Le Nombre Il du Monde

Langues anciennes, idéogrammes, hiéroglyphes, anaglyphes, cabale...

Re: Le Nombre Il du Monde

Message par Cartaphilus » 11 Juillet 2013, 16:06

Bonjour Yvoune, bonjour à tous,
Bien sur qu'avec un peu de persévérance et en mettant notre énergie en commun on va finir par découvrir des trésors.
Je piste toujours 2 lièvres. La raison de cette ceinture de Moai autour de l'île, ce qui me fait penser à une ceinture céleste
ou bien à une constellation en forme de delta lumineux :?:
La deuxième piste: le chandelier de Paracas est orienté nord. Est ce qu'il indique le nord géomagnétique de l'équateur penché ?
Perso, j'aurais bien aimé qu'il soit orienté sud ouest en direction de Pâques. Mais je pense qu'on va trouver encore mieux que ça.
On se rapproche de la ceinture de feu qui borde le Pacifique, j'vous l'avais dit que ça allait chauffer.
Bonne continuation à tous
C.
La courbe est le chemin le plus agréable pour aller d'un point à un autre
Cartaphilus
 
Message(s) : 50
Inscription : 01 Juillet 2013, 22:00
A remercié: 13 fois
Remercié: 16 fois

Re: Le Nombre Il du Monde

Message par Cartaphilus » 11 Juillet 2013, 16:22

Merci Yvoune pour les photos de Moai, j'aime bien la dernière de ton post, celle de dos avec une ceinture à trois liens
et ces deux symboles.
Ça doit parler tout ça.
@+
C.
La courbe est le chemin le plus agréable pour aller d'un point à un autre
Cartaphilus
 
Message(s) : 50
Inscription : 01 Juillet 2013, 22:00
A remercié: 13 fois
Remercié: 16 fois

Re: Le Nombre Il du Monde

Message par Cartaphilus » 12 Juillet 2013, 16:45

Bonjour à tous,

Je poursuis mon cheminement, qui n’est pas celui des pistes de Nazca.
J’essaye de mettre en relation « l’objet » île de Pâques et ses trois volcans avec un « objet » céleste, genre constellation. Il y a bien une constellation du Triangle, visible en ce moment depuis Pâques, en fin de journée et plein sud. Un triangle effectivement. Mais ce n’est pas satisfaisant. Les angles de cette constellation ne correspondent pas à ceux de Pâques. Alors qu’en regard, la corrélation entre les pyramides de Gizeh et le baudrier d’Orion ne laisse pas de place à l’approximation .
J’ai exploré également l’aspect ceinture, visible sur des Moai et la ceinture faire faite par eux autour de l’île. Voila une belle histoire :
La légende de Kororupe le Dieu oiseau :
Kororupe est l’un des Dieux les plus anciens du monde maohi. Les anciens polynésiens le considéraient comme un très grand Dieu. Il est le maître absolu du monde des EAUX. Ce Dieu a un corps d’homme et une tête d’oiseau. Les pascuans ont gravé son image sur les pierres de leur île. Ils l’appellent MAKEMAKE.
Kororupe est un nom qui signifie « l’oiseau qui appelle le bruit de la mer ».
On voit souvent sur le dos des Moai ou sous forme de pétroglyphes cet oiseau qui symbolise Makemake.
Cherchant autour des ceintures (astronomiques bien sur) je tombe sur une récente découverte.
La ceinture de Kuiper qui s’étend au de la de l’orbite Neptunienne (Dieu des Océans) est composé de centaines de petits corps et de quelques planètes naines. Là, je commence à me dire que je suis sur la bonne piste.
Deux de ces planètes se nomment Makemake et Haumea. Là, à coup sur on a un truc très intéressant. Il faut savoir que ces noms ont été choisis parce que cette création vient de l’observatoire du Mauna Kea à Hawaii. Ah bon.
Makemake est le Dieu le plus important pour les Pascuans. Créateur de l’Univers, mais surtout créateur de l’homme. Haumea est plus une sorcière, une magicienne, en même temps déesse de la fertilité. Devant le nombre de Moai habitant l’île de Pâques, je me dis que c’est très cohérent.
Mais quoi de plus, des mises en relation de choses qui ne font pas avancer d’un pouce. Pas de vibration particulière, pas de réponse aux questions sur les symboles que portent les statues, du pourquoi de leur présence en grand nombre, du pourquoi de statues sans jambes et de ces faciès identiques ; pas plus pour une éventuelle relation au cosmique.
La piste vers Paracas est peut être plus intéressante.
Ce sera avec plaisir que je lirais vos commentaires, si vous en avez.
Cordialement
C.
La courbe est le chemin le plus agréable pour aller d'un point à un autre
Cartaphilus
 
Message(s) : 50
Inscription : 01 Juillet 2013, 22:00
A remercié: 13 fois
Remercié: 16 fois

Re: Le Nombre Il du Monde

Message par Cartaphilus » 13 Juillet 2013, 15:43

Re bonjour,

comme dit précédemment j'ai le cerf-volant, ce qui fait que je passe à côté d'évidence.
Je profite pour saluer à nouveau le travail de Mydill et sa découverte des angles de l'île de Pâques.
On est en présence d'un triangle. La distance Pâques Gizeh est 10000 Phi.
On est dans un mode pensée philosophique avec Phi. Il faut donc voir les choses à la manière des
Philosophes de la Nature.
Un triangle isocèle, symbole de l'élément Feu bien sur, avec à ses angles un volcan pour confirmer ça.
Les angles de 36 et 108°le ramènent au nombre d' Or. C'est dans un tel triangle que s'inscrit l' Etoile
Flamboyante. Ça chauffe vraiment
En plus, en terme de situation géographique l'île est perdue au milieu de l'océan, de l' Eau
Eau et Feu. Triangle pointe en bas et triangle pointe en haut. Union des contraires, pour le miracle d'une
seule chose. Tant que l'homme est le jeu des contraires, il ne peut avoir aucun sens du cercle qui symbolise
unité et perfection.
@+
C.
La courbe est le chemin le plus agréable pour aller d'un point à un autre
Cartaphilus
 
Message(s) : 50
Inscription : 01 Juillet 2013, 22:00
A remercié: 13 fois
Remercié: 16 fois

Re: Le Nombre Il du Monde

Message par Cartaphilus » 15 Juillet 2013, 19:06

Image

Bonjour à tous,
je reposte ici l'image de cette statue pour poursuivre notre jeu de piste.
Cordialement
C.
La courbe est le chemin le plus agréable pour aller d'un point à un autre
Cartaphilus
 
Message(s) : 50
Inscription : 01 Juillet 2013, 22:00
A remercié: 13 fois
Remercié: 16 fois

Re: Le Nombre Il du Monde

Message par Jcpo » 15 Janvier 2014, 13:02

Yop je regardais l'épisode 3 du voyage alchimique de Patrick B. et il y dit que l'omphalos (grec) désigne 'le nombril du monde' et que ceci désigne en fait la quintessence qui nait des 4 éléments et qui serait en fait la pierre philosophale... ;)

Selon la cosmogonie de la religion grecque antique, Zeus aurait lâché deux aigles des points extrêmes oriental et occidental du monde. Au point où ils se rencontrèrent, Zeus aurait laissé tomber l’omphalos,
marquant ainsi le centre, le « nombril du monde ».
Cette légende a été interprétée par les astronomes comme faisant peut-être référence à la chute d’une météorite de forme conique, devenue « pierre sacrée » et présentée enveloppée d’un tissu, comme le montre la copie romaine présentée dans le Musée de Delphes. L’original disparu était en outre surmonté de deux aigles en or. Selon la légende, l’omphalos serait une pierre substituée à Zeus nouveau-né, et avalée par Cronos. Elle symbolise ainsi la naissance de Zeus et sa puissance. Si la pierre était enveloppée d’un tissage, c’est parce que dans la théogonie grecque, Cronos, ayant appris qu’un jour l’un de ses fils le détrônerait, exigea de sa femme Rhéa qu’elle lui livre chaque nouveau né, qu’il engloutissait aussitôt. Elle réussit à éviter ce sort à son sixième enfant en lui substituant une pierre enveloppée d’un linge. Plus tard, devenu adulte, Zeus, aidé de sa grand-mère Gaïa, força son père à dégorger la pierre et les enfants précédemment avalés, qui devinrent les dieux de l’Olympe.

Plusieurs omphalos furent érigés durant l'antiquité à travers le bassin méditerranéen mais le plus célèbre est celui de l’oracle de Delphes, directement placé dans l’adyton du temple oraculaire d’Apollon. La tradition situait sous l’omphalos la tombe du Python vaincu par Apollon.


Alphonse Pinart, influencé par le mythe grec de l’omphalos, a, dans son Voyage à l'Île de Pâques paru en 1877, interprété le lieu-dit Te pito o te henua ("le nombril de la terre") comme « nom de l’île », et en a conclu que les habitants croyaient vivre au centre du monde alors qu’en fait ce toponyme désignait, selon la tradition orale des Rapa-Nui, le lieu central, « neutre », où se tenaient les palabres entre clans ; l’île elle-même était alors appelée Haumaka ou plus exactement Te kainga a Hau Maka (le bout de terre de Hau Maka, également connu comme Hau Mata, Hao Matuha ou Hotu Matu'a
Image
La critique est aisée mais l'art est difficile.
"Dieus ne samble pas a l'enfant qui s'apaie pour un baubel."
Avatar de l’utilisateur
Jcpo
 
Message(s) : 1220
Inscription : 19 Mars 2013, 23:05
Localisation : 69
A remercié: 524 fois
Remercié: 416 fois

Re: Le Nombre Il du Monde

Message par thierry632 » 15 Janvier 2014, 18:49

Bonsoir,
Langue des oiseaux, quand tu nous tiens, la folie, illumination du dit simple d'esprit, n'est pas loin ...
Il est bedeau le dévot sans SS. ( En hommage à Messieurs Guy Bedos et Raymond Devos )
http://www.ina.fr/video/I00008509
Avatar de l’utilisateur
thierry632
 
Message(s) : 469
Inscription : 19 Mars 2013, 19:14
A remercié: 42 fois
Remercié: 127 fois

Re: Le Nombre Il du Monde

Message par Chris B » 16 Janvier 2014, 02:15

Cartaphilus a écrit :... Un triangle isocèle, symbole de l'élément Feu bien sur, avec à ses angles un volcan pour confirmer ça...


un autre parallèle : les nombreux ovnis de forme triangulaire et portant trois lumières aperçus en de nombreux points de la planète !
"Donne et tu recevras, cherche et tu trouveras !"
Avatar de l’utilisateur
Chris B
 
Message(s) : 1094
Inscription : 04 Mars 2013, 14:11
A remercié: 592 fois
Remercié: 487 fois

Re: Le Nombre Il du Monde

Message par atanor » 15 Février 2014, 21:06

"Rapa Nui" => rappe à nuit
une rappe (fût-elle à fromage) nous permettrait-elle de découvrir la lumière qui se cache derrière la nuit?

je me dit qu'il va falloir creuser ça ...

Atanor

La perfection ne s’atteint pas quand il n'y a plus rien à ajouter mais quand il n'y a plus rien à enlever!
La perfection ne s'atteint pas quand il n'y a plus rien à rajouter mais quand il n'y a plus rien à enlever!
atanor
 
Message(s) : 4
Inscription : 15 Février 2014, 17:07
A remercié: 0 fois
Remercié: 0 fois

Re: Le Nombre Il du Monde

Message par curtis » 16 Février 2014, 00:39

Bonjour,

Quand il est question de nombril du monde il est peut-être question du tellurisme en rapport à fleur de sol (ou de sel) avec le cosmos. Les lignes de sel étaient les méridiens originaux marquant ces endroits particuliers de hiérogamie cosmo-tellurique, où se sont érigés les principaux sites sacrées. Ces méridiens, renommés lignes d'or par Sylvain Tristan, étaient souvent lisibles dans la nature et sa géographie. Nous retrouvons une trace du méridien 0 avec le Jourdain coulant en Jordanie et Palestine.

Le "nombril du monde" Rapanui est sans doute un des nombrils du monde, et il est d'autant plus intéressant qu'il est un nombril qui nous relie à l'antique sagesse de Mû, le continent englouti dont l'île de Pâques représente la dernière terre émergée (avec les îles polynésiennes et peut-être la Nouvelle-Zélande).

Image

En tout cas le nombril est au centre des 4 éléments, il représente la marque de Lucifère ("porteuse de Lumière"), c'est à dire de la matière portant le feu depuis l'intérieur. Feu ressortant de manière physique et "colérique" via les volcans. Le feu est au centre, au milieu. C'est aussi ce que nous dit le mot "Pyramide" : Pyr (grec "pur" = feu) + a + mid(dle). Le feu au milieu, coulant comme la sève d'un arbre cosmique, de la base au sommet d'une kundalini scintillante. la pyramide est une représentation de l'homme en relation avec le Ciel et la Terre. La Terre étant figurée par le carré et ses 4 angles élémentaires. Le Ciel, cosmos, trouvant un point de jonction avec le pyramidion au sommet, la Vénus brillante comme un Phénix ("Feu" + Nyx (nuit en grec)) renaissant de ses cendres. La pyramide est une montagne, un volcan, un ventre, antre de l'âtre. Elle est un instrument de contact entre le Ciel et la Terre afin de faire naître un Enfant de lumière Christique, un Horus transcendant la limite (Horos) et réintégrant le 4 dans la trinité du Un. Il est le centre du triangle, la conscience de l'unité qui voit tout avec le coeur. Le 3 observe le jeu du 1 masculin et du 2 femelle tout en étant son résultat : c'est le centre de l'Oeuf Ourobouros. C'est peut-être lui le nombre Il du monde. Il est un autre nom pour El et ses ailes. Serpent ailé volant au-dessus des nuages du monde, symbole d'un mariage entre le cosmique (les ailes) et le tellurique (le serpent rampant). Il est dedans et en dehors en tant que matière philosophale (qui aime la Sagesse). En somme le "nombril du monde" est un endroit privilégié pour une rencontre Terre-Ciel car le "feu de la Terre" n'est pas loin de la surface. Il est la marque de l'enfantement et du lien avec la Mère (salée).
Le Temps ensemence l'Espace et l'Espace nourrit le Temps.
curtis
 
Message(s) : 3
Inscription : 15 Février 2014, 16:33
A remercié: 0 fois
Remercié: 2 fois

PrécédentSuivant

Retour vers Linguistique



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité