Hommage à Top Secret de J. Grimault (10/03/13)

Hommage à Top Secret de J. Grimault (10/03/13)

Message par Chris B » 12 Mars 2013, 14:04

Article de Jacques GRIMAULT du 10 mars 2013

En hommage à Roch Saüquère,
le courageux éditeur
de Top-secret


Roch Saüquère, tout comme moi, a été et est encore victime des lazzi féroce d’amoindris du bocal, capables des pires mots flétrisseurs pour humilier et casser moralement leurs cibles, mais incapables de sortir de leur fosse (de) sceptique et d’idéologues du pseudo-cartésianisme bancal et attardé… Comme nous nous faisons un plaisir d’encourager les initiatives marginales en matière de savoirs, nous ne pouvions que prendre ce prétexte pour soulever petit à petit le voile d’un fabuleux et grandiose documentaire : La Révélation des Pyramides…
Amis lecteurs encore dubitatifs ou convaincus, raisonnons un peu…

Tout le monde s’accorde à dire et admet que la grande pyramide du plateau de Gizeh, en Egypte, la fameuse pyramide dite – abusivement – de Kheops, a pour dimensions 440 coudées de côté et 280 coudées de hauteur (cf. l’ingénieur anglais J. H. Cole 1925, Le Caire). A partir de ce bref constat, les opinions divergent relativement à la valeur métrologique de ladite coudée, qu’elle soit royale, de Memphis, noire ou autre : les uns lui donnent 0,5235 m – la majorité et J-P Adam – et d’autres des valeurs variables, à quelques centimètres près cependant, ce qui est beaucoup ; en revanche, tous se rejoignent pour affirmer a priori que cet étalon est d’origine empirique, sans démontrer ou étayer tant soit peu leur opinion.
Du fait de la variabilité de ces positionnements ou des valeurs accordées à cette fameuse coudée, les dimensions métriques données à cet édifice géant varient considérablement, à tel point que personne de culture scientifique ne s’aventurerait sérieusement à rechercher des congruences mathématiques dans cet épouvantable fatras… Et pourtant !
Cela a cependant suscité une guerre vénéneuse, qui dure depuis plus de deux siècles, brutalement aggravée en 1859 par l’Anglais John Taylor, un astronome amateur qui n’a jamais posé le pied en Egypte mais qui montre que le demi-périmètre de cette géante, divisé par sa hauteur, est sensiblement égal au nombre Pi, une constante universelle et irrationnelle qui plus est : rien ne va plus ! Les uns refusent absolument (canular !) ; les autres ont l’imagination qui s’enflamme ! Ni nuances ni réflexion… comme d’habitude ! Des Trolls avant la lettre…
En réalité, guerre religieuse des positivistes contre les créationnistes…

La bonne question est cependant celle-ci : Taylor a-t-il raison ou tort ?
Il a absolument raison, et cela se démontre aisément comme suit, même avec une coudée fausse mais consensuellement adoptée de 0,5235 m…

Hauteur = 280 coudées x 0,5235 m = 146,58 m
Côté = 440 coudées x 0,5235 m = 230,34 m
or hauteur moins demi-côté, soit 146,58 m − 115,17 m, font 3,141 décamètres, soit la valeur usuelle précise de Pi… énoncée en décamètres !

Déjà là, ça coince dur pour les réfractaires à LRDP… et à ses auteurs, Patrice Pooyard et Jacques Grimault, que l’on continue de diffamer copieusement (40 pages/semaine en moyenne, et une douzaine de post : ils s’y mettent à près de cent- soixante contre deux, ces Trolls malades !)
On voit qu’une division et une soustraction donnent les mêmes valeurs : Pi en proportion, puis Pi en décamètres !

Pour les matheux :
A-B (Taylor-1859, en proportion) = A/B (Grimault-1969, en décamètres) = deux variétés de Pi, dans deux référentiels différents…
Pas convaincus ?

Alors ajoutons ces mêmes valeurs, soit 146,58 m + 115,17 m = ?
ô, sainte magie des nombres venus au hasard ! Cela donne 2,617 hectomètres, soit la valeur numérique au carré d’une autre proportion dite elle aussi constante universelle et irrationnelle ; le fameux Nombre d’or… dont les propriétés sont uniques dans l’infini des nombres… Cela commence à faire déjà beaucoup de coïncidences pour la combinaison de deux nombres seulement, ne trouvez-vous pas, bandes de Trolls incapables ? Et dans un référentiel métrologique – le mètre – n’existant que 4 500 après ?

Surtout lorsque nous ajoutons – perfidement – les remarques suivantes :
La coudée est précise – selon les valeurs admises – au dixième de millimètre près : zéro mètre ; 52 centimètres ; 3 millimètres ; et 5 dixièmes de millimètres…
Mais zalors ???!!! :

- pourquoi – pour quelles raisons - une telle exigence de précision à cette époque, c’est-à-dire au minimum aux alentours de 27 siècles avant notre ère ?
- quel besoin impératif d’un étalon métrologique d’une telle précision pour dimensionner des bâtiments de cette géante taille (répétez dix fois très vite ces deux dernier mots, les Trolls : vous comprenez ?) ?
- comment réaliser physiquement et techniquement de tels étalons, aussi précis et à une telle époque, et avec quels outils ?

Changeons de point de vue en accentuant la pression non-officielle :
Comment vérifier les affirmations des archéologues et des égyptologues, sachant que :

1/ la grande pyramide a perdu son revêtement d’origine et que
2/ ses dimensions varient en raison de la chaleur due à l’ensoleillement, qui modifie le volume des pierres, ce qui se vérifie facilement puisque tous les dimensionnements proposés donnent les faces est et sud pour plus grandes que les autres… qui sont les faces les plus exposées…
3/ que les dimensions fournies par la chambre haute, toute de granite, nous donnent plusieurs dizaines de foi raison ?

Mais revenons à plus sérieux : si l’on donne à la coudée une valeur métrologique de 0,5236 m, soit 1/10ème de millimètre de plus – perdu du fait de l’érosion des coudées et des bâtiments, ce que l’on aurait du supposer a minima –, c’est-à-dire d’un millième en valeur, les résultats nous explosent au visage !
Valeurs rectifiées grâce à la vraie coudée de 0,5236 mètre :

Hauteur = 280 coudées x 0,5236 m = 146,608 mètres
Demi-côté = 220 coudées x 0,5236 m = 115,192 mètres
Valeurs ici précises au millimètre, ce qui n’est pas même la précision usuelle demandée sur les chantiers de construction moderne, même les plus pointus…

Or 146,608 – 115,192 = 3,1416 décamètres, et
146,608 + 115,192 = 2,618 hectomètres…
Les valeurs numériques usuelles de deux constantes irrationnelles…

Cette proposition, qui peut paraître outrée, se vérifie pourtant aisément, et verrouille solidement et définitivement ces valeurs, et celle de la coudée, sans que l’on puisse désormais parler de hasard :

3,1416… (Pi) - 2,618… (Nombre d’or au carré) = ?
0,5236… valeur de la coudée des bâtisseurs


Toujours pas convaincus ? Nous l’admettons volontiers ! Ce sacré hasard à la peau dure ! Continuons donc… mais avant résumons la situation :

Deux valeurs dimensionnelles de la grande pyramide de Gizeh (demi-coté et hauteur), combinées entre elles, offrent les valeurs de constantes mathématiques universelles et irrationnelles (Pi et le Nombre d’or (ici au carré), en proportions et en valeurs métrologiques modernes (décamètres et hectomètres), en ajoutant et en soustrayant ces deux seules dimensions, et ce, au moins 27 siècles avant notre ère…
Peut-on encore douter du fait qu’il y a là de quoi faire cesser les lapins-crétins et autres débiles atteints de Trollitude de s’esclaffer et de nier un fait qui – certes – et dérangeant, mais n’en est pas moins un fait véritable et vérifiable par tous à n’importe quel moment, et ceci sans confondre doute méthodique et suspicion systématique ? Non ; il s’agit bien là d’un fait, indubitablement, et d’un fait solidement établi désormais : aussi solidement qu’une grande pyramide, par exemple.
Oui ? La mauvaise foi et les ratiocinages ? Les insinuations douteuses ?

Bon, alors une petit couche supplémentaire : hauteur + côté + hauteur = ?
1000 coudées, les gars ! Le hasard l’a emporté : il a gagné !!! Plof !
Et oui, ces congruences mathématiques incongrues, qui ne sont que les prémices d’un langage universel, sont troublantes (litote évidente)…
En tirer les conséquences sera à coup sûr douloureux pour les attardés de la gaudriole moqueuse et les pseudo-scientifiques vrais scientistes, mais faites-moi confiance, amis lecteurs, dubitatifs (mais de moins en moins) et convaincus : ils en viendront à plier devant l’évidence…
"Donne et tu recevras, cherche et tu trouveras !"
Avatar de l’utilisateur
Chris B
 
Message(s) : 1094
Inscription : 04 Mars 2013, 14:11
A remercié: 592 fois
Remercié: 487 fois

Re: Hommage à Top Secret (de Jacques Grimault)

Message par Merlin » 20 Mars 2013, 23:25

Je pense effectivement que pour la valeur de la coudée, votre démonstration vérouille une bonne fois pour toute cette valeur à : 0.5236 Mètre. Ce qui étrangement est pratiquement la seule valeur qui n'a jamais été admise !? on admet 0.5235 - 0.5237 - 0.5234 - mais cette valeur est pratiquement ignorée, comme si " quelqu'un " quelque part, se refusait à livrer et laisser la bonne information ?
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt ...
Avatar de l’utilisateur
Merlin
 
Message(s) : 36
Inscription : 19 Mars 2013, 18:46
A remercié: 0 fois
Remercié: 0 fois

Re: Hommage à Top Secret (de Jacques Grimault)

Message par Oneiroi » 21 Mars 2013, 01:26

:idea: Je pense que ces resultats sont en partie lies a l'approximation

coudee = π/6 metre

soit c coudée, m mètre

280 - 220 c
= 60 c
= 60 * (π/6) m
= 10 * π m
=> π décamètres

280 + 220 c
= 500 c
= 500 * (π/6) m
= 100 * 5π/6 m

Sachant que √(5π/6) ~ φ
Si on introduit une racine carree sur ce dernier resultat on obtient

√(280 + 220) c
= √(100 * 5π/6) m
= √(100) * √(5π/6) m
= 10 * φ m
=> φ décamètres

Sacre hasard en effet! Mais sachant que π et φ represente des "concepts" geometriques je pense qu'il faudrait plutot s'attarder sur la signification geometrique de ces proportions.
Mon impression serait que la coudee est une proportion d'une distance terrestre (J'essai de trouver laquelle).
Oneiroi
 
Message(s) : 34
Inscription : 19 Mars 2013, 17:45
Localisation : USA
A remercié: 10 fois
Remercié: 8 fois

Re: Hommage à Top Secret (de Jacques Grimault)

Message par Noldo » 27 Août 2014, 17:36

Hauteur = 280 coudées x 0,5235 m = 146,58 m
Côté = 440 coudées x 0,5235 m = 230,34 m
or hauteur moins demi-côté, soit 146,58 m − 115,17 m, font 3,141 décamètres, soit la valeur usuelle précise de Pi… énoncée en décamètres !


Comme Pi est présent dans le rapport de proportion de la grande pyramide, en faisant fi des unités, je tombe également sur pi.

Si je reste en coudées:
440/280 * 2 = 3.14

Si j'utilise des pouces:
Hauteur: 5770
Côté: 9068

9068/5770 * 2 = 3.14


C'est exactement le même résultat en mètre:
230.34 / 146.58 * 2 = 3.14


J'ai relu cet article plusieurs fois, je ne vois pas en quoi ça démontre que le système métrique existait déjà à l'époque des pyramides.
Noldo
 
Message(s) : 9
Inscription : 27 Août 2014, 04:33
A remercié: 0 fois
Remercié: 0 fois

Re: Hommage à Top Secret (de Jacques Grimault)

Message par albator » 28 Août 2014, 23:19

ce n'est pas dans les ratio que l'on va pouvoir le voir
dans les rapports sans unité j'entends (par simplification de la dimension)
voir les calculs avec les additions ou soustractions qui font apparaître pi ou phi, là, c'est plus parlant.
il y a un long poste à ce sujet
viewtopic.php?f=16&t=1505&start=350

bon courage
Ne pensez pas qu'il faille réfléchir pour être heureux.
albator
 
Message(s) : 562
Inscription : 05 Avril 2013, 23:35
A remercié: 260 fois
Remercié: 127 fois


Retour vers Article sur LRDP par l'informateur



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron