LA VRAIE LANGUE CELTIQUE ET Le Cromleck de Rennes-les-Bains

Langues anciennes, idéogrammes, hiéroglyphes, anaglyphes, cabale...

Re: LA VRAIE LANGUE CELTIQUE ET Le Cromleck de Rennes-les-Ba

Message par patrice » 13 Mars 2015, 00:50

Je comprends votre insistance sur le Prado. Néanmoins, je ne reconnais pas les lieux de base sur les tableaux. Dire par exemple que la montagne du Téniers est le Bugarach vu de Rennes, me semble tres aventureux. Combien de gens sont surs de voir ci ou ça sur Le Poussin par exemple. Sans etre non plus convaincants selon moi.
Mais peut etre pouvez vous coopérer , Gazette et Jo R, puisque vous croyez en cette version?

Pour ceux qui ne connaitraient pas , voici la lettre de Fouquet à son frere. Pour moi, elle ne parle pas d'un simple trésor. Elle est beaucoup plus énigmatique que cela. Et on peut vraiment se demander de quoi ils parlent si on analyse bien les termes employés.je ne suis pas forcément d'accord avec les commentaires à la suite de cette lettre mais la voici, dans tout son mystere:
http://www.rennes-le-chateau.org/pdf/ni ... et-rlc.pdf
Mp pour vous, Gazette.
patrice
 
Message(s) : 216
Inscription : 17 Avril 2013, 20:12
A remercié: 27 fois
Remercié: 66 fois

Re: LA VRAIE LANGUE CELTIQUE ET Le Cromleck de Rennes-les-Ba

Message par Jo.R » 13 Mars 2015, 04:43

Gazette,

J'avais pensé aussi que Patrice vous prenez pour Franck Daffos. Je m'étais dit qu'il est curieux que vous vous prénommez “ Franck ” comme Daffos justement... Notre courageux toulousain est connu pour ne jamais pratiquer l'anonymat, il est donc ridicule de croire que vous êtes lui. C'est vraiment affligeant de voir comment certaines personnes prêtent à Franck immédiatement des mauvaises intentions. Pour moi le simple fait qu'il dérange et qu'il attise des mauvais sentiments à ce point prouve qu'il dit la vérité ! Il subit exactement ce que subi aussi Jacques Grimault. En tout cas qui que vous soyez nous sommes ravi de votre présence ici, vos éclaircissement sont essentiels dans notre discussion.

Au plaisir de vous lire !
Jo.R
 
Message(s) : 37
Inscription : 31 Janvier 2015, 01:01
A remercié: 4 fois
Remercié: 6 fois

Re: LA VRAIE LANGUE CELTIQUE ET Le Cromleck de Rennes-les-Ba

Message par Jo.R » 13 Mars 2015, 04:56

patrice a écrit :Je comprends votre insistance sur le Prado. Néanmoins, je ne reconnais pas les lieux de base sur les tableaux. Dire par exemple que la montagne du Téniers est le Bugarach vu de Rennes, me semble tres aventureux.

Très aventureux ?

Voici deux images extraite de “ L'Or de Rennes - Quand Poussin et Teniers donnent la clé de Rennes-le-Château ” écrit par Franck Daffos et Didier Hericart de Thury faisant la comparaison et la superposition du sommet à l'arrière-plan du Teniers avec le Bugarach :

Image

Image

Libre à vous de mettre ou pas des œillères mais vous pouvez pas voir autre chose que ce que tout le monde voit : c'est incontestablement le même paysage au détail près. Le hasard ?

patrice a écrit :Combien de gens sont surs de voir ci ou ça sur Le Poussin par exemple. Sans etre non plus convaincants selon moi.

Pour le Poussin je peux vous faire la même démonstration. La topographie est clairement reconnaissable ; on peut comparer et superposer les paysages de la peinture avec ceux de la réalité pour s'apercevoir que c'est exactement les mêmes. Je ne prendrais pas la peine de le faire ici pour respecter la volonté de Franck Daffos et Didier Hericart de Thury qui ont décider de pas les dévoiler. À chacun de découvrir par soi-même les sommets qui figure sur les Bergers d'Arcadie... Chez les anciens le savoir se transmettait qu'à ceux qui le méritait.

patrice a écrit :voici la lettre de Fouquet à son frere. Pour moi, elle ne parle pas d'un simple trésor

Évidemment puis que parmi ce trésor se trouve des reliques, dont une en particulier qui s'avère être pour la chrétienté la plus importante de tous les temps. Pour saisir la signification de cette lettre faut de même vous replacez dans son contexte historique : la Renaissance. Une époque où la religion était très présente et où les hommes avaient la foi.
Jo.R
 
Message(s) : 37
Inscription : 31 Janvier 2015, 01:01
A remercié: 4 fois
Remercié: 6 fois

Re: LA VRAIE LANGUE CELTIQUE ET Le Cromleck de Rennes-les-Ba

Message par Jo.R » 13 Mars 2015, 23:19

Je vous recommande toutefois de vous procurez également les deux premiers ouvrages de Franck Daffos “ Le Secret Dérobé ” et “ Le Puzzle Reconstitué ” pour avoir une vue d'ensemble. “ L'Or de Rennes - Quand Poussin et Teniers...” n'est pas très volumineux. Avec Didier il explique l'origine des cryptages (parchemins, tableaux) et leurs décryptages éventuels mais concernant les Bergers d'Arcadie et “ La Vraie Langue Celtique... ” il se tut totalement.

J'ai pu identifier la topographie des Bergers d'Arcadie sans l'indication des auteurs et j'ai prise des photographies à partir des points de vue réels, il ne fait aucun doute que ce sont les mêmes paysages qui sont peint sur le tableau. Mais à lire les révélations de Franck Daffos ce tableau cache au-delà de la géométrie projective une vue à géométrie spatiale à partir du menhir des Peyrolles et une figure géométrique qu'il faut appliquer sur un périmètre permettant de localiser un point précis. C'est une dure tâche. J'espère en tout cas que Jacques Grimault aura le temps de s'y coltiner.

« Ca ne veut pas dire que tout se résoud par ces tableaux selon moi.Cette énigme est si vaste qu'elles nous fait trouver souvent des bornes importantes. mais qui sont des relais qu'il faut relier à d'autres relais. »

Les Bergers d'Arcadie localise relativement un hameau (à ce que j'ai constaté avec la géométrie projective), les Sept Pêchés Capitaux de Teniers (donc “ pas une Tentation ”) amène au lieu exact, et les tableaux complémentaires dans l'église de Rennes-les-Bains peint par Henri Gasc (Piéta/Crucifixion) illustre l'entrée précise. Ces œuvres faisaient parti bien entendu des premiers cryptages mis en place. Au 19e siècle Gasc, Boudet et Jourde en ont concoctés d'autres avec les décorations, les parchemins, les dalles, sans oublier “ La Vraie Langue Celtique... ”.
Jo.R
 
Message(s) : 37
Inscription : 31 Janvier 2015, 01:01
A remercié: 4 fois
Remercié: 6 fois

Re: LA VRAIE LANGUE CELTIQUE ET Le Cromleck de Rennes-les-Ba

Message par giamilos » 14 Mars 2015, 17:05

Personnellement, j'ai quand même un peu de mal à imaginer que Béranger Sauniére, soit étranger à cette histoire de dépot, beaucoup d'éléments comme l'affaire Gélis, sa maquette testament, son domaine, laissent à penser qu'il était au courant de certaines choses ??
giamilos
 
Message(s) : 123
Inscription : 24 Mars 2013, 17:40
A remercié: 161 fois
Remercié: 49 fois

Re: LA VRAIE LANGUE CELTIQUE ET Le Cromleck de Rennes-les-Ba

Message par Jo.R » 15 Mars 2015, 07:33

giamilos a écrit :Personnellement, j'ai quand même un peu de mal à imaginer que Béranger Sauniére, soit étranger à cette histoire de dépot, beaucoup d'éléments comme l'affaire Gélis, sa maquette testament, son domaine, laissent à penser qu'il était au courant de certaines choses ??

Il y avait eu une altercation entre les co-propriétaires privés de Notre-Dame de Marceille (où avait été déposée une part du trésor) qui a obligé l'abbé Boudet à révéler à son évêque de Carcassonne, Mgr Billard, le secret du sanctuaire. Ce dernier suite à des arrangements a réussi à racheter l'édifice en son propre nom et a ensuite exploité le trésor s'y trouvant, après avoir « embauché » comme commissionnaire et homme à tout faire (mais sans rien lui révéler du secret) Bérenger Saunière… Du fait qu'il était souvent en vadrouille on sait que l'abbé Saunière demandé à l'abbé Gélis de rechercher ces mandats cash à la Poste de Couiza. L'abbé Gélis avec la mentalité d'usurier qu'on lui connait a certainement fini par le faire chanter ; un soir Bérenger à dû lui rendre visite avec son frère Alfred et ce dernier l'a probablement assassiné d'un coup de rage. Alfred Saunière était un homme alcoolique en proie à des violences, nous avons des dossiers sur lui.

Le domaine de Saunière a fait parti d'un plan d'ensemble imaginé et financé par l'abbé Boudet avec Jean Jourde pour matérialiser à l'échelle 1 le lieu où est entreposé le trésor (qui est aussi sur une colline). De même les décorations de l'église sont l'illustration de “ La Vraie Langue Celtique... ”.

La maquette présentée par André Douzet n'a sûrement rien avoir dans cette affaire, d'autant plus qu'elle trace le secteur de Opoul-Perillos dans les Pyrénées-Orientales, relativement loin de Rennes-le-Château. Nous avons aucune preuve que Saunière est allé là-bas et qu'il a commandé cette maquette. Certaines personnes ont prétendue que la maquette était une invention-création de Douzet.
Jo.R
 
Message(s) : 37
Inscription : 31 Janvier 2015, 01:01
A remercié: 4 fois
Remercié: 6 fois

Re: LA VRAIE LANGUE CELTIQUE ET Le Cromleck de Rennes-les-Ba

Message par patrice » 16 Mars 2015, 01:33

Jo R a dit : "Libre à vous de mettre ou pas des œillères mais vous pouvez pas voir autre chose que ce que tout le monde voit : c'est incontestablement le même paysage au détail près. Le hasard ?"

Je te remercie pour les oeilleres...Mais enleve donc ce liseret blanc de la page que tu as mis plus haut et qui est censé suivre les contours de la photo et du tableau. Tout devient beaucoup plus incertain. A gauche de Bugarach, il est déjà évident que ça ne correspond pas et que les pentes sont différentes. A droite de la montagne, le liseret blanc qui définit les contours ur le tableau me semble etre mis de façon arbitraire pour épouser la réalité. J'en parlais hier avec un ami tres motivé dans la recherche et qui a le livre avec les photos et les tableaux. Il reste tres dubitatif, autant sur le Poussin que le téniers. Il ne nie pas mais donne un pourcentage de chances assez moyen qu'il y ait correspondance.Il a le meme avis que moi.Tu as parait il des photos personnelles probantes. Montre nous les et on verra. Je tiens à préciser ceci: seule la vérité m'intéresse. et je suis pret à dire bravo à JoR, F Daffos et son compere si j'arrive à etre convaincu. Pour l'instant ce n'est pas le cas. C'est bien dommage car ça me plairait bien que les tableaux correspondent Toutefois, si je remets le lien vers le tableau et l'agrandissement de la zone Bugarach (sans liseret blanc), je ne dis pas que c'est faux mais incertain au minimum:
http://www.rennes-le-chateau-archive.co ... .php?t=639
Bilan: à voir donc. En dernier lieu, meme si la these de F Daffos était vraie , le lieu trouvé n'est pas forcément la clef finale; Et le pech d'en Couty ne pourrait etre qu'un relais à croiser avec d'autres codages. C'est habituel dans cette énigme. On décode un truc qui nous amene sur un lieu. On croit que ce lieu est la solution...et on découvre que non. Il se pourrait bien qu'il faille décoder tout(l'église, le domaine, le livre de Boudet etc etc ) et faire la synthese pour avoir la solution...
Pour la lettre maintenant,Fouquet parle de choses si fort à rechercher etc. On dirait que Poussin est en fait dans une dynamique autour d'éléments qui pourraient mener je ne sais ou.Je ne suis pas sur du tout qu'il parle de reliques. On dirait qu'il parle de choses qui sortent de l'ordinaire, qui chamboulent nos visions à certains niveaux. Ca peut etre ce que tu dis. Mais là encore, je trouve cela bien incertain et je verrais bien quelque chose d'inattendu.

Tu dis encore:"Du fait qu'il était souvent en vadrouille on sait que l'abbé Saunière demandé à l'abbé Gélis de rechercher ces mandats cash à la Poste de Couiza. L'abbé Gélis avec la mentalité d'usurier qu'on lui connait a certainement fini par le faire chanter ; un soir Bérenger à dû lui rendre visite avec son frère Alfred et ce dernier l'a probablement assassiné d'un coup de rage. Alfred Saunière était un homme alcoolique en proie à des violences, nous avons des dossiers sur lui."

Voilà une enquete policiere encore bien incertaine. Et ces accusations sont graves. Gélis allait quitter Coustaussa puisqu'il prenait sa retraite...Quelqu'un ne voulait pas qu'il parte ou avait des comptes à régler avant qu'il parte.

La piste Marie Madeleine: elle ne t'intéresse pas...Depuis longtemps , je travaille sur la géométrie des déplacements des saints. On y trouve des choses croustillantes. Des géométries sacrées tres intéressantes; dan Brown n'ignore rien de cela et je conseille à tous de bosser sur les lieux qu'il cite et leur lien géométrique... Ceux qui croient qu'il ne fait que du commerce pourraient etre étonnés...Crillon le brave parle d'un livre fort intéressant sur la géométrie sacrée de la Provence, entre autre par rapport à la Ste Baume
C'est peut etre la derniere fois que je te réponds , JoR. Tu es tellement convaincu que le débat est peut etre inutile. La différence entre toi , F Daffos et moi c'est que moi je vois des hypotheses plus ou moins aléatoires là ou vous avez des certitudes...J'en reste quant à moi au stade des hypotheses sur ces théories...
patrice
 
Message(s) : 216
Inscription : 17 Avril 2013, 20:12
A remercié: 27 fois
Remercié: 66 fois

Re: LA VRAIE LANGUE CELTIQUE ET Le Cromleck de Rennes-les-Ba

Message par Jo.R » 17 Mars 2015, 05:34

patrice a écrit :Jo R a dit : "Libre à vous de mettre ou pas des œillères mais vous pouvez pas voir autre chose que ce que tout le monde voit : c'est incontestablement le même paysage au détail près. Le hasard ?"

Je te remercie pour les oeilleres...Mais enleve donc ce liseret blanc de la page que tu as mis plus haut et qui est censé suivre les contours de la photo et du tableau. Tout devient beaucoup plus incertain. A gauche de Bugarach, il est déjà évident que ça ne correspond pas et que les pentes sont différentes. A droite de la montagne, le liseret blanc qui définit les contours ur le tableau me semble etre mis de façon arbitraire pour épouser la réalité. J'en parlais hier avec un ami tres motivé dans la recherche et qui a le livre avec les photos et les tableaux. Il reste tres dubitatif, autant sur le Poussin que le téniers. Il ne nie pas mais donne un pourcentage de chances assez moyen qu'il y ait correspondance.Il a le meme avis que moi.

Décidément vous n'avez pas du tout une mentalité d'hermétiste, vous avez une mentalité de sceptique du CNRS... Ce n'est pas moi qui a tracé ce liséré blanc ! Ces photos sont sans modifications extraites du livre. Votre ami qui le possède aurait pu vous le dire... apparemment lui aussi possédait des œillères. Contrairement à ce que vous affirmez, à gauche comme à droite, le liséré trace fidèlement les pentes de la montagne du tableau, il est pas du tout tracé de façon arbitraire et cela N'IMPORTE QUI peut le constater sans être « un chercheur motivé ». En réalité ça s'arrête pas à la montagne : le paysage en contre-bas et derrière le sommet est également similaire et existentiel, en plus de la plaine avec la bergerie qu'il faut reconnaître... et vous-même et votre ami affirmez que c'est un pourcentage « assez moyen » ? À ce niveau de précision et de détails ce n'est plus une coïncidence, c'est une certitude.

patrice a écrit :Tu as parait il des photos personnelles probantes. Montre nous les et on verra. Je tiens à préciser ceci: seule la vérité m'intéresse.

Pour le Poussin il y a la même certitude que pour le Teniers... Franck Daffos et Didier Hericart de Thury n'ont pas fait la démonstration alors pour respecter leur attitude j'ai pris la décision de pas en faire une. Cela dit vous n'avez pas tout saisi du Teniers et vous savez à peine un quart du cryptage ; chez les anciens le savoir se transmettait qu'à ceux qui le méritait (cf. Jacques Grimault : https://youtu.be/c4YpOox_6uo).

patrice a écrit : Bilan: à voir donc. En dernier lieu, meme si la these de F Daffos était vraie , le lieu trouvé n'est pas forcément la clef finale; Et le pech d'en Couty ne pourrait etre qu'un relais à croiser avec d'autres codages. C'est habituel dans cette énigme. On décode un truc qui nous amene sur un lieu. On croit que ce lieu est la solution...et on découvre que non. Il se pourrait bien qu'il faille décoder tout(l'église, le domaine, le livre de Boudet etc etc ) et faire la synthese pour avoir la solution...

Le tableau nous décrit entre autre ce qu'on va découvrir : http://www.rennes-le-chateau-archive.co ... egards.jpg

Cela vous rappelle rien ? La sentence du Grand Parchemin : « ...j'achève ce deamon gardien à midi... » et qui plus est avec un « coutil » (du latin cultellus : « petit couteau »), le Bugarach se situe également pile sur l'axe du Méridien de Paris, à l'heure précise de midi le soleil est dans sa direction. Le personnage “ clé ” du tableau est le diable gardant un trésor.

Par ailleurs je vais vous fournir une information que Franck Daffos n'a pas révéler (ou qu'il ignore peut-être).

La physionomie du diable dans l'église de Rennes-le-Château est pas celle d'Asmodée mais celle d'Eurynome :

Image

Comme interpréter cela ? Avec la cabale phonétique française :

Eurynome = Ce qui nomme l'heure

Qu'est-ce qui nomme l'heure ? Une horloge ! La Tour Magdala aurait due se nommer à l'origine la Tour de l'Horloge. Elle possède d'ailleurs 12 créneaux. Nous devons comprendre :

Horloge = là où l'or loge.

Ainsi on peint et on signifie bien qu'en ce lieu se trouve un dépôt aurifère. Comme je l'ai écrit précédemment le domaine de Saunière est la matérialisation à l'échelle 1 de l'endroit où se situe le trésor et la Tour figure le lieu de la cache comme l'explique Franck Daffos (à partir de 04:00 : http://dai.ly/x8vkmc).

Au-dessus d'Eurynome est inscrit : « PAR CE SIGNE TU LE VAINCRAS ». Ce signe de croix se réfère au tableau de la Crucifixion dans l'église de Rennes-les-Bains : la cavité où est implanté la croix illustre l'entrée de la cache... on aperçoit d'ailleurs en arrière plan une tour, un “ minaret ” plus précisément (comprenne qui pourra). Etc.

Ce sont des exemples qui se briquent mutuellement !

patrice a écrit :Tu dis encore:"Du fait qu'il était souvent en vadrouille on sait que l'abbé Saunière demandé à l'abbé Gélis de rechercher ces mandats cash à la Poste de Couiza. L'abbé Gélis avec la mentalité d'usurier qu'on lui connait a certainement fini par le faire chanter ; un soir Bérenger à dû lui rendre visite avec son frère Alfred et ce dernier l'a probablement assassiné d'un coup de rage. Alfred Saunière était un homme alcoolique en proie à des violences, nous avons des dossiers sur lui."

Voilà une enquete policiere encore bien incertaine. Et ces accusations sont graves. Gélis allait quitter Coustaussa puisqu'il prenait sa retraite...Quelqu'un ne voulait pas qu'il parte ou avait des comptes à régler avant qu'il parte.

Si son corps était dans la position du gisant c'est qu'il y avait un prêtre sur place qui lui a donné l'onction et on a retrouvé l'arme du crime en direction de Rennes-le-Château. Faut préciser aussi que l'inscription du papier à cigarette était à l'origine « Vico Angelina » et non pas « Viva Angelina ». C'est le juge d'instruction qui a falsifié les éléments de l'enquête pour qu'elle puise jamais aboutir. Les administrateurs étaient comme par hasard des amis de Mgr Billard. Franck Daffos évoque l'ensemble du sujet dans son livre « Le Puzzle Reconstitué ».

patrice a écrit :Pour la lettre maintenant,Fouquet parle de choses si fort à rechercher etc. On dirait que Poussin est en fait dans une dynamique autour d'éléments qui pourraient mener je ne sais ou.Je ne suis pas sur du tout qu'il parle de reliques. On dirait qu'il parle de choses qui sortent de l'ordinaire, qui chamboulent nos visions à certains niveaux. Ca peut etre ce que tu dis. Mais là encore, je trouve cela bien incertain et je verrais bien quelque chose d'inattendu.

Dans l'histoire de l'humanité je compte au moins deux reliques qui sortent de l'ordinaire... Les dires de la lettre peuvent sans problème se rapporter à une magistrale relique. Faut pas perdre de vue que Louis Fouquet était un abbé, d'ailleurs toute la famille Fouquet faisait partie de la Compagnie du Saint-Sacrement.

patrice a écrit : La piste Marie Madeleine: elle ne t'intéresse pas...Depuis longtemps , je travaille sur la géométrie des déplacements des saints. On y trouve des choses croustillantes. Des géométries sacrées tres intéressantes; dan Brown n'ignore rien de cela et je conseille à tous de bosser sur les lieux qu'il cite et leur lien géométrique... Ceux qui croient qu'il ne fait que du commerce pourraient etre étonnés...Crillon le brave parle d'un livre fort intéressant sur la géométrie sacrée de la Provence, entre autre par rapport à la Ste Baume

Il peut y avoir en effet de la géométrie sacrée intéressante mais ce n'est pas ce sujet qui me désintéresse. C'est le sujet touchant à la présumée descendance de Jésus et Marie-Madeleine, etc. Demandez à l'instigateur Henry Lincoln ce qu'il pense aujourd'hui de cette théorie...

patrice a écrit :C'est peut etre la derniere fois que je te réponds , JoR. Tu es tellement convaincu que le débat est peut etre inutile. La différence entre toi , F Daffos et moi c'est que moi je vois des hypotheses plus ou moins aléatoires là ou vous avez des certitudes...J'en reste quant à moi au stade des hypotheses sur ces théories...

À ce que je vois comme beaucoup vous lisez Franck Daffos qu'à moitié. La preuve : vous parlez « d'hypothèses » et de « théories » là où il y a des faits incontestables ! Je vous remémore que Franck possède les archives de Jean Jourde qui décrit en détail toute l'histoire de cette affaire : l'emplacement du dépôt, sa taille, son inventaire, ses origines, sa redécouverte, son exploitation, la mise en œuvre des cryptages... Vous avez mieux ?

Après cela vous vous demandez pourquoi à la suite de Daffos nous sommes convaincus ?

Ou alors faudrait envisager que cet homme est parfois un mythomane, c'est ça ?

Désolé ! Franck Daffos me paraît être une personne honnête et sincère qui à la tête sur les épaules. À moins que ce soit le lazariste qui soit lui-même un sacré menteur, ce que je doute fortement...
Jo.R
 
Message(s) : 37
Inscription : 31 Janvier 2015, 01:01
A remercié: 4 fois
Remercié: 6 fois

Re: LA VRAIE LANGUE CELTIQUE ET Le Cromleck de Rennes-les-Ba

Message par patrice » 17 Mars 2015, 20:30

Biensur que le liseré est dans le livre, tu n'as pas compris...mais bon passons, plus envie de débattre là dessus , Jor le certain de tout...
Tiens un exemple ou tu prends une hypothese pour une certitude: Il y a des années qu'il existe un débat entre pro Asmodée, pro Eurynome etc etc. Le débat n'est absolument pas tranché ...Ton hypothese reste intéressante mais il est tres difficile d'etre certain.

tu dis: "À ce que je vois comme beaucoup vous lisez Franck Daffos qu'à moitié. La preuve : vous parlez « d'hypothèses » et de « théories » là où il y a des faits incontestables ! Je vous remémore que Franck possède les archives de Jean Jourde qui décrit en détail toute l'histoire de cette affaire : l'emplacement du dépôt, sa taille, son inventaire, ses origines, sa redécouverte, son exploitation, la mise en œuvre des cryptages... Vous avez mieux ?"

Je pense que c'est pour ça qu'il vient avec Jc Bourret, spécialiste des ovnis, dans la région....Interroge toi... Il se pourrait que les choses soient beaucoup plus compliquées que tu ne crois...
patrice
 
Message(s) : 216
Inscription : 17 Avril 2013, 20:12
A remercié: 27 fois
Remercié: 66 fois

Re: LA VRAIE LANGUE CELTIQUE ET Le Cromleck de Rennes-les-Ba

Message par Jo.R » 18 Mars 2015, 02:43

patrice a écrit :Biensur que le liseré est dans le livre, tu n'as pas compris...mais bon passons, plus envie de débattre là dessus , Jor le certain de tout...

Exprimez-vous mieux alors... vous avez bien écrit que c'est moi qui a mis ce liseré blanc.

patrice a écrit :Tiens un exemple ou tu prends une hypothese pour une certitude: Il y a des années qu'il existe un débat entre pro Asmodée, pro Eurynome etc etc. Le débat n'est absolument pas tranché ...Ton hypothese reste intéressante mais il est tres difficile d'etre certain.


Il suffit d'observer la physionomie du diable dans l'église de Rennes-le-Château pour s'apercevoir qu'il représente Eurynome : même position, même trait, etc.

Voici comment est Asmodée :

Image

Il est en forme de serpent et il est surmonté de trois têtes (de taureau, bélier et au centre celle d'un homme couronné à haleine de feu), dotée de différentes pattes d'animaux à griffes... La statue de Rennes-le-Château ne présente pas ses aspects, incontestablement elle peut pas représenter Asmodée.

patrice a écrit :Je pense que c'est pour ça qu'il vient avec Jc Bourret, spécialiste des ovnis, dans la région....Interroge toi... Il se pourrait que les choses soient beaucoup plus compliquées que tu ne crois...

Rien avoir ! Vous pouvez pas répondre grand chose excepté d'attribuer à Franck Daffos un délire. C'est bien vous qui, sur ce forum, avez reproché à Franck d'être un cartésien et de pas croire aux extraterrestres ; vous affirmez maintenant le contraire pour justifier qu'il dirait pas la vérité... Lamentable !
Jo.R
 
Message(s) : 37
Inscription : 31 Janvier 2015, 01:01
A remercié: 4 fois
Remercié: 6 fois

PrécédentSuivant

Retour vers Linguistique



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité