour ladite « théorie » et pour son auteur, que j’avais aussi invité au Colloque Atlantis d’Egyptologie Libre (où vint s’exprimer M. Joseph Davidovits, entre autres) : « Voici une nouvelle proposition relative à la conception de la grande pyramide de Gizeh : elle est le fait d’un technicien de bureau d’étude en plomberie et de son regard particulier sur les aspects incompris de l’édifice pyramidal… C’est donc une nouvelle occasion de réfléchir ! » On voit nettement par là – insisterai-je – que rien dans mes propos ne vient cautionner en quoi que ce soit cet auteur ou ses écrits… A l’inverse, j’en profitais pour encourager à la réflexion ! Mais M. Lheureux n’en est pas à une torsion ou à un mensonge près, c’est le moins que l’on puisse dire !

Rappelons donc ici une nouvelle fois que ce harceleur part de l’hypothèse préconçue – c’est-à-dire a priori – que la grande pyramide de Gizeh – en laquelle il n’a jamais mis les pieds (handicap trop contraignant qui l’en exonère) – recélerait une ‘autre’ chambre, c’est-à-dire une quatrième chambre intérieure, ce qui est une idée des moins originales… et qui, malgré des recherches assidues étendues sur plusieurs siècles, n’a jamais été validée par quelqu’observation ou investigation que ce soit (en 1968, le Prix Nobel de physique américain Luis Walter Alvarez s’y était bien cassé le nez, malgré son appareillage complet coûteux et up to date)…
Peu probable donc ! Ce qui n’empêche personne de théoriser…

Manque de chance, il produisait − à l’appui de son habituel verbiage fortement illustré, parfois avec excellence − une image ‘technique’ où l’on voyait une rampe hélicoïdale cachée dans la masse de la grande pyramide, l’image même qui aurait servie à M. Houdin(i) le magicien de « l’hypothèse 3D » à illustrer « son » hypothèse de construction par rampe interne penchée… qu’il nomme « démonstration » − comme on sait − parce que réalisée en 3D par Dassault System (publicité gratuite) ! Mais alors, disions-nous : catastrophe !
De deux choses l’une ; soit cette image appuyait la « découverte » de M. Houdin, en montrant effectivement une rampe hélicoïdale de construction, mais anéantissait par là-même celle de ce malheureux Lheureux, car elle ne montrait aucune chambre supplémentaire cachée… Soit cette image est incapable de montrer la chambre de M. Lheureux, qui existerait selon lui puisqu’il prétend le démontrer par des arguments factuels et techniques, auquel cas, elle anéantissait la théorie de son collègue M. Houdin… Fâcheux ! Mais ce n’est pas tout ! Si la théorie « aquatique » proposée hors de tout contexte par ledit M. Lheureux – bien qu’il tente en permanence d’intéresser les égyptologues (recherche de scientificité oblige, travers identique à son ami Houdin), mais dénie toute participation même lointaine de l’Atlantide et du Déluge, comme icelui Houdin – s’avérait réaliste, vraie, et surtout vérifiable expérimentalement ou – c’est à la mode – montrable en 3D (ce qui est vraiment très loin d’être acquis, même s’il ne propose que ce qui va dans son sens, dans une méthodologie identique à son ami Houdin, donc éloignée de toute valeur scientifique), elle anéantirait donc radicalement la théorie de son ami Houdin, à moins qu’il nous explique – par l’un des ses talentueux petits films – à quoi servirait, dans sa théorie, cette rampe hélicoïdale interne, qu’on ne trouve que dans cette pyramide là, ce qui – là encore – est assez loin d’être possible, voire même démontrable… Ce « théoricien » est par ailleurs d’une maladresse insigne : il rudoie les égyptologues, mais leur demande dans le même temps d’avaliser ses présomptions hasardeuses… De la même manière, il prétend ne pas être en conflit avec moi ou avec LRDP, voire même avec Patrice, mais n’a de cesse de nous vilipender partout sur d’autres pages que les siennes – hypocrisie toute kraskerienne –, se laissant parfois aller à des propos définitifs autant qu’insultants, qu’il s’empresse de dénier si untel lui en fait la remarque… Bon, il est comme ça, Philippe Lheureux, et cela ne fera pas avancer les recherches en matière de pyramides de ne parler que de ce travers… parmi d’autres. Las ! Il affirme que « sa » théorie étant compatible avec « la mienne », je devrais le laisser exploiter la naïveté des gogos qu’il tente d’abuser, et ce alors qu’il m’insulte copieusement et en permanence sur mes pages… puis m’accuse de l’agresser lui !

En quoi ces deux prétendues « théories » sont-elles indéfiniment et radicalement incompatibles ? C’est très simple mais il refuse de le comprendre ou admettre : LRDP appelle bâtisseurs ceux qui sont à l’origine de la conception et – parfois – de la réalisation des édifices énigmatiques qui parsèment (en proportion dorée) l’Equateur penché, dont la grande pyramide est le point de départ tout comme elle figure le centre géographique des terres émergées : lui les nomme Egyptiens parce qu’ils « devaient » habiter l’Egypte (qui n’existait pourtant pas encore …), et ne relie donc pas les édifices géants de cette région du monde aux autres de même type. Il dénie toute présence ou intérêt aux constantes mathématiques Pi et Phi (et par conséquent aux autres, que nous montrerons dans l’opus 2) et physiques – pourtant en relations fortes et multiples (lisez plus loin, pour l’exemple) −

Voyons à présent pourquoi je claironne que les écrits de M. Lheureux sont de piètre qualité… Je cite son article : « En raisonnant toujours dans le sens chronologique de la construction, ils en ont déduit [les égyptologues] que la chambre souterraine, creusée directement dans le calcaire du plateau de Gizeh et restée inachevée, avait probablement eu pour but d’accueillir la dépouille du pharaon en cas de décès prématuré de celui-ci [il est singulier de voir Philippe Lheureux parler de dépouilles de pharaons 1/ le mot pharaon apparaît aux alentours de la XVème dynastie, alors que l’on parle d’un monument de la IVème : anachronisme involontaire ou ignorance ? 2/ personne n’a jamais découvert de dépouille « pharaonique » ou autre dans une quelconque pyramide d’Egypte...] Idem pour la chambre de la reine [que, pour ma part, je dénomme chambre médiane… En effet, les chambres de cette pyramide ont été abusivement nommées, prenant pour modèle et prétexte les tombes musulmanes – au plafond en chevrons pour les femmes, et plat pour les hommes… Mais ne serait-ce pas inverser les temps et les coutumes ? Qui aura pris modèle : les musulmans ou la grande pyramide ?], réalisée en calcaire, de nombreuses années plus tard [cette lapalissade donne une nette idée des qualités de M. Lheureux, non ? En d’autres termes : pourrait-on construire la chambre médiane avant la chambre basse, souterraine], et qui aurait très bien pu servir de tombeau définitif [et on continue avec l’histoire de tombeau, bien que le terme idoine soit cénotaphe, dans le meilleurs des cas… Et puis, quelle belle manière de se tirer une balle dans le pied, car il écrit en effet plus loin, usant de son humour si particulier et avançant des remarques aussi pertinentes contre autrui qu’il ne s’adresse malheureusement jamais à lui-même : « L’étroitesse de certains couloirs, leur manque de hauteur et l’absence totale de marches faisaient qu’acheminer la momie du pharaon et le mobilier royal jusqu'à la chambre du roi relevait plus de l’émission de télévision Intervilles que d’une grave et solennelle cérémonie funéraire. N’oublions pas non plus qu’à l’époque, le seul système d’éclairage était des torches ou des lampes à huile, et qu’aucune encoche n’a été prévue dans les couloirs pour les y fixer et ainsi libérer les mains des – éventuels – porteurs de coffre.»]. L’arrêt de ces conduits dits ‘de ventilation’ [qu’il n’explique évidemment pas, tout comme l’absence de traces suie sur les plafonds, provoquées par les lampes dont il a parlé précédemment] avant la façade et la présence d’une autre chambre au dessus d’elle, laisse à penser que ce projet central a pu être abandonné au profit de la chambre dite ‘du roi’ (3, sur le plan ci-avant), plus spacieuse et entièrement réalisée en granite rouge d’Assouan…. Etc. Etc.Ce qui ne l’empêche pas de poser parfois de pertinentes questions…
Mais, malheureusement, totalement infesté par – et infatue de – sa propre « théorie », qu’il promeut en permanence et défend bec et ongles avec une mauvaise foi aussi soutenue que véhémente, il ne voit pas plus loin qu’icelle, et se fourvoie donc fréquemment… On notera de plus qu’il abonde dans le sens de LRDP, bien que sans vouloir l’admettre : n’écrit-il pas, dans ce même article : « malgré la pente du couloir ascendant (26° 18’ 10’’, d’après William Flinders Pétrie et d’autres, tels par exemple l’américain Mark Lehner) », sans relever – peut-être ne l’aura-t-il pas vue − le Nombre d’or au carré, soit donc Phi² exprimé en valeur angulaire ? Ne harassons pas – comme il le fait lui-même – l’adversaire à terre : il peut encore apporter au sujet qui nous intéresse, bien que j’aie des doutes… fondés, comme on vient de le voir… Cela suffit à ceux qui lisent…

Accessoirement et pour en terminer, on retiendra que Philippe Lheureux, expert en tout comme le moindre des Trolls rémunérés sur Internet, soutient aussi la thèse selon laquelle les images de la NASA montrant l'homme marchant sur la Lune étaient des fakes. Et, là encore ; de preuves, point ! De démonstration ? Point davantage ! Que du flanc, de la fumée, des allégations et assertions douteuses et hors sujet, ou des constructions en totalité issues de l’imagination fiévreuse de Lutin (sous ce nom, il édite des ouvrages pour (d’autres) enfants…). Bref, telle est la situation de Philippe Lheureux : l’expert trolliforme, agressif et incompris de la chasse d’eau géante dans le désert, conduites qui − entendez ; la sienne et celle – imaginaire – de la grande pyramide… − ne mènent que de nulle part à rien… Bref ; théorie ridicule pour individu ridicule, comme si en outre une « nouvelle théorie » avait, de ce fait, plus de de rapport avec la vérité et la justesse :disons-le tout net ; la théorie de Philippe Lheureux, tout comme l'hypothèse des égyptologues : toutes les deux sont irrecevables…

Jacques Grimault
"Donne et tu recevras, cherche et tu trouveras !"
Avatar de l’utilisateur
Chris B
 
Message(s) : 1094
Inscription : 04 Mars 2013, 14:11
A remercié: 592 fois
Remercié: 487 fois

Re: Article FB de Jacques Grimault du 22 aout 2014

Message par albator » 23 Août 2014, 00:49

Intéressant d'avoir l'avis de JG sur ce point, en revanche, mis à part l'argument d'autorité lié à sa personne, je ne vois pas d'éléments permettant définitivement d'enterrer la théorie de P.L.

Premièrement, d'après Lheureux, la Chambre "de la Reine" aurait servi de "chambre-test" ; mais où sont, dans cette chambre-là, les poutres permettant au plafond de résister plus fortement que le sol ? On ne peut, au mieux, que supposer leur existence ; aucun "échafaudage de chambres", tel que celui que l'on connaît au-dessus de la Chambre supérieure, n'a été constaté.

On peut imaginer que les poutre, coûteuses, ont été démontées pour être remontées plus haut.

Deuxième difficulté : comment acheminer la quantité d'eau souhaitée jusqu'aux faîtes des conduits, à plusieurs dizaines de mètres d'altitude ?

après avoir construit un pyramide, acheminer quelques dizaines de m3 d'eau, c'est pas si difficile.
Bon même un bon cric sur la pierre à déplacer ça reste plus simple (reste le plancher aussi à affaisser)

Troisièmement, comment se fait-il que deux de ces quatre conduits censés acheminer l'eau ne débouchent ni dans la Chambre ni à l'extérieur. En outre, on peut aussi remarquer que la fonction attribuée, dans ce mécanisme hydraulique, au coffre de granit de la Chambre haute, est étrangère à son usage en tant que "fonts baptismaux" évoqué par Mme Blavatsky ; il faudrait également, pour valider cette fonction prêtée au coffre par Lheureux, renoncer à envisager qu'il aurait contenu l'Arche d'Alliance comme l'affirme Elisabeth Haïch (…).


ceux de la chambre de la reine on justement été arrêté à la hauteur minimum pour valider la pression, à l'avancement de la construction de la GP. Pas de raison donc de les continuer après validation.
C'est un point qui va dans le sens de sa théorie.
Pour ce qui est de l'arche, il s'agit d'une parole ou d'un écrit. rien de sûr à 2618%.

Quatrièmement, cette théorie est inconciliable avec la théorie acoustique de Christopher Dunn qui a, nous semble-t-il, davantage d'atouts dans son jeu, notamment par ses correspondances avec les observations faites à Meïdoum dans la Pyramide rouge. Le rôle de l'eau à Gizeh n'est sans doute pas négligeable, mais la théorie de Lheureux, dans son ensemble, ne cadre guère avec le fait que la Pyramide était, soit un "temple", soit une "centrale d'énergie", soit l'un et l'autre à la fois ; au lieu de renoncer à la théorie du tombeau, elle y demeure accrochée en lui adjoignant des difficultés supplémentaires, et, malgré son ingéniosité, elle s’accorde mal avec les intentions que l’on peut prêter aux bâtisseurs d’un édifice sacré, colossal et immémorial, d’une importance et d’une portée universelle. »


Personnellement, je trouve plus plausible, au vu de ce que connait la science académique, d'imaginer un fonctionnement hydraulique, plutôt qu'une centrale d'énergie dont il ne reste (sauf ignorance de ma part) aucun vestige des machines utilisatrices. A moins que les machines ne furent faites de chair et d'os, encore une fois, comment cela marche.

Bref, j'attends l'opus 2 pour en savoir plus, et orienter donc éventuellement mon choix quand à la validation de la théorie de M. Lheureux, au moins dans ses grandes lignes.
Ne pensez pas qu'il faille réfléchir pour être heureux.
albator
 
Message(s) : 562
Inscription : 05 Avril 2013, 23:35
A remercié: 260 fois
Remercié: 127 fois

Re: Article FB de Jacques Grimault du 22 aout 2014

Message par Jcpo » 23 Août 2014, 09:25

Il a eu tout le temps de changer d'attitude mais toute critique tout commentaire se voit balayer d'un revers de la main. Comment avancer ainsi ? C'est impossible. Philippe a une théorie probable mais non factuelle et il s'en défend alors je ne vois pas ce qu'il pourrait nous apporter compte tenu de son attitude de martelage de ses idées et de refus de changer d'opinion car c'est de ça qu'il s'agit dans la théorie de Lheureux.

Rien que son orgueil accompagné du fait qu'il n'est jamais allé à gizeh suffit à prouver sa mauvaise foi. Libre à chacun de continuer à le suivre, d'acheter ses livres etc mais sa théorie n'est en rien en lien avec lrdp et il n'a donc pas le droit d'en faire la publicité de la sorte.
C'est clair ? Je ne vois pas d'injustice juste une remise en place.
http://img4.hostingpics.net/pics/141954 ... 094753.png
Image
La critique est aisée mais l'art est difficile.
"Dieus ne samble pas a l'enfant qui s'apaie pour un baubel."
Avatar de l’utilisateur
Jcpo
 
Message(s) : 1220
Inscription : 19 Mars 2013, 23:05
Localisation : 69
A remercié: 524 fois
Remercié: 416 fois

Re: Article FB de Jacques Grimault du 22 aout 2014

Message par julien » 23 Août 2014, 10:24

Il y en a beaucoup qui ne changent jamais d'avis, même parmi les adeptes de LRDP.

Je n'ai pas souvenir d'un Philippe Lheureux piétinant la charte de ce forum. Par conséquent, vouloir remettre quelqu’un en place sous prétexte qu'il ne change pas d'avis sont des méthodes staliniennes que je n'approuverai jamais ! :oops:
Avatar de l’utilisateur
julien
 
Message(s) : 242
Inscription : 19 Mars 2013, 18:12
A remercié: 1 fois
Remercié: 59 fois

Re: Article FB de Jacques Grimault du 22 aout 2014

Message par Jcpo » 23 Août 2014, 10:30

julien a écrit :Il y en a beaucoup qui ne changent jamais d'avis, même parmi les adeptes de LRDP.

Je n'ai pas souvenir d'un Philippe Lheureux piétinant la charte de ce forum. Par conséquent, vouloir remettre quelqu’un en place sous prétexte qu'il ne change pas d'avis sont des méthodes staliniennes que je n'approuverai jamais ! :oops:

Il y en a parmis les amis de Lrdp mais est-ce une raison ? Changer d'avis c'est surtout changer de méthode. Lrdp prône l'absence de tout dogmatisme alors :
Pourquoi une serrure ? Pourquoi de l'eau ? Pourquoi tout ça ? Bein parce que l'architecture permet ces calculs ? Mais qu'est ce que ça signifie ? N'as-t-on pas la preuve d'une modalité de transmission hermétique chez les bâtisseurs ? Alors quel est le sens de la théorie de Lheureux et quel est le but de l'énigme par rapport à la pensée humaine ?

Voilà les vrais question à se poser et dont Lheureux s'est constamment détourné.

En d'autres termes la pyramide de gizeh a-elle une fonction de divulgation d'une 4 ème pièce et si oui quel en est le sens ? Lheureux a peut-être mit le doigt sur quelque chose de significatif mais s'est enfermé dans un sens contraire à la méthodologie de transmission des bâtisseurs à savoir divulguer au lieu de dire sans dire, monter sans monter, cacher sans cacher: signifier !
Image
La critique est aisée mais l'art est difficile.
"Dieus ne samble pas a l'enfant qui s'apaie pour un baubel."
Avatar de l’utilisateur
Jcpo
 
Message(s) : 1220
Inscription : 19 Mars 2013, 23:05
Localisation : 69
A remercié: 524 fois
Remercié: 416 fois

Re: Article FB de Jacques Grimault du 22 aout 2014

Message par Jcpo » 23 Août 2014, 10:56

Et en rien ce ne sont des méthodes staliniennes que de laisser l'inutile à sa place et de ne conserver que l'utile. Lheureux est libre de s'exprimer - pas sur le forum lrdp - ou est le problème ? Le jour où il aura décider d'avoir une attitude non dogmatique alors il pourra à nouveau venir ici et discuter, conjecturer à propos de gizeh. Il a été expédié comme le sont les trolls. Ces destructeurs de débats constructifs n'ont pas leur place ici.
Image
La critique est aisée mais l'art est difficile.
"Dieus ne samble pas a l'enfant qui s'apaie pour un baubel."
Avatar de l’utilisateur
Jcpo
 
Message(s) : 1220
Inscription : 19 Mars 2013, 23:05
Localisation : 69
A remercié: 524 fois
Remercié: 416 fois

Re: Article FB de Jacques Grimault du 22 aout 2014

Message par albator » 23 Août 2014, 11:42

c'est sûr que son air suffisant est ecoeurant... et que l'ouverture au dialogue n'est pas son fort. Encore qu'il a pris soin, de traiter chaqune ou presque des problématiques techniques qui lui ont été soumises.
Du reste, vous balayez sa théorie car elle ne répond pas du tout à votre théorie de la transmission hermétique, ni aux autres croyances ou récits passés - qui sont peut être justes.
Pourtant, elle ne la contre dit pas. D'autre part, LRDP level 1 n'est qu'une introduction à ces notions, et le lecteur qui n'aura pas été bcp plus loin ne pourra pas avoir votre regard éclairé, avec cette grille de lecture (décryptage des symboles hermétiques). Encore une fois, sans LRDP level 2, pas de preuves officielles (copyright LRDP j'entends) d'écarter une théorie validée par les faits à 80%. En effet, il ne manque pas grand chose au puzzle pour valider dans la totalité la théorie, et à mon sens, c'est plus palpable, que les notions hermétiques, si farouchement gardées.

Bref, qu'il y a ait 40 pages de commentaires sur son sujet peut être imposant, mais au moins, cela ne sortait pas du topic créé.
In fine, c'est bien au modo de juger si l’attitude décalée (et amusante tellement il est convaincu de son génie) de PL mérite ou non une interdiction au forum. Bon, il est évident qu'une interdiction provisoire ne l'aurait pas changé !

Wait & see.
Ne pensez pas qu'il faille réfléchir pour être heureux.
albator
 
Message(s) : 562
Inscription : 05 Avril 2013, 23:35
A remercié: 260 fois
Remercié: 127 fois

Re: Article FB de Jacques Grimault du 22 aout 2014

Message par Jcpo » 23 Août 2014, 15:02

C'est sur qu'il ne manque pas grand chose mais je crains que ce ne soit un cheminement intérieur :
http://4.bp.blogspot.com/-AZsLk9tYqUY/TtFBIlvsymI/AAAAAAABztQ/oMA-7wezAWk/s1600/behaviour+scale-fr.jpg
Image
La critique est aisée mais l'art est difficile.
"Dieus ne samble pas a l'enfant qui s'apaie pour un baubel."
Avatar de l’utilisateur
Jcpo
 
Message(s) : 1220
Inscription : 19 Mars 2013, 23:05
Localisation : 69
A remercié: 524 fois
Remercié: 416 fois

Re: Article FB de Jacques Grimault du 22 aout 2014

Message par remich » 27 Août 2014, 12:17

albator a écrit :Intéressant d'avoir l'avis de JG sur ce point, en revanche, mis à part l'argument d'autorité lié à sa personne, je ne vois pas d'éléments permettant définitivement d'enterrer la théorie de P.L.

...



Je suis bien d'accord. J'étais curieux au début du texte d'apprendre les arguments si flagrants "démontant" la théorie de la serrure hydraulique, j'étais plutôt déçu après lecture ...
Et puis l'argument d'autorité lié à sa personne n'apporte pas grand chose, le but de LRDP (tel que je l'ai compris) c'est quand même de réfléchir par soi-même, pas de gober ce qu'on nous dit juste parce que c'est untel qui nous l'a dit. Et puis tout le monde peut se tromper, et "tout le monde" ça veut dire "tout le monde", pas "tout le monde sauf untel", ça ma paraît évident, mais ça peut être utile de le rappeler pour certains.

albator a écrit :Bref, j'attends l'opus 2 pour en savoir plus, et orienter donc éventuellement mon choix quand à la validation de la théorie de M. Lheureux, au moins dans ses grandes lignes.


J'attends de voir l'opus 2 moi aussi ...
Avatar de l’utilisateur
remich
 
Message(s) : 102
Inscription : 12 Février 2014, 14:57
A remercié: 67 fois
Remercié: 46 fois

Re: Article FB de Jacques Grimault du 22 aout 2014

Message par eleaforever » 13 Septembre 2014, 10:21

Bonjour,

J'avais découvert la théorie de M LHEUREUX par le biais de ce forum puis avec ses vidéos sur youtube et dernièrement dans la revue TOPSECRET. Je trouvais que ça se tenait. D'autant que tant qu'on n'aura pas fait de sondage on ne pourra pas attester qu'il n'existe pas de pièce secrete...

Mais j'ai effectivement aussi déploré la manière particulièrement agressive dont il défendait sa thèse sur les forums, et ici en particulier. A vous en faire vous désintéresser de son sujet. Mais bref, quand on est convaincu d'avoir raison et de détenir la vérité, on n'admet rarement qu'on puisse la critiquer.

Soit.

Et puis je suis tombée par hasard cet été sur France 5 sur un épisode de la série documentaire "Les Mystères du Passé" dans laquelle "l’ingénieur Steve Burrows et son équipe de chercheurs du Centre de technologies spatiales avancées de l’Université de l’Arkansas utilisent des scanners laser dernière génération pour étudier comment les monuments antiques les plus connus (Colisée, Petra etc...) ont été construit."

Cet épisode voulait percer à jour les techniques secrètes des battisseurs de plusieurs pyramides (la pyramide à degrés, le complexe de Meidoum, la pyramide rhomboidale et pour finir celle de Khéops).

Mon propos n'est pas de dire si cette série est bien ou pas, si les méthodes sont bien scientifiques etc... , mais j'ai juste fait le lien en regardant cet épisode avec la théorie de M. LHEUREUX.

A la fin de l'épisode, l'équipe s'attaque au scan de la Grande Pyramide mais uniquement sur des zones précises (hélas) dont la Chambre du Roi.

Le principe c'est qu'une fois le scan réalisé, l'équipe modélise sous forme de nuage de points qui donne un rendu 3D de la zone étudiée.

Et là grosse déception: Point de mécanisme apparent ou de conduit inconnu partant de la Chambre du Roi. Encore moins de pièce secrète....

Je vous met les copies écran des modélisations (dont une vue de dessus) qui illustrent le rendu du scan.

Ou alors pas de chance, ils ont scanné à coté (...) ou bien M. LHEUREUX va pouvoir trouver d'autres centres d'occupation.

ImageImageImageImageImageImageImageImageImage
eleaforever
 
Message(s) : 44
Inscription : 27 Mars 2013, 23:31
A remercié: 0 fois
Remercié: 7 fois

Suivant

Retour vers Historique des articles et discussions de notre page Facebook



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité