Précisions sur les commentaires de nioutaik 2 (P. Pooyard)

Re: Précisions sur les commentaires de nioutaik 2 (P. Pooyar

Message par UGC92 » 08 Décembre 2014, 18:56

Directement non, mais indirectement certainement.

Si je prends l'exemple de l'énergie eolienne, cela nécessite des métaux assez rare (niobium, praséodyme ou encore dysprosium). Je pense que l'on aurait observé d'anciennes exploitations si de tels métaux avaient été utilisé. Or ça n'est pas le cas. Et puis pour traiter les roches dont sont issus ces métaux il faut des produits chimiques, il faut chauffer, broyer...autant de choses à concevoir qui pourrait laisser une trace.
Avatar de l’utilisateur
UGC92
 
Message(s) : 65
Inscription : 08 Décembre 2014, 14:02
A remercié: 1 fois
Remercié: 10 fois

Re: Précisions sur les commentaires de nioutaik 2 (P. Pooyar

Message par CrillonLeBrave » 08 Décembre 2014, 21:32

Bonjour UGC92,

Ces traces géochimiques, se retrouveraient-elles " facilement ", mettons par exemple, faut-il creuser 10m sous terre et utiliser un échantillonnage précis ou peut-on en trouver un peu partout ?
imaginons que demain une éolienne en pleine mer se retrouve submergé, laissera-t-elle des traces longtemps ou le contexte sous-marin pourrait les endommager ?
et dernière question : Si, comme à quelques endroits sur terre, une strate montre une température très haute jusqu'à vitrification, ces même traces pourraient-elles " y survivre " ?

Bonus : Est-ce que les ondes agissent sur la matière pour donner des traces chimiques ?

Désolé de tout envoyer d'un coup mais je ne connaissais pas cette activité.
Avatar de l’utilisateur
CrillonLeBrave
 
Message(s) : 175
Inscription : 10 Mars 2014, 11:52
A remercié: 0 fois
Remercié: 77 fois

Re: Précisions sur les commentaires de nioutaik 2 (P. Pooyar

Message par UGC92 » 08 Décembre 2014, 22:03

Non souvent pour faire des mesures de rapport d'isotopes stables il faut juste trouver une formation géologique qui s'est mise en place pendant la période que l'on cherche à caracteriser ou un inlandsis (calotte polaire suffisamment profonde, voir l'exemple du lac Vostok en Antarctique qui permet de remonter 400 000 ans d'histoire climatique).

Pour l'éolienne offshore, ça dépend du milieu de dépôt. Si l'éolienne devait être placée au niveau d'une sorte de cuvette, il y a de forte chance que le milieu soit anoxique et donc qu'elle soit enfouie dans un sédiment meuble sans oxygène qui la conserverai très longtemps. Sinon il y a de forte chance que le métal finisse par s'oxyder (même si l'éolienne doit certainement être traitée contre la corrosion, mais aucune idée de sa tenue dans le temps), je ne connais pas non plus la durée de conservation des métaux rares (mais ça doit être plus ou moins la même que l'or...).

Pour la vitrification, si ça a vraiment bien chauffé oui ça reste. Très souvent on note des altérations du verre (formé par vitrification du quartz en cristoballite principalement) qui donne des structures sphériques très caractéristiques (bien visible en lame mince). Il doit aussi y avoir des rétromorphoses possible de certaine minéraux.

Pour la question bonus, non les ondes n'agissent pas sur la matière. Enfin si mais c'est pas mesurable pour le géologue. Des traces de fissions dans les apetites à la limite !

La géochimie est une science très intéressante ! Dites vous qu'on peut même caractériser la nourriture d'animaux fossilisés grâce au rapport d'isotopes stables dans les dents retrouvées !
Avatar de l’utilisateur
UGC92
 
Message(s) : 65
Inscription : 08 Décembre 2014, 14:02
A remercié: 1 fois
Remercié: 10 fois

Re: Précisions sur les commentaires de nioutaik 2 (P. Pooyar

Message par CrillonLeBrave » 08 Décembre 2014, 22:41

J'ai étudié la géophysique en géographie et j'ai participé à quelques amphis de géologie mais je n'avais jamais entendu parlé de géochimie. Si j'avais su !
A ce propos j'aurais une question à te poser à laquelle tu pourrais éventuellement répondre.

Je ne sais que très vulgairement comment sont faites les datations des minéraux sédimentaires, mais je me suis toujours posé une question :
est-ce qu'une variation conséquente des constantes, mettons une pluie acide sur une longue periode peut altérer, au delà de la structure du minéral, les résultats que l'on en tire ?
Je peux tirer encore plus par les cheveux mon raisonnement, si, disons, des constantes comme la gravité ou la pression atmosphérique venaient à changer, pourrait-on le mesurer avec cette technique, ou avec une autre ?
Avatar de l’utilisateur
CrillonLeBrave
 
Message(s) : 175
Inscription : 10 Mars 2014, 11:52
A remercié: 0 fois
Remercié: 77 fois

Re: Précisions sur les commentaires de nioutaik 2 (P. Pooyar

Message par UGC92 » 08 Décembre 2014, 23:00

Pour la première question, on ne date pas radiochronologiquement les roches sédimentaires (où très très rarement). On va le faire plutôt sur les roches volcaniques, magmatiques et métamorphique (un peu plus compliqué pour ces dernières).

On va plutôt utiliser des marqueurs biologiques (ammonites, coccolithes...).

Mais sur un minéral magmatique, dès que le système est fermé (cristallisation du minéral) la désintégration s'amorce et permet donc la datation (on va analyser le rapport entre les atomes non désintégrés et les produits de la désintégration). La seule chose qui peut modifier cela c'est le métamorphisme (réarrangement des minéraux par hausse de température et pression). Mais certains minéraux résistent bien à la chaleur et donc restent de très bon outils pour dater (c'est le cas des zircons). Certaines méthodes de datation sont plus ou moins fiable selon le contexte et la roche en question (K/Ar, Sm/Nd, Re/Os, Rb/Sr...il y en a plein des méthodes !).

Non on ne peut pas mesurer des différences de pression atmosphérique ou de gravité par ces méthodes.
Avatar de l’utilisateur
UGC92
 
Message(s) : 65
Inscription : 08 Décembre 2014, 14:02
A remercié: 1 fois
Remercié: 10 fois

Re: Précisions sur les commentaires de nioutaik 2 (P. Pooyar

Message par thierry632 » 17 Décembre 2014, 12:30

@UGC32,
Bonjour, certaines roches (d'origine magmatique je suppose) "emprisonnent" l'orientation du champ magnétique terrestre.
As tu quelques informations à ce sujet, dont les perturbations constatées dans le passé ?
Avatar de l’utilisateur
thierry632
 
Message(s) : 469
Inscription : 19 Mars 2013, 19:14
A remercié: 42 fois
Remercié: 127 fois

Re: Précisions sur les commentaires de nioutaik 2 (P. Pooyar

Message par UGC92 » 17 Décembre 2014, 16:54

thierry632 a écrit :@UGC32,
Bonjour, certaines roches (d'origine magmatique je suppose) "emprisonnent" l'orientation du champ magnétique terrestre.
As tu quelques informations à ce sujet, dont les perturbations constatées dans le passé ?

Bonjour,

Oui, c'est effectivement principalement sur les roches magmatiques que l'on retrouve l'orientation magnétique (grâce à l'aimantation rémanente). Même si certaines roches sédimentaires comme les argiles peuvent aussi être étudiées pour cela (et aussi dans les orientations des test calcaires pendant la sédimentation il me semble, à vérifier).
Concernant les inversions du champ magnétique, ça peut se faire très rapidement (100 ans environ) avec des perturbations avant et après l'inversion (baisse d'intensité du champ magnétique, dérive chaotique des pôles magnétiques) qui peuvent durer plusieurs milliers d'années.

Ci-dessous, tu trouvera le lien d'un article paru dans le Geophysical Journal International, qui traite de l'étude de l'inversion de Matuyama-Brunhes il y a 786 000 ans. Ainsi qu'un lien vers l'expérience VKS menée en laboratoire sur la dynamo terrestre, qui a reçu le prix d'ingéniérie 2007.

Sources:
Inversion de Matuyama-Brunhes: http://gji.oxfordjournals.org/content/1 ... 0.abstract
Lien résumé en français par l'équipe de Futura Sciences: http://www.futura-sciences.com/magazine ... ans-55635/
Lien sur l'expérience VKS (étude de l'inversion du champ magnétique en laboratoire): http://www.futura-sciences.com/magazine ... abo-14459/
Avatar de l’utilisateur
UGC92
 
Message(s) : 65
Inscription : 08 Décembre 2014, 14:02
A remercié: 1 fois
Remercié: 10 fois

Re: Précisions sur les commentaires de nioutaik 2 (P. Pooyar

Message par thierry632 » 17 Décembre 2014, 22:14

Bonsoir,
@UGC32, merci d'avoir centralisé ces liens auxquels je me permets de rajouter cette vidéo.
Avatar de l’utilisateur
thierry632
 
Message(s) : 469
Inscription : 19 Mars 2013, 19:14
A remercié: 42 fois
Remercié: 127 fois

Précédent

Retour vers Les faits et leur pseudo réfutation



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron